Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 123 (Continuing the Journey to Rome; Beginning of Paul’s Ministries at Rome)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Tamil -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 2 - Des nouvelles au sujet de l'évangélisation parmi les païens et la création d'Églises d'Antioch à Rome -- Par le ministère de l'apôtre Paul qui a pris le départ par le Saint-Esprit (Actes 13 - 28)
F - La navigation du Césarée à Rome (Actes 27:1 - 28:31)

4. Voyage au printemps à destination de Rome (Actes 28:11-14)


ACTES 28:11-14
11 Après un séjour de trois mois, nous nous embarquâmes sur un navire d'Alexandrie, qui avait passé l'hiver dans l'île, et qui portait pour enseigne les Dioscures. 12 Ayant abordé à Syracuse, nous y restâmes trois jours. 13 De là, en suivant la côte, nous atteignîmes Reggio; et, le vent du midi s'étant levé le lendemain, nous fîmes en deux jours le trajet jusqu'à Pouzzoles, 14 où nous trouvâmes des frères qui nous prièrent de passer sept jours avec eux. Et c'est ainsi que nous allâmes à Rome.

Chose étonnante, Dieu ne détruisit pas le navire quand un vent impétueux se déchaîna sur l’île, il fut entraîné sans pouvoir lutter contre le vent, et ne le conduisit pas vers un rivage dont les écueils étaient inconnus, mais il dirigea les passagers et tous les membres de l’équipage qui étaient égarés vers la célèbre ile de Malte. Là il y avait beaucoup de navires qui passaient l’hiver dans l’île, car la navigation était dangereuse pendant la saison hivernale, et le quinze du mois de février, ils reprenaient la mer. L’apôtre ne craignait pas de monter dans un navire qui portait pour enseigne les Dioscures ni sa statue dorée, car il savait que toutes divinités païennes et les idoles sont vaines, le Seigneur seul est grand, et ainsi ils partirent pour la capitale de la Sicile. Et de là vers le pied de l’Italie. Ils continuèrent leur voyage sur mer en passant près de la montagne volcanique Stromboli jusqu’à leur arrivée à la baie du volcan Vésuve, et firent escale à Pouzzoles proche de la ville de Naples.

A Pouzzoles il y avait des chrétiens qui vivaient comme des frères en christ, avant l’arrivée de Paul, et quand il arriva avec ses compagnons, ils furent chaleureusement accueillis chez eux pendant sept jours. Et cet accueil démontre que Paul n’était pas inconnu en Italie, ils ont su qu’il était l’ambassadeur de Jésus-Christ dans cette province proche de Naples. L’officier Julius était devenu chrétien et suivit l’Apôtre prisonnier à cause du nom de Jésus, parce qu’il a été influencé par la foi de Paul, par sa par sa bonne conscience, son amour patient à l’égard des hommes, et par son autorité spirituelle. Ce n’est pas Paul qui suivait l’officier romain, mais c’est ce dernier qui suivait l’apôtre, c’était une grande victoire pour le Christ.

Paul et tous ceux qui étaient avec lui continuèrent leur chemin vers Rome, et Luc et Aristarque n’abandonnèrent pas l’apôtre, mais lui restèrent fidèles dans la communion de ses souffrances. Avec ses trois croyants. Le char triomphal de Jésus-Christ arriva à Rome, la capitale de la civilisation à cette période de l’histoire humaine.

PRIÈRE: Nous t’adorons Seigneur Jésus, car les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre ton Eglise. Nous te remercions car tu as gardé Paul et ses compagnons, nous te remercions également pour avoir béni tous ceux qui étaient avec eux dans le navire. Garde nous en ton nom, afin que nous soyons une source de bénédictions pour les autres. Amen.


5. Le début du ministère de Paul à Rome (Actes 28:15-31)


ACTES 28:15-16
15 De Rome vinrent à notre rencontre, jusqu'au Forum d'Appius et aux Trois -Tavernes, les frères qui avaient entendu parler de nous. Paul, en les voyant, rendit grâces à Dieu, et prit courage. 16 Lorsque nous fûmes arrivés à Rome, on permit à Paul de demeurer dans son domicile particulier, avec un soldat qui le gardait.

