Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 122 (Wintering at Malta)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Tamil -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 2 - Des nouvelles au sujet de l'évangélisation parmi les païens et la création d'Églises d'Antioch à Rome -- Par le ministère de l'apôtre Paul qui a pris le départ par le Saint-Esprit (Actes 13 - 28)
F - La navigation du Césarée à Rome (Actes 27:1 - 28:31)

3. L’hiver à Malte (Actes 28:1-10)


ACTES 28:1-6
1 Une fois hors de danger nous reconnûmes que l'île s'appelait Malte. 2 Les barbares nous témoignèrent une bienveillance peu commune; ils nous recueillirent tous auprès d'un grand feu, qu'ils avaient allumé parce que la pluie tombait et qu'il faisait très froid. 3 Paul ayant ramassé un tas de broussailles et l'ayant mis au feu, une vipère en sortit par l'effet de la chaleur et s'attacha à sa main. 4 Quand les barbares virent l'animal suspendu à sa main, ils se dirent les uns aux autres: Assurément cet homme est un meurtrier, puisque la Justice n'a pas voulu le laisser vivre, après qu'il a été sauvé de la mer. 5 Paul secoua l'animal dans le feu, et ne ressentit aucun mal. 6 Ces gens s'attendaient à le voir enfler ou tomber mort subitement; mais, après avoir longtemps attendu, voyant qu'il ne lui arrivait aucun mal, ils changèrent d'avis et dirent que c'était un dieu.

Satan n’aime ni Dieu ni ses enfants, ils cherchent toujours à les anéantir. Ils s’opposent à leur foi, mais le Seigneur Jésus prend soin de nous, et il nous garde jour et nuit, comme le dit Paul aux corinthiens : l’amour de Christ nous presse. Ainsi les pauvres virent la bonté de Dieu tout d’abord, quand ils descendirent sur le rivage, les habitants de l’île qui étaient alors soumis à l’autorité de Carthage, ne les pillèrent pas et ne les tuèrent pas, mais leurs témoignèrent une bienveillance peu commune. Malgré la pluie et la tempête ils ramassèrent des broussailles et Paul également ramassa un tas de broussailles car il faisait très froid. Ils les recueillirent tous auprès d’un grand feu, qu’ils avaient allumé.

Mais Satan qui était furieux à cause du salut de Paul du naufrage. Quand l’apôtre mit un tas de broussailles au feu, Satan envoya un serpent venimeux, il en sortit par l’effet de la chaleur et s’attacha à sa main et mordit le bas de son poignet. Il le mordit si fortement qu’il ne pouvait après l’avoir mordu retirer ses dents de sa chair. Paul secoua l’animal dans le feu pour être brulé comme le symbole de l’origine de Satan, de sa venue et de son retour au lieu de la colère divine.

Et les habitants de l’île virent en tremblant l’animal suspendu à sa main, ils dirent: La colère des divinités païennes le poursuit, il a été sauvé de la mer agitée, mais le serpent s’attacha à sa main comme signe du jugement pour ses péchés. Ils s’attendaient à le voir se tordre de douleurs à cause de la morsure du serpent venimeux ou à le voir enfler ou tomber mort subitement, mais l’apôtre des païens garda son calme, et mit sa confiance dans la promesse de Jésus, que ses envoyés marcheront sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra leur nuire, car la puissance de Jésus agit en eux.

Voyant qu’il ne lui arrivait aucun mal, ils furent effrayés et dirent c’était un dieu qui nous as rendu visite. Et assurément toute personne qui croit en Jésus-Christ est un enfant de Dieu, pas un enfant de ses divinités indépendantes et sans forces, qui sont le produit de l’imagination des grecs et des romains. Le chrétien est un enfant du Dieu vivant et véritable, il est rempli de l’Esprit de Dieu et attaché à Christ. Et Dieu le père parle par son intermédiaire et il lui donne de sa vie éternelle. Satan savait exactement pourquoi il voulait faire périr Paul, car l’apôtre des païens, plein de forces et intrépide voulait annoncer l’Evangile à tous les peuples de la terre, et voulait soumettre la capitale de l’empire romain à Christ, et de Rome prêcher l’Evangile au reste du monde. Toutes les puissances de l’enfer voyant qu’il s’avançait vers Rome se sont mobilisées contre lui, le sanhédrin, les autorités civiles arrogantes, les esprits hostiles, la tempête mortelle, la mer agitée et le serpent venimeux, mais c’est Jésus-Christ qui est le vainqueur, et personne ne peut empêcher l’avance de son char triomphal.

ACTES 28:7-10
7 Il y avait, dans les environs, des terres appartenant au principal personnage de l'île, nommé Publius, qui nous reçut et nous logea pendant trois jours de la manière la plus amicale. 8 Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Paul, s'étant rendu vers lui, pria, lui imposa les mains, et le guérit. 9 Là-dessus, vinrent les autres malades de l'île, et ils furent guéris. 10 On nous rendit de grands honneurs, et, à notre départ, on nous fournit les choses dont nous avions besoin.

Publius, le principal personnage de l’île invita l’officier avec ses soldats et les prisonniers dans sa maison et pris soin d’eux. Il les reçut et les logea chez lui pendant trois jours de la manière la plus amicale. Le père généreux de Publius était malade de la dysenterie, une maladie contagieuse. Il était près de mourir, mais, Paul montra sa gratitude envers le bienveillant Publius, et sa bienveillance fut bientôt récompensée, s’étant rendu vers son père qui était au lit, il le guérit au nom de Jésus. La prière du juste a une grande efficacité, et il peut rester ferme sans commettre de péché. Par la volonté de Jésus-Christ, les croyants pourraient guérir les malades en leur imposant les mains, la puissance divine qui était agissante en Paul entra dans le corps du malade et il fut guéri.

Les habitants de l’île, trouvèrent ce miracle fort étonnant et la nouvelle se répandit rapidement à travers l’île. Les habitants de l’île se réjouirent et crurent qu’ils sont visités par des divinités, ils ramenèrent tous les malades à Paul, Luc le médecin et Aristarque, qui ont prié pour les malades au nom de Jésus, et ils furent guéris. Les habitants de l’île exprimèrent leur reconnaissance aux trois serviteurs de Dieu lors de leur départ en leur rendant de grands honneurs et en leurs apportant de nombreux dons qui leur seraient utiles pendant le voyage jusqu’à Rome. Sans aucun doute, Paul prêcha aussi et selon les possibilités présentes la bonne nouvelle de Jésus aux habitants de l’île de Malte dans leur propre langue avec l’autorisation du principal personnage de l’île, car toutes guérisons miraculeuses dont les habitants de l’île étaient témoins, n’étaient pas l’effet de la magie ou d’une force occulte, mais des signes visibles qui démontraient le pouvoir de Jésus et son autorité.

QUESTION 122: Que signifie le serpent venimeux qui a mordu Paul, et que peut-on comprendre des guérisons miraculeuses des malades à l’île de Malte?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 09:53 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)