Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Romans - 051 (God Remains Righteous; The promises of God)
This page in: -- Afrikaans -- Arabic -- Armenian-- Azeri-- Bengali -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Hebrew -- Hindi -- Igbo -- Indonesian -- Javanese -- Malayalam -- Polish -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu? -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

ROMAINS - Le Seigneur est notre justice
Etudes de l`épître de Paul aux Romains
PARTIE 2 - La justice de Dieu est affermie, même après l`endurcissement des coeurs des enfants de Jacob, les élus (Romains 9:1 - 11:36)

3. Dieu demeure juste même si la majorité d`Israel lui résiste (Romains 9:6-29)


L’apôtre Paul était heureux dans le service du Seigneur, mais, en même temps, il était si triste et sous une pression croissante parce qu’il a vu des centaines de impies parmi les païens se renouvèlent et entrent dans le royaume de Dieu, tandis que des milliers de juifs élus méprisent Jésus et son royaume, et s’éloignent de lui et ne veulent ni entendre parler de lui ni le suivre.


a) Les promesses de Dieu n`appartiennent pas à la descendance naturelle d`Abraham (Romains 9:6-13)


ROMAINS 9:6-13
6 Ce n'est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël, 7 et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité, 8 c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité. 9 Voici, en effet, la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils. 10 Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père; 11 car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n'eussent fait ni bien ni mal, -afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des œuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, - 12 il fut dit à Rébecca: L'aîné sera assujetti au plus jeune; selon qu'il est écrit: 13 J'ai aimé Jacob Et j'ai haï Ésaü.

Paul, l’érudit, voulut éclaircir cette vérité étrange aux juifs et aux chrétiens d’origine juive à Rome. Il leur a écrit que la parole de Dieu est la seule vérité qui pourrait montrer ce développement étrange, et qui contient la réponse correcte à ce mystère. Cette réponse à deux faces:

Le premier: Ne ce sont pas tous les enfants d’Abraham les enfants de la promesse. Dieu n’a pas choisi Ismaël comme l’un des patriarches du Christ. En effet, Ismaël et l’ensemble des enfants d’Abraham qui sont venus après sont restés hors de la ligne religieuse, et hors des choix des enfants de Jacob. Ce développement nous enseigne que la postérité de l’homme naturel ne déterminera pas son avenir spirituel. Ce n’est pas toute personne qui est née chrétienne deviendra directement une vraie personne chrétienne, plutôt elle a besoin de revenir personnellement à Dieu. Dieu n’a pas des petits-fils mais des enfants. Cette vérité nous montre que ce ne sont pas tous les juifs choisis des enfants de Dieu, mais que ceux qui acceptent l’Evangile du Christ. Leur droit dans l’adoption est toujours disponible, mais sa réalisation dépend de la volonté des individus.

Le deuxième, nous le trouvons dans la Bible, dans les récits sur Rébecca la femme d’Isaac. Dieu lui a révélé avant d’enfanter les jumeaux que le premier servira le deuxième (Genèse 25:23). Les deux sont d’un même père, mais Dieu savait chacun d’eux sera différent de l’autre.

Dieu choisit Jacob, le deuxième né, et rejeta son frère Ésaü, le premier né. Jacob n’était pas mieux qu’Ésaü dans son caractère, mais il avait la possibilité d’avoir une foi plus effective que celle d’Ésaü. Puis, il se repentit sincèrement, ce que la Bible ne nous le révèle pas à propos du premier né. Cet incident nous montre que le choix de l’homme, selon sa prédestination, dépend de l’omniscience du Dieu et sa propre volonté.

Nul ne pourrait se plaindre contre Dieu s’il n’est pas choisi, parce que nous ne savons pas les secrets de nos âmes et l’héritage dans nos corps. Dieu est saint et juste, il est irréprochable dans ses décisions.

Certains théologiens voient que le choix de Dieu ne dépend pas de l’état de l’homme, ou son acte, mais plutôt, il est déterminé de la part de Dieu seul. L’homme ne peut pas réaliser les motifs de Dieu et les raisons de son dessein. C’est pourquoi pas tous les gens acceptent cette opinion, parce que notre Dieu est un Père pas seulement saint mais aussi plein d’amour et tendre.

Jésus dit, pendant son ministère, sa parole décisive: "Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle" (Jean 10:27-28). Pas tous entendent sa voix, et pas tous qui l’entendent répondront à son appel ou agissent selon ses commandements. Il y a des gens de la même tribu, et du même peuple, plutôt de la même famille entendent l’Evangile mais ils ne le comprennent pas, pendant qu’il y a d’autres qui sont remplis de joie et de paix.

PRIERE: Père céleste, nous te rendons grâce parce que tu as choisi Isaac et Jacob tu as fait d’eux des pères à ton fils Jésus malgré ils n’étaient pas en réalité des saints. Fortifie notre foi afin que nous vainquions les difficultés à venir par ton nom, et le mal qui est en nous par ta puissance. Guide-nous à l’humilité et au renoncement à nous-mêmes afin que nous ne pensions pas que nous sommes mieux que les autres.

QUESTIONS:

  1. Que signifie le choix d’Isaac à sa postérité, et de Jacob à ses enfants?
  2. Qu’est ce que le secret du choix de Dieu?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 24, 2012, at 08:24 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)