Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 081 (Jesus washes his disciples' feet)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Hausa? -- Hindi -- Indonesian -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 3 - La lumiere brille dans le cercle des Apôtres (Jean 11:55 - 17:26)
B - Evenements qui ont suivi le souper du seigneur (Jean 13:1-38)

1. Jésus lave les pieds de ses disciples(Jean 13:1–17)


JEAN 13:1-5
1 Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux. 2 Pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au cœur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer, 3 Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu'il était venu de Dieu, et qu'il s'en allait à Dieu, 4 se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. 5 Ensuite il versa de l'eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.

A partir de ce chapitre, Jean passe à une nouvelle étape et à un nouveau sujet. Auparavant, Jésus appelait les hommes en général; malheureusement, le texte «La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont point reçue» fut confirmé en eux. Jésus avait-il donc échoué? Non! Puisque les hommes en bloc ne l’acceptent pas, mais le Seigneur a choisi certains qui étaient prêts et s’étaient repentis et les a inclus dans le cercle de ses disciples. Dans ces chapitres, nous lirons comment Jésus s’adressait aux élus, comme le fiancé parlant à sa fiancée. Il est à eux comme ils sont à lui. L’amour de Dieu devient la devise de ces discours. Cet amour ne correspond pas à de simples sentiments égoïstes, il implique un appel à servir. Dans la Bible, l’amour implique le don de soi en toute humilité à ceux qui ne le méritent pas. Dans ces discours, Jésus révèle les plus beaux de ses attributs à ses disciples, expliquant son amour en donnant l’image d’un serviteur, symbolisant sa vie, sa mort et sa résurrection.

Jésus annonça que sa mort précéderait la Pâque. Il allait vers son Père. Est-ce aussi votre direction? Il était dans le monde, mais ses yeux étaient constamment fixés sur son Père. Il recevait de lui la puissance, la direction et la joie pour supporter des hommes si méchants. Uni à Dieu, il vit que Satan murmurait des mauvaises pensées au cœur d’un disciple. Cet homme se laissa petit à petit dominer par l’avarice, l’orgueil et la haine. Cependant, Jésus ne haïssait pas le traître, mais l’aima d’un amour divin jusqu’à la fin.

Jésus n’était pas en train de s’abandonner au traître comme si l’événement était une fatalité. Ce n’était pas Judas, ni Caïphe, ni Hérode, ni Pilate, ni les chefs juifs et ni les foules qui décideraient de ce qui allait arriver, mais compte tenu de son humiliation et de sa soumission, le Père lui soumit tous les esprits et les humains. Il résolut de mourir comme Agneau de Dieu et choisit son heure. Au cours des événements douloureux qui suivirent, il ne perdit jamais de vue sa source et son but. Jésus est le Seigneur qui modifie le cours de l’histoire.

Christ ne souhaitait pas retourner vers son Père, mais il attira ses disciples dans la communion du bon plaisir de Dieu. En lavant leurs pieds, il leur enseigna l’humilité et mit l’amour divin en pratique. Il devint ainsi un serviteur. Il se fit le moindre de tous, afin que les plus simples parmi eux puissent apprendre que Dieu sert l’humanité. Le Seigneur ne domine pas froidement, ni dans l’indifférence, mais s’agenouille pour nous purifier et nous transformer à l’image de sa douceur.

Jésus est notre exemple sublime. Quand allons-nous nous prosterner devant lui et l’adorer? Quand changerons-nous d’esprit et courberons-nous notre dos qui est rigide et inflexible?

Frère, aussi longtemps que vous n’êtes pas brisé, ne servez pas vos frères, n’aimez pas vos ennemis ou ne prenez pas soin des blessés, vous n’êtes pas un vrai Chrétien. Etes-vous un serviteur ou un maître? Rappelez-vous que Jésus est le serviteur de toute l’humanité, il s’abaisse pour vous servir. Accepterez-vous ce service ou estimez-vous avec orgueil que vous êtes bon et n’avez pas besoin d’un service de Dieu?

JEAN 13:6-11
6 Il vint donc à Simon Pierre; et Pierre lui dit: Toi, Seigneur, tu me laves les pieds! 7 Jésus lui répondit: Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. 8 Pierre lui dit: Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit: Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. 9 Simon Pierre lui dit: Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête. 10 Jésus lui dit: Celui qui est lavé n'a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous. 11 Car il connaissait celui qui le livrait; c'est pourquoi il dit: Vous n'êtes pas tous purs.

Les disciples étaient mal à l’aise en voyant leur Maître leur laver les pieds. S’ils avaient su ce qu’il allait faire après le ‘repas du Seigneur’, ils auraient lavé spontanément leurs propres pieds. Leur Seigneur n’avait pas seulement conclu une nouvelle alliance entre eux et Dieu, mais il leur montra aussi le contenu et la signification de cette alliance: ce n’est rien de moins qu’un service aimant et pratique.

Pierre était le disciple le plus vantard et zélé. Il ne voulait pas être servi par Jésus; il essaya donc de l’arrêter sans tenir compte des paroles que Jésus lui adressait. Puis Jésus expliqua le mystère du lavement des pieds à tous les disciples, comme s’il s’adressait à nous: «Sans purification, vous n’avez pas part au royaume et sans pardon des péchés vous ne pouvez pas demeurer en moi.» Le lavement par son sang est constant et le fait de demeurer dans cette purification progresse continuellement. C’est lui qui vous garde dans sa grâce et dans la communion avec le Fils de Dieu.

