Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 068 (Our security in the union of Father and Son)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Hausa? -- Hindi -- Indonesian -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 2 - La lumière luit dans les ténèbres (Jean 5:1 - 11:54)
C - Le dernier voyage de Jesus a Jerusalem (Jean 7:1 - 11:54) La seperation des tenebres de la lumiere
3. Jésus le Bon Berger (Jean 10:1–39)

d) Notre sécurité dans l’union du Père et du Fils (Jean 10:22-30)


JEAN 10:22-26
22 On célébrait à Jérusalem la fête de la Dédicace. C'était l'hiver. 23 Et Jésus se promenait dans le temple, sous le portique de Salomon. 24 Les Juifs l'entourèrent, et lui dirent: Jusqu’à quand tiendras-tu notre esprit en suspens? Si tu es le Christ, dis-le-nous franchement. 25 Jésus leur répondit: Je vous l'ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi. 26 Mais vous ne croyez pas, parce que vous n'êtes pas de mes brebis.

La fête de la Dédicace était l’occasion de réjouissances en souvenir de la restauration du temple après l’exil à Babylone en 515 av. J.-C. Les Maccabées l’avaient reconstruit en 165 av. J.-C. La fête se tenait au début décembre, en saison pluvieuse et froide, puisque Jérusalem se trouve à 750 mètres d’altitude.

A cette occasion, Jésus, le persécuté, revint au temple et prêcha sous le portique de Salomon. Les passants l’écoutaient. Ce porche oriental est mentionné à nouveau en Actes 3:11 et 5:12.

Les Juifs préparaient leur attaque contre Jésus. Ils voulaient qu’il annonce publiquement s’il était le Messie attendu ou pas. Ce qu’il avait déclaré de lui-même et ses qualités ne correspondaient pas à ce que les gens attendaient de leur Messie, ni à ce qu’ils recherchaient. C’était par conséquent une occasion de chute. Certains crurent cependant que Jésus était le Messie, parce que sa personne, son autorité et ses œuvres s’avéraient impressionnantes.

Ils essayèrent de forcer Christ à lancer un appel et à créer un mouvement national chrétien. Après tout, la fête avait lieu en souvenir du soulèvement des Maccabées. Ils espéraient qu’il exigerait officiellement son droit à régner sur le pays et qu’il appellerait son peuple à prendre les armes. Ils étaient prêts à le suivre à la guerre et à effacer la honte du règne impérial. Jésus avait d’autres plans: l’humilité, l’amour et la transformation des esprits. Il ne dit pas aux Juifs qu’il était le Messie, alors qu’il l’avait dit à la femme samaritaine. Il avait aussi confessé sa gloire divine à l’aveugle-né. Les Juifs voulaient un Messie téméraire avec une conscience politique; Jésus était un rédempteur spirituel et compatissant. Les gens rêvaient d’autorité, de liberté et d’honneur. Jésus venait encourager l’abnégation, la pénitence et le renouveau. Il annonça sa grandeur, mais ils ne la saisirent pas, car ils demandaient quelque chose qu’il n’était pas. Les esprits ne se sont pas rencontrés et la foi faisait défaut dans leur cœur. Ils n’ont pas ouvert leur cœur à l’Esprit de Jésus. Ses miracles furent accomplis au nom de son Père qui le défendit et le conduisit à la victoire.

Les Juifs hésitaient à entendre parler du lien entre le Fils et son Père comme fondement pour leur nation. Ils voulaient de la violence, de l’argent et l’agrandissement de leur état.

JEAN 10:27-28
27 Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.

Jésus est l’Agneau de Dieu; il appelle ses brebis et ses agneaux à le suivre, ceux qui se revêtent de sa nature. Leur première qualité est l’écoute, parce que le Saint-Esprit a ouvert leur esprit et leur cœur, afin que la voix de Jésus et sa volonté pénètrent en profondeur, faisant d’eux des nouvelles créatures. Une attention bien disposée est le début de notre formation de disciples.

Christ connaît tous ceux qui gardent sa parole; il les aime, connaît leurs secrets et sait comment il les façonnera. Les vrais chrétiens ne se laissent pas aller à une existence insouciante et sans but. Ils sont connus et leurs noms sont écrits dans les cieux. Chacun d’eux est un miracle, une nouvelle créature de Dieu.

Jésus est comme un Bon Berger; ses brebis sont habituées à sa voix et suivent sa direction en s’abandonnant à lui avec joie. Elles ne désirent rien que la volonté de leur Berger. Toute pensée perverse n’a aucune place dans leur cœur; ce sont de doux agneaux.

Ce changement est possible grâce à l’œuvre de Christ en elles. Il leur a donné l’amour de Dieu et la puissance de vaincre la mort et le péché. Elles ne mourront pas mais vivront pour toujours, parce qu’elles portent sa vie en elles. Elles sont libres du jugement et de la mort éternelle; justifiées par le sang de Christ.

Aucune brebis achetée par le sang de Christ ne périra. Il a quitté la gloire céleste pour sauver l’humanité et a souffert pour leur donner la vie. Il a décidé de les protéger quel que soit le prix. Vous sentez-vous en confiance dans les mains de votre Seigneur? Avez-vous choisi la puissance de Christ et sa capacité? Soit vous vivez dans le monde du péché en errant, soit vous êtes libre ayant été adopté par Dieu en Christ. La protection de notre Seigneur est plus grande que nos œuvres, elle s’étend au-delà de notre horizon. Nous nous tenons à côté du Victorieux.

JEAN 10:29-30
29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. 30 Moi et le Père nous sommes un.

Certains croyants mettront en doute le fait que Jésus puisse les protéger de la mort, de Satan et de la colère de Dieu. Cela dépasse leur compréhension. C’est pourquoi Jésus présente ses disciples au Père et à son omnipotence. Dieu choisit chaque nouveau disciple de Jésus. Aucun homme ne suit Jésus si ce n’est pas la volonté et le choix de Dieu.

Dieu le Père est responsable de ceux qui s’attachent à son Fils. Le Père est tout-puissant et omnipotent. Jésus n’a pas cherché son plaisir, mais s’est soumis à son Père.

Par cette mesure d’abnégation, la plénitude de la divinité était en lui. Certains pensent que Christ est inférieur à son Père. Mais l’Ecriture nous dit que celui qui s’élève sera abaissé et celui qui s’abaisse sera élevé. Puisque Jésus a donné toute la gloire à son Père, il a le droit de dire: «Moi et le Père nous sommes un.» Il réfutait ainsi l’objection de ceux qui disent que nous ajoutons quelqu’un d’autre à Dieu. Nous n’adorons pas trois dieux, mais un seul. Ceux qui nient cette union parfaite entre Christ et son Père sont orgueilleux et ne réalisent pas que le chemin de la grandeur commence par l’humilité.

PRIERE: Seigneur Jésus, tu es le Bon Berger. Tu as donné ta vie pour les brebis. Tu nous as donné la vie, nous ne mourrons donc pas. Nous te remercions; tu nous protèges de la mort, de Satan, du péché et de la colère de Dieu. Personne ne peut nous arracher de ta main. Enseigne-nous l’humilité afin que nous connaissions le Père en toi, et que nous mourions à nous-mêmes. Que ta puissance se manifeste dans nos faiblesses.

QUESTION:

  1. Comment Christ conduit-il son troupeau?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 10:35 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)