Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 042 (Jesus offers people the choice)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Hausa? -- Hindi -- Indonesian -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 2 - La lumière luit dans les ténèbres (Jean 5:1 - 11:54)
B - Jesus est le pain de vie (Jean 6:1-71)

4. Jésus offre le choix aux hommes «Acceptez ou rejetez!» (Jean 6:22-59)


JEAN 6:22-25
22 La foule qui était restée de l'autre côté de la mer avait remarqué qu'il ne se trouvait là qu'une seule barque, et que Jésus n'était pas monté dans cette barque avec ses disciples, mais qu'ils étaient partis seuls. 23 Le lendemain, comme d'autres barques étaient arrivées de Tibériade près du lieu où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâces, 24 les gens de la foule, ayant vu que ni Jésus ni ses disciples n'étaient là, montèrent eux-mêmes dans ces barques et allèrent à Capernaüm à la recherche de Jésus. 25 Et l'ayant trouvé au-delà de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici?

Lorsque les gens réalisèrent que Jésus n’avait pas embarqué, ils furent surpris qu’il ait réussi à leur échapper. Il s’était éloigné la nuit dans la plus grande discrétion.

Les habitants de Capernaüm ayant appris la nouvelle des pains offerts gratuitement, s’émerveillèrent et furent envieux, désirant partager cette générosité. Ils partirent à la recherche de Jésus et le trouvèrent enfin avec ses disciples. Ils commencèrent à saisir la vérité du principe chrétien: «Là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.»

Ceux qui désiraient des miracles prirent conscience d’un nouveau prodige et demandèrent: «Comment et quand es-tu arrivé ici?» Jésus ne leur répondit pas. En revanche, dans un souci spirituel, il clarifia la signification de la foi, cherchant à attirer les gens sincères à son amour et à mettre en lumière la tromperie et le refus de ses ennemis. Jésus méprisait la tiédeur et il sépara le groupe des croyants des masses de religieux superficiels.

JEAN 6:26-27
26 Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27 Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.

Jésus avertit clairement les foules: vous ne m’aimez pas ou vous ne me cherchez pas pour moi-même; vous vous faites de fausses idées de Dieu; vous pensez à vos ventres et au pain. Vous ne comprenez pas le signe, mon but ne se résumait pas à satisfaire votre faim, c’était pour vous faire connaître ma puissance. Vous cherchez le don tout en ignorant le donateur. Vous discutez des sujets de monde, mais ne croyez pas en ma divinité.

Ne travaillez pas toute la journée juste pour le manger et le boire; réfléchissez à la puissance de Dieu. Ne ressemblez pas à des bêtes qui vivent pour manger, mais approchez-vous de Dieu qui est Esprit. Il est prêt à faire de vous des participants à sa vie éternelle.

Jésus poursuivit: Je suis venu au monde pour vous donner le grand don de Dieu. Je ne suis pas seulement un homme de chair et de sang. Mais je porte le don de Dieu en moi pour votre bénédiction. Dieu m’a scellé de son Saint-Esprit pour vous transmettre la vie spirituelle et vous revêtir de la puissance céleste.

En faisant cette déclaration, Jésus révéla le grand secret, à savoir que Dieu se soucie de tous les hommes, les nourrit et les aime. Il n’est pas une divinité en colère qui insiste sur le respect de la Loi avant de bénir. Il bénit le juste et le méchant et fait briller son soleil sur tous sans exception, même les athées et les blasphémateurs en bénéficient. Dieu est amour, et Christ cherchait à libérer la foule de ses pensées matérialistes, et à se confier à nouveau en Dieu le Père. Il affirma que son royaume n’était pas de ce monde, qu’il n’était pas basé sur la nourriture, la richesse et la domination, mais que son royaume était un royaume spirituel qui viendrait à eux par son Esprit, Esprit qu’il donne à tous ceux qui le lui demandent.

JEAN 6:28-29
28 Ils lui dirent: Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu? 29 Jésus leur répondit: L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.

La foule ne saisit pas les enseignements de Jésus, mais réalisant qu’il offrait un grand don de Dieu, tous voulurent recevoir cette vie éternelle. Ils étaient prêts à faire quelque chose pour ce don. Ils étaient prêts à observer la Loi, à offrir des sacrifices, à jeûner, à prier et à aller en pèlerinage; ils voulaient mériter le don de Dieu grâce à leurs œuvres. Quel aveuglement! Ils étaient tous légalistes, soucieux de gagner le salut par leurs propres efforts. Ils ne réalisaient pas que c’était impossible, puisqu’ils étaient coupables et perdus. Avec fierté, ils pensaient accomplir l’œuvre de Dieu et supposaient avoir la sainteté et la puissance pour le faire. L’homme est aveugle au point qu’il ne peut pas voir la véritable condition de son cœur, mais se considère comme un demi-dieu, et s’attend à ce que Dieu soit satisfait de lui.

