Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 035 (Temptation of Christ)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 1 - Partie préliminiaire au ministère de Christ (Matthieu 1:1 - 4:25)
B - Jean-Baptiste prepare le chemin de Christ (Matthieu 3:1 - 4:11)

4. La tentation de Christ et sa grande victoire (Matthieu 4:1-11)


MATTHIEU 4:1-4
1 Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. 2 Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. 3 Le tentateur, s'étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. 4 Jésus répondit: Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Exode 34:28; Deutéronome 8:3; Marc 1:12-13; Luc 4:1-13)

On devrait accentuer le mot «Alors». Les cieux se sont ouverts sur Jésus et l’Esprit est descendu sur lui. Il a été reconnu comme le Fils de Dieu et le Sauveur du monde. Alors, la nouvelle que nous apprenons de lui est qu’il est «tenté». Maintenant qu’il est baptisé, il est encore mieux équipé pour la bataille contre le tentateur.

Le privilège de bénéficier de la faveur divine ne nous épargne pas les tentations. Si nous recevons de grands honneurs, nous devons nous attendre par la suite à quelque chose qui humilie. Dieu prépare en général son peuple pour la tentation avant qu’elle ne survienne; il donne la force selon le besoin et donne plus que le réconfort ordinaire lors d’une épreuve difficile. Avoir l’assurance d’être un enfant de Dieu est la première arme qui nous permet de résister à la tentation. Si l’Esprit de Dieu confirme notre adoption, nous avons la réponse à toutes les tentations des mauvais esprits.

Après avoir été admis dans la communion de Dieu, nous devons nous attendre à être la cible de Satan. L’âme enrichie doit redoubler sa garde. «Lorsque tu mangeras et te rassasieras, garde-toi d’oublier l’Eternel» (Deutéronome 6:10-12).

Le diable a une haine particulière envers les gens utiles qui ne sont pas seulement bons, mais qui aiment faire de bonnes oeuvres et servir Dieu, surtout au début de leur conversion. Soyez donc vigilant, préparez-vous à la tentation et équipez-vous en conséquence.

Le Saint-Esprit conduit Jésus jusqu’au désert pour affronter le diable et les esprits spirituels de méchanceté. Il est intéressant de relever la continuation de la comparaison invisible entre Jésus et la nation juive. Contrairement à la nation d’Israël qui a échoué dans sa vie spirituelle après sa sortie d’Egypte, Christ, le Fils de Dieu, a résisté aux tentations du diable. Jésus l’a vaincu et a exécuté le plan que le Père avait pour l’homme. Christ n’est pas venu pour le compte de Juifs seulement, mais pour toute l’humanité, et il a pris nos péchés sur la croix.

Face au tentateur, Jésus cite les mêmes paroles que Dieu a dites à son peuple dans le désert du Sinaï (Deutéronome 8:3). Le Seigneur Jésus réussit à résister aux tentations de l’ennemi. Ces trois mises à l’épreuve sont le genre de tentation auquel tout homme doit faire face. Il s’agit de: la convoitise de la chair, qui tente l’homme au niveau de la sensibilité; la convoitise des yeux, qui tente l’homme au niveau de la jouissance d’un bien; et l’orgueil de la vie, qui tente l’homme au niveau du prestige. Jésus obtient la victoire à notre place à tous points de vue, devenant ainsi notre plus grand avocat et notre grand prêtre qui comprend nos faiblesses dans les moments de tentation. «Il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché» (Hébreux 4:14-16).

Le baptême de Christ était un événement glorieux au cours duquel le Père céleste a exprimé sa joie en son Fils bien-aimé. C’est vraiment étonnant que le Saint-Esprit le conduise au désert juste après son baptême. En ce lieu, il doit lutter contre l’ennemi de Dieu. Jésus prouve la puissance de sa nature divine malgré la faiblesse de son corps.

Dans le désert, Jésus reste quarante jours sans manger. Pendant ce temps, il est en constante communion avec son Père céleste et écoute sa voix. Moïse n’avait pas mangé non plus pendant quarante jours lorsqu’il écrivait les deux tablettes de la loi. Jésus n’a ramené aucune tablette de pierre de sa rencontre avec Dieu pour instaurer la nouvelle alliance, puisqu’il est la Parole de Dieu faite chair. En lui réside la puissance salvatrice pour ses disciples.

Le diable s’adresse à Christ en prétendant avoir pitié de lui. Il réveille la faim de Jésus et ment comme s’il l’aimait. Son but est en fait de pousser Jésus à pécher et de l’empêcher d’aller sur la croix. Le diable essaie d’abord de semer le doute dans son cœur par rapport à sa relation avec le Père et lui demande: Es-tu le Fils de Dieu? Il met en doute une vérité. Le diable connaît Christ mieux que nous; les démons croient aussi, et ils tremblent. Si Satan admettait que Jésus est le Fils de Dieu, il devrait se soumettre à lui; mais il fausse la vérité en disant: «Si tu es le Fils de Dieu ordonne que ces pierres deviennent des pains.» Le diable utilise constamment cette manière de faire: il sème le doute dans le cœur des hommes pour ébranler leur foi et les amener à se détourner de leur source de force.

