Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 087 (Paul at Athens)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Tamil -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 2 - Des nouvelles au sujet de l'évangélisation parmi les païens et la création d'Églises d'Antioch à Rome -- Par le ministère de l'apôtre Paul qui a pris le départ par le Saint-Esprit (Actes 13 - 28)
C - Deuxième voyage d'évangélisation (Actes 15:36 - 18:22)

7. Paul à Athènes (Actes 17:16-34)


ACTES 17:30-34
30 Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, 31 parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts. 32 Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent: Nous t’entendrons là-dessus une autre fois, 33 ainsi Paul se retira du milieu d’eux. 34 Quelques-uns néanmoins s’attachèrent à lui et crurent, Denys l’aréopage, une femme nommée Damaris, et d’autres avec eux.

Paul a montré aux philosophes athéniens la grandeur du Dieu créateur, et l’homme en tant qu’image de Dieu, et de la race divine. Celui qui détruit cette image en lui-même, sera jugé, et Dieu a fixé un jour où il jugera le monde. Toute conscience et toute personne qui aspire à la vérité et à la justice, et toutes les religions du monde savent que Dieu jugera le monde selon la justice. La norme de la justice, c’est Dieu lui-même, le Dieu éminemment saint. Il a dit: "Soyez saints, car je suis saint". Le jugement est la quatrième pensée fondamentale que Paul présenta à ses auditeurs.

A cause du jugement qui va venir sur le monde, Paul invita tous les hommes à revenir à Dieu, de changer leur mentalité et d’être renouvelés dans l’esprit de leur intelligence. Nous ne vivons pas pour la réalisation d’un idéal, ni pour nous attacher à de fausses divinités et aux esprits impurs, ni pour se laisser fourvoyer par l’idolâtrie et les mythes païens, mais pour se préparer pour le jour du jugement. La vie ce n’est ni les rêves, ni la pensée athéiste, ni les arts, mais c’est se préparer à rencontrer Dieu. Dieu n’a pas laissé à l’homme le choix de se préparer où de ne pas se préparer pour le jugement dernier selon ses désirs, mais il annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, et abandonner la vaine philosophie athéiste, et de ne pas bâtir leurs vies sur les divinités de la technologie moderne, des divinités sans vie et vaines, car Dieu seul est la vérité, et non des religions sans jugement dernier. La repentance était le cinquième thème proposé par Paul à ses auditeurs.

Après cette longue et profonde introduction, l’apôtre des païens commença par la seconde partie de sa prédication, en disant: Que Dieu jugera le monde par l’homme qu’il a désigné, Jésus-Christ, il est saint et irréprochable, la mort n’avait pas de pouvoir sur lui. Il est le seul homme ressuscité par Dieu, il est vivant et il a vaincu le péché, la mort et toutes les tentations, il a été éprouvé, mais il sortit vainqueur de toutes épreuves, voilà pourquoi il a le droit et le pouvoir de juger tous les humains. Tout pouvoir lui a été donné dans le ciel et sur la terre. Montrer Christ comme le juge de tous les humains est la sixième pensée de la prédication de Paul sur la colline d’Arès.

La perdition des pécheurs n’est pas le but de Jésus, ce qu’il veut, c’est fonder le royaume de la paix, et sauver tous les humains pécheurs. L’homme ne peut plaire à Dieu, ni entrer dans sa sainte présence, par le moyen de la philosophie, mais par la foi, c’est-à-dire la soumission totale à Dieu. Le Christ nous aide à avoir cette foi et à entrer dans une nouvelle alliance, c’est la possibilité de fuir le jugement de Dieu. Le Christ ne nous demande pas de revenir à Dieu, ni de renouveler notre intelligence par nous-mêmes, il sait que sans lui nous ne pouvons rien faire, il nous aide à se repentir, à discerner et à avoir la foi, qui n’est pas une simple croyance, mais une relation personnelle avec le Christ vivant, et le Saint-Esprit qui est la puissance qui nous donne la solidité et la stabilité dans la foi et la bonne conduite. La foi en Christ renouvelle l’homme, voilà pourquoi nous ne pouvons pas croire en même temps à des idoles, à des esprits impurs et à des philosophies, et suivre le Christ, car l’abandon total à Christ nous transforme à l’image du Fils de Dieu. Est-ce que tu as compris la septième pensée de la prédication de Paul, que le Christ nous donne la foi et non la philosophie, comme l’unique moyen par lequel l’homme pécheur peut-être sauvé?