Paul était très bien connu dans l’église de Rome. Les membres de l’église romaine connaissaient même les détails de ses pensées, car il a écrit à l’église de Rome, la plus célèbre de toutes ses épitres et qui demeure jusqu’à aujourd’hui, l’épître qui enseigne tout le monde chrétien. Les frères de Rome étaient des commerçants, des Juifs dispersés parmi les nations, des soldats dans l’armée romaine et des esclaves renouvelés par l’Esprit de Dieu, ils allèrent à la rencontre de Paul et de ses compagnons, ils les embrassèrent en leur disant hors des murailles de la ville: Vous êtes les bienvenus. Paul prit courage, car le souhait de son cœur était d’évangéliser l’Italie, l’Espagne et toutes les nations. Il vit l’accueil fraternel comme une porte ouverte par Dieu, il remercia le Seigneur pour la manière dont la bonne nouvelle de Jésus-Christ se propage partout dans le monde.

Paul était prisonnier à Rome et avec des privilèges, mais il resta jour et nuit enchaîné et gardait par un soldat, qui écoutait tout ce qu’il disait et observer son comportement. L’apôtre de Jésus ne prêcha pas la bonne nouvelle en tant qu’homme libre, mais en tant qu’un humble prisonnier et serviteur de Christ, pour glorifier le nom de son Seigneur dans sa faiblesse humaine.

ACTES 28:17-27
17 Au bout de trois jours, Paul convoqua les principaux des Juifs; et, quand ils furent réunis, il leur adressa ces paroles: Hommes frères, sans avoir rien fait contre le peuple ni contre les coutumes de nos pères, j'ai été mis en prison à Jérusalem et livré de là entre les mains des Romains. 18 Après m 'avoir interrogé, ils voulaient me relâcher, parce qu'il n'y avait en moi rien qui mérite la mort. 19 Mais les Juifs s'y opposèrent, et j'ai été forcé d'en appeler à César, n'ayant du reste aucun dessein d'accuser ma nation. 20 Voilà pourquoi j'ai demandé à vous voir et à vous parler; car c'est à cause de l'espérance d'Israël que je porte cette chaîne. 21 Ils lui répondirent: Nous n 'avons reçu de Judée aucune lettre à ton sujet, et il n 'est venu aucun frère qui ait rapporté ou dit du mal de toi. 22 Mais nous voudrions apprendre de toi ce que tu penses, car nous savons que cette secte rencontre partout de l'opposition. 23 Ils lui fixèrent un jour, et plusieurs vinrent le trouver dans son logis. Paul leur annonça le royaume de Dieu, en rendant témoignage, et en cherchant, par la loi de Moïse et par les prophètes, à les persuader de ce qui concerne Jésus. L'entretien dura depuis le matin jusqu'au soir. 24 Les uns furent persuadés par ce qu'il disait, et les autres ne crurent point. 25 Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n'ajouta que ces mots: C'est avec raison que le Saint -Esprit, parlant à vos pères par le prophète Esaïe, a dit: 26 Va vers ce peuple, et dis: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. 27 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, Qu'ils ne comprennent de leur cœur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.

Luc ne nous dit rien à propos de la comparution de Paul devant Néron, ni comment il a vécut à Rome, ni comment il a connut le martyr, comme si la personne de Paul n’était aucunement importante, mais toute l’importance fut donnée à l’arrivée à la bonne nouvelle à Rome, et l’annonce de la bonne nouvelle par Paul dans la capitale de l’empire romain. Ce ne sont pas les personnes mis à part par Dieu, qui sont le but des actes des apôtres, mais la propagation de l’Evangile et les œuvres de Jésus-Christ dans tous les pays du monde.

Paul commença son ministère par l’adoration dans la synagogue juive, et invita les chefs des juifs et les notables à le rencontrer dans le logis qu’il a loué. Il leur démontra qu’il était leur ami et non l’ennemi de sa nation, malgré la plainte du Sanhédrin qui demandait à ce qu’il soit condamné à mort, et qui le livra injustement aux romains. Il démontra devant eux qu’il était innocent, et que les romains voulaient le relâcher. Et malgré tout cela il n’était pas venu à Rome pour se venger, ni pour présenter une plainte aux autorités romaines contre sa nation, mais il se considérait comme membre de la nation juive, et portant la chaine à cause de l’espérance vivante d’Israël, que le Christ était venu de Dieu pour sauver les hommes pécheurs et donner la paix au monde. Il dit que c’est à cause de Jésus qu’il porte cette chaîne, qu’il montra aux chefs juifs et aux notables pour témoigner de son amour pour le Seigneur Jésus-Christ.

