Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 084 (Founding of the Church in Berea)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Igbo -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 2 - Des nouvelles au sujet de l'évangélisation parmi les païens et la création d'Églises d'Antioch à Rome -- Par le ministère de l'apôtre Paul qui a pris le départ par le Saint-Esprit (Actes 13 - 28)
C - Deuxième voyage d'évangélisation (Actes 15:36 - 18:22)

6. La fondation de l’Église de Bérée (Actes 17:10-15)


ACTES 17:10-15
10 Aussitôt, les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée, lorsqu’ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des juifs, 11 ces juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. 12 Plusieurs d’entre eux crurent, ainsi que beaucoup de femmes grecques de distinction, et beaucoup d’hommes. 13 Mais, quand les juifs de Thessalonique surent que Paul annonçait aussi à Bérée la parole de Dieu, ils y agiter la foule. 14 Alors les frères firent aussitôt partir Paul du côté de la mer; Silas et Timothée restèrent à Bérée. 15 Ceux qui accompagnaient Paul le conduisirent jusqu’à Athènes. Puis ils s’en retournèrent, chargés de transmettre à Silas et à Timothée l’ordre de le rejoindre au plus tôt.

Paul allait d’une ville à une autre pour annoncer la bonne nouvelle de Jésus. Sa vie était une série d’épreuves, et chaque épreuve était la même que la précédente, il y avait quelques exceptions. Il était dans ses habitudes d’entrer dans une ville en priant avec ses compagnons, il préfère les capitales plutôt que les villages. Il cherchait tout d’abord une synagogue, car il croyait en l’élection du peuple d’Israël, et il leur a prêché le Christ crucifié et vivant. Ils examinaient son enseignement à la lumière des saintes écritures. Certains d’entre eux crurent et acceptèrent son enseignement avec ardeur, et restèrent attachés à la réconciliation de Dieu avec les hommes pécheurs en Christ Jésus. Les juifs étaient furieux, car ils n’aimaient pas l’idée d’un Christ souffrant pour les iniquités de l’humanité pécheresse, mais ils voulaient un Christ politique, dominateur et édifiant son royaume sur la loi mosaïque, ils se soulevèrent contre les serviteurs de Dieu, la haine dans le cœur, ils persécutaient et faisaient souffrir les apôtres, ils les menaçaient de mort et d’expulsion. Ils ne pouvaient pas rester dans la ville. Ce qui restait dans la ville du ministère de l’apôtre, c’était une petite église vivante, et qui croit de tout son cœur que Jésus de Nazareth est le Christ, qui a mit dans le cœur de ses disciples la vie de Dieu par le Saint-Esprit.

Et ces jeunes églises souffraient souvent, après l’expulsion de Paul, elle était violement persécutée, lire (1 Thessaloniciens 2:14, 3:1-4 et 2 Thessaloniciens 1:4). Et les frères de Thessalonique accompagnèrent Paul à Bérée, qui était une petite ville à 70km dans la partie occidentale de Thessalonique. Ils croyaient que là il y a plus de sécurité pour lui que dans les grandes villes. Mais Paul ne se souciait guère de sa propre sécurité, son cœur brûlait d’amour pour Jésus, pour son église et pour le salut de son prochain, car il a vu sa gloire, et son amour pour les gentils l’a contraint à prêcher la bonne nouvelle du salut par Jésus-Christ afin que beaucoup soient transformés par la puissance de l’Esprit-Saint.

Les juifs à Bérée étaient disposés à écouter le nouvel enseignement, ils examinèrent les saintes écritures, et par ce moyen ils obtinrent la vie éternelle avec ceux qui vivent dans leur milieu. Ils avaient le désir d’entendre le message de consolation, et cette manière d’évangéliser les incroyants est un modèle à imiter dans le domaine de l’évangélisation, mais elle n’est pas la seule méthode d’évangélisation. Celui qui examine profondément la parole de Dieu, trouvera que cette parole à le pouvoir de purifier son âme et de la justifier, de la sanctifier et d’y mettre l’amour de Dieu, comme elle a le pouvoir de donner la force pour témoigner et attendre le retour du Seigneur Jésus. Cher frère, tu dois vaincre ta fatigue et ta paresse et briser l’inaccessibilité en toi contre la parole de Dieu, et remplis ton cœur des paroles de Jésus, alors tu seras un homme heureux, tu seras la source de l’amour de Dieu dans ton milieu, car la pensée et l’Esprit qui sont en toi, vont également s’étendre au-delà.

La prédication de Paul a donné comme résultat plusieurs églises, composées de juifs et de païens. Dans ces églises les divisions entre les peuples et les civilisations de l’occident et de l’orient ont été vaincues, car l’amour de Jésus-Christ est la puissance victorieuse dans les croyants, et cette victoire spirituelle et cette croissance sont l’aiguille blessante aux yeux de Satan. Il utilise toute sa puissance pour détruire l’église, intérieurement et extérieurement. Des juifs fanatiques et furieux vinrent de Thessalonique à Bérée, et par leurs mensonges ils secouèrent les nouveaux convertis, et s’efforcèrent de détruire la communion fraternelle des croyants pour persécuter l’apôtre Paul.

L’Esprit doux et paisible apparut en ces hommes, et avant qu’il ait une confrontation ils accompagnèrent Paul à la mer qui se trouve à 40 km. Ils le firent entrer rapidement dans un navire de peur qu’il soit touché d’un malheur par ses envieux. Paul est venu seul à Bérée, laissant ses collègues à Thessalonique pour fortifier l’église, et le voici il quitte Bérée seul pour Athènes. La ville qui s’est dressée devant lui sur sa montagne comme une tour pour les esprits, la ville des philosophes et des penseurs attachés à leur orgueil et à leur superficialité. Les Athéniens croyaient connaître et sonder tous les mystères du monde à l’aide de la raison humaine, mais ils ignoraient totalement l’Esprit du ressuscité.

Paul ne craignait pas la philosophie, il avait le sentiment qu’il s’avançait vers un long combat qui va secouer l’église durant 1000 ans, car la philosophie sans Dieu, et sans le message de l’Evangile est comme lumière et ténèbres, ciel et enfer, révélation de Dieu et suggestions sataniques. Paul ne voulait pas entrer seul dans un combat avec les esprits, il savait qu’il n’était pas un génie, mais un membre dans le corps de Jésus-Christ. Il demanda à ses compagnons Silas et Timothée de le rejoindre immédiatement à Athènes, ainsi, Paul demanda le secours de ses deux compagnons dans son combat contre les esprits impurs, Jésus a aussi demandé à ses disciples de veiller et de prier avec lui, mais comme Jésus devait mener seul ce combat, et boire seul la coupe de la colère divine, ainsi, Paul devait aller seul à Athènes, et supportait la moquerie des penseurs athéniens, le mépris des hommes et leur sagesse humaine.

PRIÈRE: Nous te louons, Seigneur Jésus, car tu n’as pas cessé d’encourager Paul de ne pas se soucier des persécutions et de la souffrance, mais de glorifier ton saint nom. Purifie nous pour te servir, et remplis nous de ton amour afin de ne craindre ni homme, ni esprit, ni doctrine, mais d’annoncer la bonne nouvelle du salut à tous ceux qui cherchent à connaître ton saint nom. Amen.

QUESTION 84: Quelle était la coutume de Paul quand il entre dans une ville pour l’évangélisation?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 09:32 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)