Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 077 (Jesus enters Jerusalem)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Hindi -- Igbo -- Indonesian -- Javanese -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Thai -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 3 - La lumiere brille dans le cercle des Apôtres (Jean 11:55 - 17:26)
A - Prelude a la semaine sainte (Jean 11:55 - 12:50)

2. L’entrée de Jésus à Jérusalem (Jean 12:9–19)


JEAN 12:9-11
9 Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts. 10 Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare, 11 parce que beaucoup de Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.

Dans la capitale, la foule s’excita en apprenant que Jésus se trouvait chez Lazare. Les gens se dépêchèrent d’aller à Béthanie pour voir le miracle du dispensateur de vie.

Les sacrificateurs penchaient du côté des Sadducéens, même si ces derniers ne croyaient pas en la résurrection, ni en l’existence des esprits. Pourtant, ils haïssaient Jésus et Lazare au point qu’ils rejetèrent non seulement le miracle, mais souhaitèrent tuer le bénéficiaire du miracle et les mettre tous deux dans la tombe, pour prouver qu’il n’y avait aucune espérance après la mort. En même temps, ils désiraient démolir tout le mouvement de foi en Jésus, puisque les foules considéraient la résurrection de Lazare comme une preuve que Jésus était bel et bien le Messie.

JEAN 12:12-13
12 Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem, 13 prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël!

Le nom de Jésus était sur toutes les langues et tous se demandaient bien ce qu’il allait faire: «Fuira-t-il ou s’emparera-t-il de la ville?» Après avoir passé une nuit à Béthanie, les observateurs le virent partir avec ses disciples en direction de Jérusalem. «Le nouveau Roi approche, le divin Souverain vient.» Plusieurs personnes vinrent pour assister à de nouveaux miracles et à des victoires. Certains coupèrent des branches de palmiers pour l’accueillir. D’autres chantaient des cantiques qui célébraient le retour des rois et des héros. Ils s’écriaient: « Nous te louons et te magnifions. Tu es omnipotent; tu es venu au nom de l’Eternel, rempli de son autorité. Nous te remercions pour les bénédictions que tu nous accordes. Aide-nous et délivre-nous de toute honte. Tu es notre Sauveur, héros et conducteur. Tu es notre vrai Roi.»

JEAN 12:14-16
14 Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit: 15 Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, assis sur le petit d'une ânesse. 16 Ses disciples ne comprirent pas d'abord ces choses; mais, lorsque Jésus eut été glorifié, ils se souvinrent qu'elles étaient écrites de lui, et qu'ils les avaient accomplies à son égard.

Jésus ne réagit pas à ces applaudissements, parce qu’il savait que des gens si excités ne peuvent entendre ni penser clairement. Ils se bousculaient sur le chemin en criant et en se réjouissant. Ainsi, de manière à être vu, Jésus monta sur un ânon en réponse à leurs chants, comme pour dire: «Je suis le roi promis dans Zacharie 9:9. Craignez sans toutefois vous réjouir. Je ne vais pas renverser les murs et les portes de la ville. Je ne tue pas et je n’exécute pas le jugement de Dieu. Je suis juste, sans aucun parti pris; exerçant la justice envers les orphelins et prenant soin des veuves.»

«Malheureusement, aucun homme n’est juste. La plupart sont injustes et se détournent du droit chemin. Ne craignez pas, je ne vous détruirai pas comme vous le mériteriez, mais je vaincrai le mal en vous. Je porterai votre péché dans mon corps, une victoire, apparaissant pourtant en même temps comme une victime faible et vaincue. Ainsi, je vous délivrerai de la colère de Dieu; il est sorti victorieux du combat spirituel.»

«Vous voulez un roi, un héros, sachant maniant l’épée, mais je viens à vous aussi humble qu’un agneau, sans violence. Je soumets ma volonté à mon Père. Vous espérez une révolte, une victoire, mais je vous offre la réconciliation, le salut et la paix avec Dieu. Regardez la bête sur laquelle je suis assis. Je ne monte pas un cheval, ni un chameau, mais un ânon. Ne vous attendez pas à des richesses ou à des honneurs de ma part, car je viens vous offrir la vie éternelle et je vous ouvre les portes des cieux, réconciliant le pénitent avec Dieu.»

Mais la foule, y compris les disciples, ne saisit pas le but de Jésus dans cette mise en scène. Après son ascension, le Saint-Esprit ouvrit leur esprit afin qu’ils réalisent l’humilité de Christ et la gloire de Dieu en lui. C’était totalement différent des aspirations des hommes, à la fois politiques et matérielles. Mais le Saint-Esprit amena les disciples de Christ à se réjouir de l’entrée en scène de Jésus, avant qu’ils ne réalisent la signification de la prophétie et son accomplissement littéral.

JEAN 12:17-19
17 Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage; 18 et la foule vint au-devant de lui, parce qu'elle avait appris qu'il avait fait ce miracle. 19 Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres: Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui.

Ceux qui accompagnaient Jésus depuis Béthanie tombèrent sur la procession en provenance de la capitale dans la vallée du Cédron. Les premiers dirent: «Vous faites bien de l’accueillir car Jésus est le Messie qui a ressuscité un mort prouvant sa divinité.» Auparavant, la foule suivait Jésus parce qu’il avait nourri les 5000 hommes avec cinq pains. Puis elle le suivit parce qu’il avait ressuscité un homme. Dans les deux cas, l’amour des hommes pour Jésus reposait sur des domaines terrestres, non sur la justice et la repentance.

A côté de la foule en liesse se tenaient les Pharisiens et les chefs du peuple en colère, enviant Jésus, s’attendant à ce qu’il envahisse la ville. Ils tremblaient tout en admettant leur échec. Le plan pour arrêter secrètement Jésus ne s’était pas concrétisé. Il entra en ville dans un cortège de victoire.

PRIERE: Seigneur Jésus, je t’ouvre mon cœur et mon esprit. Par ton Saint-Esprit, transforme-moi et rends-moi semblable à ton image. Pardonne mes péchés car je ne suis pas digne que tu entres dans mon cœur. Mais tu viens malgré mes péchés. Tu m’aimes et me sauves, parce que tu m’as réconcilié à Dieu, et tu m’as amené dans le royaume de ta paix. Je crie avec ceux qui se réjouissent: «Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.» Tu es mon Roi, je t’appartiens. Amen.

QUESTION:

  1. Que signifie l’entrée de Jésus à Jérusalem?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 10:55 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)