La pauvreté est une grande tentation de mécontentement et d’incrédulité. Elle conduit souvent à des moyens illégaux pour satisfaire nos besoins, sous prétexte que la nécessité n’a aucune loi. C’est avec cette excuse que l’affamé cassera des murs de pierre, pourtant ce n’est pas une excuse, car la loi de Dieu devrait être plus forte pour nous que des murs de pierre. L’auteur des Proverbes prie contre la pauvreté, non parce que c’est une affliction et une honte, mais parce que c’est une tentation: «Eloigne de moi la fausseté et la parole mensongère; ne me donne ni pauvreté, ni richesse. Accorde-moi le pain qui m'est nécessaire. De peur que, dans l'abondance, je ne te renie et ne dise: Qui est l'Eternel? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe» (Proverbes 30:8-9). Par conséquent, ceux qui traversent des circonstances difficiles doivent redoubler leur garde; il vaut mieux mourir de faim devant Dieu que de vivre et de prospérer dans le péché.

Le diable est le «tentateur» et donc un adversaire et un ennemi des croyants. Nos pires ennemis nous poussent à pécher et sont les agents de Satan, faisant son œuvre et essayant d’exécuter ses projets. Il est appelé le tentateur, parce que c’est ce qu’il était pour Adam et Eve. Il le reste aujourd’hui encore, avec tous les autres tentateurs conformes à lui.

Le mauvais demande un miracle de Christ, sachant qu’il est capable de transformer les pierres en pain; mais il essaie surtout de l’inciter à se contredire. Si Jésus lui avait obéi, sa sainteté aurait été souillée, puisqu’il est amour et ne cherche pas sa plénitude, mais se donne pour nous et pour la gloire de son Père. Satan continue de gagner le monde au moyen du pain; il égare et détruit une foule de gens. Que se serait-il passé si Jésus avait transformé ces pierres en une délicieuse nourriture? Serait-il encore nécessaire de travailler et de peiner? Non, tout le monde boirait le lait des ruisseaux et le vin des fleuves. Tout le monde aurait couru à Christ, cru en lui et l’aurait adoré sans changer de cœur ni demander pardon; tous seraient ainsi restés sous la colère et le jugement de Dieu.

Depuis le début de son ministère, Christ rejette l’enthousiasme collectif et les actions charitables, car ce ne sont pas des moyens qui permettent de sauver le monde. Seul le passage sur la croix nous sauve. Le premier souci de son salut n’est pas pour le corps, mais pour la rédemption de l’âme. Il voulait pardonner nos péchés et renouveler notre cœur. Il a accompli ce but sur la croix.

Dans la réponse de Jésus à Satan, nous entendons le principe divin de la base de notre vie spirituelle: «L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» Christ ne nie pas la nécessité de se nourrir tous les jours, mais il montre que le fait de demeurer dans la parole de Dieu est plus important que les besoins de la chair. Il nous apprend à chercher notre pain un jour après l’autre et nous enseigne que notre intérêt pour le royaume et la justice de Dieu devrait occuper la première place. Lisez-vous tous les jours l’Evangile? Vous en nourrissez-vous continuellement comme vous prenez votre nourriture? Celui qui ne mange pas tous les jours s’affaiblit et finit par mourir. C’est ce qui arrive au croyant qui ne lit pas la Parole de Dieu régulièrement; il s’affaiblit spirituellement, s’éloigne de Dieu et meurt. Malheureusement, c’est la condition de certaines églises et de nombreux croyants qui écoutent la Parole de Dieu les dimanches seulement. Ils ressemblent à ceux qui ne mangent qu’une fois par semaine. Ils ne meurent pas spirituellement, mais ils restent faibles en amour, en espérance et en foi. Tenez-vous chaque jour devant Dieu dans la paix et la tranquillité pour qu’il vous fortifie, vous nourrisse et vous encourage; demandez à Dieu la sagesse spirituelle qui vous aidera à prendre conscience que vous êtes devenu un enfant de Dieu, et que vous vivrez pour toujours, même si c’est dans la faim et la pauvreté.

Nous voyons donc que Jésus-Christ a triomphé des tentations du diable en citant la Parole de Dieu. Le péché n’a trouvé aucune prise sur lui; à lui soit la gloire! Il n’a pas cédé au mal. Même si nous avons tous cédé au mal par le passé, nous pouvons apprendre de Jésus à lutter contre l’ennemi qui nous tente en nous appuyant sur la Parole de Dieu.

PRIERE: Seigneur Jésus-Christ, je te remercie parce que tu n’es pas tombé dans le piège du diable en transformant les pierres en pain. Tu n’as pas écouté sa voix, ni cherché ton intérêt personnel. Tu n’as pas attiré les foules à toi en leur offrant une nourriture délicieuse, mais tu les as guidées vers l’unique Parole de Dieu qui satisfait leur âme et les attire pour recevoir ta vie éternelle. Aide-moi, je te prie, à lire ta Parole chaque jour, pour devenir fort en ton Saint-Esprit et faire ta volonté avec joie.

QUESTION 37: Pourquoi Jésus n’a-t-il pas transformé les pierres en pain, puisqu’il en était capable?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:39 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)