Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 034 (Healing of the paralytic)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Hindi -- Igbo -- Indonesian -- Javanese -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Thai -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 2 - La lumière luit dans les ténèbres (Jean 5:1 - 11:54)
A - Second voyage a Jerusalem (Jean 5:1-47) -- Emergence de l’hostilite entre Jesus et les Jufis

1. Guérison du paralytique à Béthesda (Jean 5:1-16)


JEAN 5:10-13
10 Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: C'est le sabbat; il ne t'est pas permis d'emporter ton lit. 11 Il leur répondit: Celui qui m'a guéri m'a dit: Prends ton lit, et marche. 12 Ils lui demandèrent: Qui est l'homme qui t'a dit: Prends ton lit, et marche? 13 Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu.

Ceux qui étaient présents à la piscine se réjouirent, à l’exception des légalistes fanatiques. Ces bigots étaient follement envieux, surtout parce que la guérison avait eu lieu pendant le sabbat. Non seulement Jésus avait-il guéri l’invalide, mais il lui avait aussi ordonné de porter son lit à travers les rues de la ville. Pour eux, c’était un péché contre Dieu et le respect du sabbat, parce que tout travail devait cesser ce jour-là. Tout transgresseur de cette loi risquait la mort (Nombres 15:32-36). Les Juifs pensaient que le Messie ne viendrait pas si toute la nation n’observait pas scrupuleusement le sabbat.

Ces Juifs n’auraient pas lapidé l’homme portant son lit sur-le-champ, car un avertissement devait être donné avant que la sentence ne soit prononcée. La réprimande représentait une menace. L’homme guéri se défendit en mentionnant l’ordre de Jésus. Porter son lit était une condition pour sa complète guérison.

Les légalistes étaient furieux et ne se réjouirent pas de l’acte de guérison. Ils ne discernèrent ni l’amour, ni l’autorité que Jésus manifesta dans la guérison. Ils commencèrent à discuter avec envie et haïrent la personne du guérisseur. Il avait osé ordonner à l’invalide de porter son lit un jour de sabbat. Ainsi Jésus, à leur avis, était un transgresseur digne de mort.

L’homme guéri ne connaissait pas son guérisseur, puisque Jésus était un étranger. C’était sa première visite à Béthesda. Il semble avoir disparu aussitôt après la guérison. Jésus ne voulait pas que la foi en lui soit basée sur des miracles, mais sur sa personne aimante.

JEAN 5:14-16
14 Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. 15 Cet homme s'en alla, et annonça aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri. 16 C'est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu'il faisait ces choses le jour du sabbat.

Jésus chercha l’homme guéri pour achever la guérison en le libérant de ses péchés. Il le trouva dans le temple louant Dieu. La peur et la joie se mêlèrent en lui en voyant Jésus. Jésus lui dit: Tu es guéri. Réalise l’étendue du miracle que tu viens de vivre. Tu souffres depuis 38 ans. Ce fut une action divine et non humaine. Le Dieu incarné a lui-même ouvert les yeux de ton cœur. Tu connais tes péchés. La vie sans Dieu a causé cette calamité. En te guérissant, tes péchés ont tous été pardonnés.

Pour que la guérison touche son être intérieur, Jésus lui demanda d’obéir et de ne plus pécher. Recevoir le pardon exige la décision de ne plus commettre le même péché. Celui qui accepte la puissante parole de Christ et se repent, reçoit la puissance divine et peut vaincre le mal avec l’aide de Dieu. Christ ne nous demande pas l’impossible, mais nous donne l’Esprit pour que cette puissance puisse vaincre nos tentations charnelles et nos bêtes noires. L’Esprit de vérité nous permet d’éviter le mal et de lui résister.

Parfois, les maladies et les blessures sont permises de Dieu pour nous ramener à lui. D’autres fois, la richesse et le luxe peuvent devenir une punition divine pour notre dureté envers Dieu. En cas d’endurcissement, un homme peut même devenir démoniaque et finir dans le feu éternel. Ne jouez pas avec le péché, mais admettez votre attirance pour un péché particulier, et demandez à Christ de vous libérer. N’adoptez pas une position neutre entre Jésus et vos péchés. Brisez votre disposition à pécher. Concluez une alliance avec votre Sauveur. Il vous sauvera pleinement.

Quelle surprise! Après avoir écouté les conseils de Jésus, l’homme guéri se précipita chez les Juifs et leur dit que le Nazaréen l’avait guéri et détourné de la loi du sabbat. Les légalistes espéraient sans doute qu’il espionnerait Jésus pour rendre une arrestation plus probable.

La haine montrée par les prêtres quand Jésus purifia le temple n’était pas aussi ardente que l’hostilité des Pharisiens contre Jésus après cette guérison. Christ avait porté un coup dur à leur ‘justice’, et montré que la justice ne repose pas sur la loi empêchant des motivations égoïstes. Dieu exige la miséricorde et l’amour. La sainteté sans amour est fausse. Dieu cherche la miséricorde en nous et non les rituels. Heureusement, Dieu nous a libérés des milliers de règles légalistes, nous donnant son amour comme seul commandement.

QUESTION:

  1. Pourquoi les Juifs ont-ils persécuté Jésus?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 10:30 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)