Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 074 (The raising of Lazarus)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Hindi -- Igbo -- Indonesian -- Javanese -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Thai -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 2 - La lumière luit dans les ténèbres (Jean 5:1 - 11:54)
C - Le dernier voyage de Jesus a Jerusalem (Jean 7:1 - 11:54) La seperation des tenebres de la lumiere
4. La resurrection de Lazare et ses conséquences (Jean 10:40 – 11:54)

c) La résurrection de Lazare (Jean 11:34-44)


JEAN 11:38-40
38 Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée devant. 39 Jésus dit: Otez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là. 40 Jésus lui dit: Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?

Autour de Jérusalem, les gens enterraient leurs morts dans une pièce creusée dans le rocher, et plaçaient une grande pierre ronde à l’entrée. Il était possible de rouler cette pierre pour rouvrir la tombe.

Ils avaient déposé Lazare dans une de ces grottes. Jésus s’approcha et remarqua la terreur de la mort sur tous les visages. Dans la mort, il vit la colère de Dieu manifestée contre tous les pécheurs, comme si Dieu avait livré les vivants aux mains du destructeur. Mais le Créateur ne veut pas la mort des vivants, mais leur repentance et leur conversion à la vie.

Jésus ordonna d’enlever la pierre qui fermait l’entrée du tombeau. Les gens furent choqués, parce qu’en touchant un cadavre, on se souillait pour plusieurs jours. La décomposition avait déjà commencé, après quatre jours. Marthe protesta indirectement en disant: «Seigneur, il n’est pas juste de déranger le repos d’un mort, il pue.» Marthe, où est ta foi? Tu venais de confesser que Jésus était le Fils de Dieu et le Messie et capable de ressusciter les morts. Le fait de la mort et l’image de la tombe avaient aveuglé ses yeux et elle ne savait pas ce que son Seigneur voulait.

Cependant, il fortifia sa foi et encouragea sa confiance à dépasser les capacités de l’homme. Il exigeait une dépendance totale qui méritait la vision de la gloire de Dieu. Jésus n’a pas dit: «Crois et tu me verras accomplir un grand miracle.» Il avait annoncé à ses disciples que la maladie de Lazare n’était point à la mort, mais pour la gloire de Dieu (Jean 11:4). Jésus savait ce qu’il avait à faire compte tenu de son harmonie avec la volonté de son Père. Il chercha à détourner son attention de la mort horrible vers la gloire de Dieu, révélée par la foi. Son but n’était pas son honneur mais la majesté de son Père.

De même, Christ vous dit: «Si vous croyez, vous verrez la gloire de Dieu.» Détournez les yeux de vos problèmes et de vos épreuves. Ne soyez pas obsédé par votre culpabilité, vos maladies, et regardez à Jésus, croyez en sa présence, abandonnez-vous à lui comme un enfant dans les bras de sa mère. Laissez-lui faire sa volonté; il vous aime.

JEAN 11:41-42
41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé. 42 Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

La confiance de Marthe aux paroles de Jésus concorda avec la foi qu’elle avait en cet ordre. Elle chargea ses amis d’ôter la pierre. La tension monta parmi la foule. Jésus allait-il entrer dans la tombe et prendre dans ses bras le corps du bien-aimé ou qu’allait-il faire?

Mais Jésus se tenait calmement devant la tombe. Il leva les yeux dans la prière et parla à haute voix. Nous avons ici l’une des prières de Jésus. Il appela Dieu son Père. Il remercia le Père parce que toute sa vie était une sanctification et une adoration de la Paternité de Dieu. Il remercia d’avance Dieu pour sa réponse. Alors que les autres pleuraient, Jésus priait. Il demanda à son Père de redonner vie à son ami, un signe de la vie divine qui triomphe de la mort. Le Père accepta et lui conféra l’autorité pour délivrer une victime de la terreur de la mort. Jésus croyait que Dieu répondrait à ses prières, pas étonnant, car il écoutait constamment la voix de son Père. Jésus a prié tout au long de sa vie, mais ici il prie à haute voix afin que les gens puissent comprendre les mystères qui se dérouleraient sous leurs yeux. Il remercia le Père qui répondait toujours à ses prières. Aucun péché ne les séparait, aucun obstacle n’était dressé entre eux. Le Fils n’insiste pas sur sa propre volonté, il ne demande aucun honneur pour lui-même ni le contrôle de la puissance à des fins personnelles. La plénitude du Père agit dans le Fils. Sa paternité ressuscite Lazare d’entre les morts. Jésus confessa tout cela publiquement, afin que les gens réalisent que le Père leur avait envoyé le Fils. Ainsi, la résurrection de Lazare devint une glorification du Père, un signe miraculeux de l’unité de la Trinité.

JEAN 11:43-44
43 Ayant dit cela, il cria d'une voix forte: Lazare, sors! 44 Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller.

Dès que Jésus eut crié «Lazare, sors!», le mort réagit (alors que les morts n’entendent généralement rien). La personnalité humaine ne se termine pas à la mort. Le nom de chaque croyant est écrit dans les cieux. L’appel du Créateur, la voix du rédempteur et l’insistance de l’Esprit de vie pénètrent les couches inférieures de la mort. De même, le Saint-Esprit broyait du noir au commencement dans les ténèbres, avant de créer l’ordre à partir du chaos.

Lazare était habitué à entendre la voix de Jésus et à lui obéir. Dans la tombe, il entendit aussi et obéit par la foi. Le principe de vie de Christ coula en lui; son cœur commença à battre, ses yeux s’ouvrirent et ses membres bougèrent.

Puis, la deuxième étape du miracle eut lieu, car Lazare avait été enveloppé de bandes. Le cadavre ressemblait à un ver dans une chrysalide, incapable de sentir quelque chose. Il ne pouvait pas bouger ses mains pour ôter les bandages de dessus sa tête, c’est pourquoi Jésus ordonna qu’on le délie.

Tous furent surpris de voir le visage pâle de Lazare; il bougeait malgré ses bandes. Tous le fixaient alors qu’il s’approchait de Jésus.

Lazare passa au milieu de la foule pour rentrer chez lui. Jean ne nous dit rien sur ceux qui se sont prosternés devant Jésus, ni sur les larmes de joie et les embrassades. Il ne compare pas non plus cette résurrection avec l’enlèvement des croyants vers Jésus lors de sa seconde venue. Tout cela était d’importance secondaire. Jean dresse le tableau de Jésus, le dispensateur de vie, devant nos yeux, afin que nous croyions et recevions la vie éternelle. L’évangéliste Jean se trouvait parmi la foule. Par la foi, il vit la gloire de Dieu dans le Fils, parce qu’il avait entendu la voix de Christ et s’était soumis à sa puissance. Etes-vous ressuscité des morts par la foi en Christ?

PRIERE: Seigneur Jésus, merci d’avoir ressuscité Lazare au nom de ton Père. Tu es aussi ressuscité d’entre les morts. Nous te remercions pour ta vie en nous. Par la foi, nous sommes ressuscités avec toi. Nous te supplions de ressusciter les morts de notre nation et d’amener les incroyants à se confier en toi et à s’unir à toi afin qu’ils reçoivent la vie éternelle.

QUESTION:

  1. Comment la gloire de Dieu s’est-elle manifestée dans la résurrection de Lazare?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 10:35 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)