Et quand les juifs de Rome virent les problèmes religieux et combien ces problèmes étaient profonds, et les dangers politiques qui les entouraient à cause de Paul, ils dirent: Nous n’avons rien reçu de Jérusalem aucune lettre à ton sujet, et il n’est venu aucun frère qui a rapporté ou dit du mal de toi, et contrairement aux accusations des juifs de Palestine, qu’il était un agitateur et un homme qui excite à la sédition, et à une révolution à l’échelle mondiale, mais les notables juifs de Rome considéraient le christianisme comme un schisme et une opposition totale au Judaïsme. Quand à l’opposition à l’Evangile, elle prouve sa véracité et c’est pour cela que les juifs de Rome étaient joyeux, car ils l’ont reçu à travers Paul, ce spécialiste de la Tora et Pharisien de Jérusalem, qui crut en Jésus, et lui demandèrent de prouver la messianité de Jésus dans une seconde rencontre.

Un grand nombre de juifs vinrent chez Paul pour discuter avec lui à propos du message de l’Evangile. Il leur démontra la relation qui existe entre le royaume de Dieu et Jésus qui est le roi céleste, ils trouvaient cette pensée difficile que le fils de Dieu soit devenu un homme, et que sa mort sur la croix était nécessaire pour faire entrer ceux qui appartiennent au royaume dans la communion avec Dieu. Sans le sang purificateur de Jésus, nous ne pouvons avoir accès au royaume du ciel. Le Seigneur est lui-même la porte d’entrée, il est le glorieux assis à la droite du père, et sur la terre sa gloire était cachée, mais sa personne renferme toutes les possibilités de son royaume, ces possibilités, ces vertus et la puissance répandues aujourd’hui dans son Eglise. Quand le Seigneur Jésus reviendra du ciel, les hommes sauront qu’Israël n’est pas le royaume de Dieu, mais que tous les croyants, juifs et païens portent ce royaume caché dans leurs cœurs.

Paul n’a pas philosopher, comme il n’a pas avancé des idées résonnantes et creuses, mais il démontra la véracité de son Evangile, en s’appuyant sur le témoignage de la Tora et des prophètes. Il expliqua les promesses divines quant à la venue du messie comme la consolation d’Israël. C’est la foi en Christ, et non l’observance de la loi Mosaïque imparfaite, le Christ, et le Christ seul donne le salut aux pécheurs et à tous ceux qui vivent loin de Dieu. Certains juifs écoutèrent attentivement l’apôtre Paul et furent persuadés par ce qu’il disait, mais d’autres ne crurent point et fermèrent progressivement leurs cœurs à l’Evangile de Dieu. Ils rejetèrent volontairement l’Evangile de leur salut. Quand l’homme refuse d’obéir par amour à l’Evangile du salut, la connaissance de Dieu et sa puissance ne pourraient grandir en lui, mais il va croître dans le sens contraire, comme il va endurcir ses oreilles pour ne pas entendre l’évangile du salut. Il est incapable de comprendre le salut de Dieu, et s’oppose à Christ, et ne ressens pas l’attirance du Saint-Esprit, car dès le début il rejeta le chemin du salut et refuse d’obéir à Dieu. Qui es-tu? Un ennemi de Dieu, ou un chrétien humble et aimant?

ACTES 28:28-31
28 Sachez donc que ce salut de Dieu a été envoyé aux païens, et qu'ils l'écouteront. 29 Lorsqu'il eut dit cela, les Juifs s'en allèrent, discutant vivement entre eux. 30 Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu'il avait louée. Il recevait tous ceux qui venaient le voir, 31 prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute liberté et sans obstacle.

La voix de Paul a retentit comme une trompette avec le slogan de notre nouvelle époque devant les juifs divisés. Dieu envoie son salut aux païens, tandis que le peuple juif refusa la grâce de Jésus-Christ. Dorénavant, le Saint-Esprit ouvrira le cœur des païens esclaves du péché, afin d’avoir des oreilles attentives à la parole de Dieu et d’avoir aussi une nouvelle force pour garder les commandements divins, et non pour être les esclaves de la loi Mosaïque et de ses nombreux préceptes. Ils sont des enfants de Dieu, rachetés par le sang précieux de Jésus-Christ du marché des esclaves du péché, et qui les sanctifie par la gloire du Saint-Esprit.