Sous l’influence de la lumière, Pierre regarda ses mains qui avaient commis le mal et pensa à son esprit lent à comprendre le plan de Dieu. Il eut honte et demanda la purification de tout son être. Jésus le rassura: «Celui qui vient à moi devient complètement pur sur la base de sa foi.» Ainsi nous apprenons que nous n’avons pas besoin d’une purification spéciale ou d’une sainteté supplémentaire, parce que le sang de Jésus nous purifie de tout péché. Il n’y a pas de plus grande ou de plus parfaite sainteté que le pardon des péchés par son sang. En marchant, nous ramassons régulièrement de la poussière. De même, nous prions constamment: «Pardonne nos fautes.» Alors que les enfants de Dieu n’ont besoin que de laver leurs pieds chaque jour, les enfants de ce monde ont besoin d’une purification totale.

Jésus regarda ses disciples et dit: «Vous êtes purs.» Il les invita à entrer dans l’alliance avec Dieu. L’Agneau est mort pour ses disciples pour leur permettre de demeurer dans sa communion divine. Aucun homme n’est pur en soi, mais le sang de Christ nous purifie de tout péché.

Malheureusement, ses disciples n’étaient pas tous saints, et c’est pareil aujourd’hui. Certains font semblant de s’intéresser à cette purification de base et se comportent comme s’ils croyaient au sang de Christ, mais le Saint-Esprit ne les remplit pas. L’esprit de Satan les pousse à la haine, à la jalousie, à l’orgueil et à l’adultère. Ainsi, parmi les pieux se trouvent souvent des personnes possédées par des esprits ignobles et par l’amour de l’argent. Jésus désire laver vos pieds chaque jour, vous libérer de toutes sortes de péchés et vous purifier entièrement pour la communion avec Dieu. Examinez-vous, êtes-vous un serviteur ou un maître?

PRIERE: Seigneur Jésus, nous te remercions de t’être dépouillé de la gloire et d’être descendu vers nous, les impurs. Tu t’es abaissé pour laver les pieds de tes disciples, et tu as purifié notre cœur du péché. Nous t’adorons et te supplions de nous libérer de toutes pensées orgueilleuses, afin que nous nous prosternions et devenions tes serviteurs. Aide-nous à devenir le moindre de tous et à être prêt à te servir dans notre église et famille.

QUESTION:

  1. Quel est le sens du lavement des pieds des disciples par Jésus?

JEAN 13:12-17
12 Après qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? 13 Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. 14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; 15 car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. 16 En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. 17 Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

Jésus ne commença pas son discours d’adieux par de simples paroles. De telles paroles sont souvent peu utiles, à moins qu’elles ne soient mises en action. Il demanda à ses disciples s’ils avaient saisi le message de son geste symbolique: «Ouvrez vos yeux et voyez, je suis avec vous comme l’un de vous. Je ne suis pas assis sur un trône vous gardant à mes pieds comme des esclaves. Non! Je me suis dépouillé de la gloire et suis devenu l’un de vous. Plus que cela, j’ai quitté ma place d’enseignant et de maître pour devenir un serviteur. Avez-vous compris maintenant la direction que doit prendre cet amour divin? L’homme orgueilleux se vante, celui qui aime s’humilie et supporte tout, il renonce à lui-même et sert physiquement et pratiquement.»

«Vous voulez être mes disciples. Je suis votre modèle, je ne me contente pas de parler, mais je mets mes enseignements en pratique. Regardez-moi: je suis un serviteur. Si vous désirez me suivre, abaissez-vous et servez-vous les uns les autres. Celui d’entre vous qui désire être le premier est le plus petit. Mais celui qui sert les autres avec douceur et reste petit est vraiment grand.»

«N’imaginez pas que l’Eglise soit un rassemblement de saints parfaits. Tous sont en train de le devenir. Je les ai tous purifiés et ils sont en principe saints. Mais chaque membre a besoin de patience et de temps pour grandir spirituellement. Chacun erre et chute. Voici mon fardeau et mon commandement: pardonnez-vous réciproquement vos erreurs et vos péchés. Ne vous jugez pas, mais aidez-vous. Ne lavez pas la tête des autres, mais leurs pieds. Personne ne devrait traiter les autres de haut; vous êtes des frères. Si vous agissez ainsi, vous réaliserez que je l’ai déjà fait: je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir. Ma vie est service, sacrifice et abandon pour tous.»

«Je vous envoie dans le monde, apôtres de l’amour. L’envoyé est aussi grand que celui qui l’envoie. Votre premier devoir est de devenir serviteur comme moi. Si vous réalisez cela, vous aurez saisi la devise et le mot d’ordre du Christianisme.»

«Mon second principe: si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. Je ne me suis pas contenté de parler d’amour; je l’ai pratiqué.» Le service est un labeur et un sacrifice, pas uniquement des paroles, des prières et des sentiments. L’envie de servir est dans la nature du croyant qui est poussé à pratiquer diverses œuvres d’amour. Celui qui ne sert pas n’est sûrement pas un croyant. Les prières retentissantes dépourvues d’actions d’aide sont hypocrites. Les bonnes œuvres ne vous sauvent pas; c’est le sang de Christ qui sauve. Mais si vous vous abaissez vers les misérables, les errants, et les servez constamment, vous serez remplis de la joie de Dieu. Le bon plaisir de Dieu éclipse les serviteurs de Christ.

Frère, désirez-vous devenir un maître et un enseignant? Regardez à Jésus. Il est l’enseignant par excellence. Il se tient devant vous comme un serviteur. Voulez-vous mettre en pratique ses enseignements? Commencez dès aujourd’hui et servez. Dans la prière, demandez-lui où, comment et qui servir. Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 10:58 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)