Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 034 (Unity of the Holy Trinity)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 1 - Partie préliminiaire au ministère de Christ (Matthieu 1:1 - 4:25)
B - Jean-Baptiste prepare le chemin de Christ (Matthieu 3:1 - 4:11)

3. Proclamation de l`unité de la Sainte Trinité (Matthieu 3:16-17)


MATTHIEU 3:16-17
16 Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 17 Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. (Esaïe 11:2; 42:1; Matthieu 17:5)

Au moment du baptême de Jésus, les cieux s’ouvrent et témoignent de leur approbation. Ils ne s’étaient ouverts pour aucun autre homme avant lui, puisque aucun homme n’avait jamais obtenu la pleine faveur de Dieu jusqu’à ce que Jésus se tienne devant lui, faible, obéissant et sans péché.

L’identité de Jésus a déjà été proclamée par Jean. Maintenant, elle est proclamée par les cieux. Le Père affirme l’identité de son Fils, le Seigneur Jésus: «Mon Fils bien-aimé» (cf. 2 Samuel 7:12-16).

Lorsque Christ confesse, par son baptême, qu’il est venu pour mourir, être enterré et ressuscité pour notre justification, les cieux se séparent au-dessus de la vallée du Jourdain et la voix de Dieu s’élève. Qui peut empêcher le Tout-puissant de parler? Qui peut freiner sa révélation?

A partir de la chute de l’homme dans le jardin d’Eden, le chemin vers Dieu était fermé; mais Christ est venu ouvrir cette porte conduisant au Créateur. Ce n’est que par Jésus que nous pouvons avoir accès à Dieu. Les cieux s’ouvrent témoignant qu’il est le chemin, la vérité et la vie.

Au commencement de la création, le Saint-Esprit se mouvait au-dessus des eaux (Genèse 1:2). Sous la forme d’une colombe, le même Esprit descend et s’arrête sur Jésus après son baptême, montrant que Jésus est le Christ oint et le dispensateur de l’Esprit de Dieu à tous les repentants. Pour Jean, l’Esprit de Dieu arrêté sur Jésus confirme que Jésus est le Messie promis.

Christ était oint depuis le commencement de sa vie terrestre, puisqu’il est né de l’Esprit de Dieu. Son Père l’oint à nouveau de la plénitude de l’Esprit au début de son ministère, afin que l’homme Jésus soit rempli de puissance en tant que Grand Prêtre et Parole incarnée de Dieu. Christ ne s’est pas adressé à nous en grand roi privilégié, mais en humble serviteur. Il était si humble qu’il a donné sa vie pour nous délivrer de nos péchés. C’est une preuve du saint amour de Dieu.

Jean voit de ses yeux le Saint-Esprit de Dieu descendre sur Jésus comme une colombe et il entend distinctement la voix de Dieu. La proclamation «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection» est pleine de sens. Dieu appelle Christ son Fils: le Père et le Fils sont éternels. Le caractère, la nature et l’essence du Père se manifestent dans le Fils. Le Créateur ne se cache plus; il se révèle en son Fils. En lui demeure toute la plénitude de la divinité corporelle, avec les caractéristiques de Dieu, sa puissance et ses noms.

Qui peut empêcher Dieu de dire qu’il a un Fils? Plusieurs rejettent ce fait, bien que Dieu ait proclamé avoir un Fils humble en qui il avait mis son affection et qui avait commencé à porter sa croix à son baptême.

Le Fils bien-aimé est l’amour fait chair. Dieu est amour. Christ n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. En apprenant à mieux connaître les paroles, prières et œuvres de Jésus pendant sa vie terrestre, nous découvrons toujours plus l’amour concret de Dieu.

Dieu a mis toute son affection en son Fils, parce que la volonté de Dieu a été faite en lui et par lui. Christ peut dire: «Celui qui m’a vu a vu le Père.» Il est l’image exacte de la personne du Père. Si vous voulez connaître Dieu, regardez son Fils Jésus.

Le fait que Dieu ait envoyé Christ nous donne une nouvelle compréhension de Dieu. Il est le Père, débordant d’un saint amour. L’Eternel ne se reconnaît pas comme un juge en colère; cependant, il a jugé son Fils à notre place pour notre salut. Cette justification ne le satisfait pas pleinement. Il est aussi prêt à nous remplir de son amour en nous envoyant son Saint-Esprit. Ce dernier demeure en nous et nous permet d’expérimenter une nouvelle naissance spirituelle et de devenir des serviteurs de Dieu auprès des hommes.

La proclamation divine «Moi et le Père nous sommes un» déclare l’unicité de Dieu, parce que le Fils demeure dans son Père et fait sa volonté. Tous ceux qui sont nés de son Esprit aiment le mystère de l’unicité de Dieu. Ils réalisent que le Père est dans son Fils, et que le Fils est dans son Père éternellement, parce que Jésus est la Parole et l’Esprit incarné de Dieu.

L’unité du Dieu trinitaire n’a pas été totalement et clairement proclamée avant le baptême de Jésus; mais nous voyons ici que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont mentionnés ensemble, unis l’un à l’autre avec une œuvre distincte pour chacun d’eux. Le Fils sur la terre était Dieu présent dans la chair. Le Père lui rend témoignage d’une voix claire des cieux et l’Esprit de Dieu descend sur lui sous une forme corporelle pour le remplir de sa puissance.

Le Saint-Esprit est souvent mentionné dans l’Ancien Testament, mais pas de manière claire par rapport à sa relation avec l’unité du Dieu trinitaire. A l’époque, le but premier de la proclamation était de déclarer l’unicité de Dieu. De plus, Dieu ne s’est pas révélé complètement avant l’incarnation; il fallait d’abord que la Parole devienne chair.

Certains opposants critiquent rudement l’histoire de la voix du Père qui se fait entendre des cieux au moment où le Saint-Esprit descend sur Christ. Ils disent que les évangélistes racontent l’histoire de manières différentes. Matthieu écrit: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.» Tandis que Luc écrit: «Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis toute mon affection.» La signification, aussi bien que les mots, s’accordent, mais il y a une légère différence dans le récit: l’un rapporte à la seconde personne et l’autre à la troisième. Cependant, le témoignage de chacun d’eux confirme celui de l’autre.

PRIERE: Je t’adore, Père, Fils et Saint-Esprit, parce que tu t’es révélé dans la vallée du Jourdain pour me sauver, me justifier et me sanctifier. Je ne mérite pas d’avoir mes yeux ouverts à ta vérité. Tu es descendu pour me chercher et me délivrer de mes péchés; ne prends pas ma vie. Aide-moi à te suivre, à te faire confiance et à ne jamais t’abandonner. Achève ton œuvre de foi en moi, afin que je me présente devant toi comme ton enfant bien-aimé. Attire mes amis et parents dans la communion de ton amour.

QUESTION 36: Comment le Dieu trinitaire et saint s’est-il révélé dans la vallée du Jourdain?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:39 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)