Jésus leur apprit qu’il n’exigeait d’eux aucune tâche ni œuvre. Ils étaient appelés à la foi en lui. Dieu ne demande pas des efforts, mais désire que nous nous soumettions à Jésus et lui fassions confiance. Ces paroles étaient une pierre d’achoppement pour les gens; c’est le début du fossé entre Jésus et la multitude. De plus, il expliqua que l’œuvre de Dieu était qu’ils croient en lui. «Si vous ouvrez votre âme au Saint-Esprit, vous connaîtrez mon autorité, mes buts et mon amour. Vous réaliserez ensuite que je ne suis pas juste un prophète, mais le Créateur, le Fils envoyé du Père vers vous. Vous cesserez de vous inquiéter et deviendrez les enfants de Dieu.»

Croire en Jésus, c’est s’attacher à lui et lui permettre d’agir dans notre vie, accepter sa direction et recevoir la vie éternelle par sa puissance. La foi nous lie à Jésus maintenant et pour l’éternité. L’œuvre de Dieu lie les croyants à son Fils, afin que le péché disparaisse de leur vie et qu’ils puissent demeurer en lui pour toujours.

JEAN 6:30-33
30 Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi? Que fais-tu? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger. 32 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; 33 car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.

Les auditeurs reçurent un choc en entendant que Jésus leur demandait une soumission totale. C’était quelque chose qui ne pouvait être offert qu’à Dieu. Ils lui demandèrent donc une base justifiant sa déclaration. Ils disaient en d’autres termes: «Fournis-nous la preuve de ta divinité. Moïse donna chaque jour du pain (la manne) au peuple dans le désert. Toi, tu ne nous as donné du pain qu’une seule fois. Moïse donna du pain à des centaines de milliers de personnes, quant à toi, tu as nourri un peu plus de cinq mille hommes. Montre-nous un miracle supplémentaire et nous croirons.» C’est une maladie humaine. L’homme refuse de se soumettre inconditionnellement à l’amour de Jésus, mais insiste à voir d’abord des preuves. Mais Jésus répondit: «Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. Ce sont ceux qui m’honorent de leur confiance.»

Jésus est le guide suprême. Il amena petit à petit ses auditeurs à s’éloigner de leur pensée légaliste et à entrer dans une foi claire en lui. Il les libéra d’un désir ardent de nourriture et les éclaira; il est lui-même le grand don de Dieu.

Au cours de son explication, Jésus corrigea leurs fausses interprétations de l’Ecriture en précisant que ce n’était pas Moïse qui leur avait donné la manne. En vérité, c’était Dieu qui avait accompli ce miracle, le dispensateur de toute générosité. Il les amena à réaliser que Dieu leur donne un pain bien meilleur et une nourriture céleste qui ne se gâte jamais. En étant attentifs, ils auraient dû percevoir que Jésus se proclamait le Fils de Dieu, car il a appelé Dieu son Père. La foule continua cependant à penser à la nourriture naturelle, descendant des cieux par la main de Moïse.

Jésus leur expliqua que le pain de Dieu n’était pas celui qui remplissait le ventre, mais était la personne de Christ qui satisfait la faim de l’homme de vérité et de vie abondante. Celui qui donne est descendu des cieux chargés des bénédictions divines et de puissance. Le pain de Dieu n’est pas matériel ni périssable, mais spirituel et éternel. Il ne sort pas du sol comme la manne, mais vient de Dieu, en quantité suffisante pour tous les hommes de tous les âges. Il n’est pas limité à la postérité d’Abraham. Dieu le Père prend soin du monde entier.

PRIERE: Seigneur Jésus, garde-nous de toute activité égoïste. Crée en nous une foi humble prête à obéir à ta volonté et œuvre en nous par ta puissance. Amène-nous à une union totale avec toi. Satisfais la faim de notre cœur par ta présence en nous. Garde-nous pour la vie éternelle. Nous te remercions, Père, d’être venu à nous et de nous avoir accordé la puissance et des bénédictions.

QUESTION:

  1. Comment Jésus a-t-il amené ceux qui désiraient du pain à croire en lui?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 10:31 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)