Paul a servi le Seigneur pendant deux ans à Rome, comme apôtre et prophète, prêchant le royaume de Dieu, et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ. Il n’avait pas les possibilités pour faire de grandes réunions, ni pour prêcher la bonne nouvelle de Jésus-Christ dans les rues de la ville, car le jour comme la nuit, sa main était liée à celle du soldat romain qui le gardait. Il discutait avec tous ceux qui venaient le voir, la main liée à celle du soldat romain, et il témoignait de la puissance de Dieu et avait l’assurance que le Dieu Saint pouvait le libérer de ses chaînes par une seule parole. Il supporta les chaînes sans murmures, et vit en elles un signe de la bonté de son père céleste.

Il resta plus de sept cents jours à Rome, expliquant la richesse de la grâce de Jésus qui lui est apparu comme Seigneur vivant et glorieux sur le chemin de Damas. L’apôtre ne chercha pas sa propre gloire et n’exalta point sa propre personne. On ne voyait plus l’apôtre Paul dans les derniers versets du livre des actes. Son seul souci était de glorifier le père, le fils et le Saint-Esprit, et c’est ce qu’il a fait et avec un grand courage et sans aucune lenteur de sa part. Et le Seigneur Jésus ouvrit devant lui une grande porte, et personne ne pouvait l’empêcher d’accomplir la mission qui lui a été confiée par le Seigneur Jésus, annoncer l’Evangile de la victoire à tous ceux qui voudraient l’écouter attentivement et croire au Seigneur Jésus-Christ.

Ce qui est étonnant, c’est que nous ne lisons plus dans le livre des actes sur la croissance de l’église et la propagation de l’Evangile à Rome, ni Pierre ni les papes ne sont mentionnés dans le livre des actes. Tout cela est secondaire, l’important c’est la proclamation de l’Evangile et sa propagation dans le monde entier. L’évangile continue à être prêché à tous les peuples de la terre, même après la mort des apôtres.

Peut-être que Théophile, le haut fonctionnaire romain a connu personnellement Paul à Rome, et qu’il l’a aidé quand il était faussement accusé par les juifs d’être un instigateur et un fauteur de troubles. Et il demanda à Luc de compiler l’Evangile et le livre des Actes des Apôtres pour faire connaître avec exactitude le développement du christianisme depuis ses débuts jusqu’à son expansion dans le monde entier. Voilà pourquoi, Luc n’a pas vu la nécessité de parler de la situation de Paul et de son ministère à Rome, car Théophile connaissait personnellement l’apôtre Paul.

Cher lecteur, maintenant nous sommes arrivés à la fin du commentaire du livre des Actes des Apôtres, et nous avons vu ensemble la gloire du Christ vivant et son grand salut. Nous mettons dans ta main le flambeau de l’Evangile, et nous te disons: Termine l’histoire du livre des Actes des Apôtres, et porte l’Evangile à ton voisinage afin que beaucoup soient sauvés. Le Seigneur vivant t’appelle et il t’accompagne. Qu’est-ce qui t’empêche de commencer à porter l’Evangile aux pécheurs, vois-tu le char triomphal de Jésus-Christ passe au milieu de notre nation? Crois, prie et loue le Dieu vivant car il est là et il t’attend.

PRIÈRE: Père céleste, nous t’adorons et nous te louons, car ton fils nous a réconciliés avec toi. Nous te louons pour l’Eglise vivante du Seigneur Jésus, dont le Saint-Esprit est l’auteur et formée de tous les vrais chrétiens qui sont dans le monde, et qui existe en tout lieu et en tout temps. Nous te louons, car tu nous as appelés alors que nous étions pécheurs, pour être un maillon dans la chaîne des actes des apôtres, afin que ta puissance se manifeste dans notre faiblesse. Nous croyons en l’expansion de ton royaume spirituel dans notre environnement, et que ta volonté sera faite dans le désordre de notre monde. Nous te demandons de sauver beaucoup d’âmes humaines, aide nous à te servir avec efficacité et garde nous du malin. Amen.

QUESTION 123: Pourquoi Luc ne dit rien à propos de la dernière partie du jugement de Paul et son martyr à Rome? Et quel est le slogan du livre des Actes des Apôtres?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 09:54 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)