La chose la plus importante à imiter dans la vie de Jésus, c’est sa résurrection glorieuse, c’est dans sa résurrection que la puissance divine, sa sainteté et sa sagesse s’étaient cristallisées. Il a définitivement anéantit la mort et son pouvoir, comme il a anéantit toute épreuve, dans sa résurrection, les larmes furent vaincues. L’idée du pessimisme ne vient pas du jugement, ni que le but de l’histoire humaine montre que la vie n’a pas de sens. On ne doit ni adhérer ni suivre la philosophie stoïcienne austère. La vie éternelle dans la pureté, la gloire et la joie brille dans l’horizon de notre avenir. Paul invita les philosophes par sa huitième pensée préliminaire à la foi en Christ, le Seigneur vivant et vivifiant, en qui s’était manifestée la vie éternelle par sa résurrection. Ce principe donna à ses auditeurs un but historique et un système de pensée pour accepter la vie chrétienne.

Alors, les penseurs ont ri, parce que la philosophie humaine s’achève par la mort et toutes réalisations humaines trouveront leur fin à la porte qui mène à la fin du monde. Le penseur droit admet qu'il ne peut pas penser qu’à ce qui est possible et raisonnable. Or, la résurrection du Christ est pour la raison humaine naturelle n’est qu’un mythe et irraisonnable. La tombe ouverte du Christ a fait chanceler les athéniens, et leur philosophies ont émergé d'une perception de la pensée et sa limite, et les incertitudes sceptiques d’au-delà de la mort et l’incrédulité absolue. Paul dit franchement dans ses épîtres, que nul ne peut reconnaître la divinité du Christ sans l'Esprit Saint, celui qui est attaché à son Esprit particulier n’est pas disposé pour recevoir l’Esprit de Dieu.

C’était un coup dur à Paul que l’élite des philosophes et leurs disciples de partout dans le monde se moquèrent de lui publiquement ou ils l’ont ignoré derrière eux, affirmant sarcastiquement: Dieu voudra, nous t’entendrons une autre fois. Mais en vérité, ils n'ont pas entendu de nouveau la parole de Dieu, parce que Paul a quitté la ville, silencieux et triste. L’orgueil des philosophes les a empêchés du salut du Christ, et Paul nous a expliqué sévèrement dans son premier épître aux Corinthiens 1:12; 2:15, la différence entre la philosophie et la foi. Tu ne peux pas réaliser les expériences de Paul à Athènes, que si tu étudies profondément le passage cité dans sa première lettre aux Corinthiens.

Mais le témoignage de l'unicité de Dieu, le grand créateur, et l'appel à la repentance avant le jugement de Dieu et la présentation de la foi en Christ le ressuscité, n’ont pas resté sans fruits, comme un des responsable de l’Aréopage, et une femme distinguée, et certaines personnes ont accepté la foi en Christ, et furent renouvelés par lui en ayant la vie éternelle. A Athènes, au milieu de l’orgueil des philosophes aveugles, une petite église modeste fut fondée vivant de la plénitude de la vie du Christ ressuscité d'entre les morts.

PRIÈRE: Dieu Saint, nous prosternons devant toi car ton royaume n’est pas fondé sur l’observance de la loi mosaïque, ni sur la réalisation des différentes philosophies, mais sur la foi en ton Fils Jésus-Christ, qui nous a libéré de la crainte de la condamnation à la joie de la vie éternelle. Amen.

QUESTION 87: Quel est le seul moyen de secours du jugement de Dieu au dernier jour?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 09:33 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)