Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 130 (Parable of the Sower)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
D - Les Juifs incredules et leur inimitie envers Jésus (Matthieu 11:2-18:35)
2. La croissance spirituelle du royaume des cieux: Christ enseigne en paraboles (Matthieu 13:1-58) -- Troisième série des paroles de Jésus

a) La parabole du semeur (Matthieu 13:1-23)


MATTHIEU 13:18-23
18 Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. 19 Lorsqu'un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur: cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. 20 Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie; 21 mais il n'a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. 22 Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c'est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. 23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. (Matthieu 6:19-34, Marc 4:13-20, Luc 8:6-15, 1 Timothée 6:9)

Les paraboles de Christ sont liées à des faits courants et ordinaires et non à des notions philosophiques ou à des spéculations ou à des phénomènes inhabituels de la nature. Elles sont tirées des réalités de la vie quotidienne, surtout du contexte agricole (paraboles du semeur et de l’ivraie), et touchent même les simples d’esprit. Leur but est de faire comprendre les principes spirituels par une comparaison. De cette manière, les actes de la vie courante peuvent être spiritualisés. Saisissons l’occasion de les lire et de méditer avec plaisir les voies de Dieu. Alors que nos mains sont occupées par les problèmes de tous les jours, nous pouvons garder notre cœur au ciel à l’aide de ces enseignements.

La Parole de l’évangile est la Parole du royaume. C’est la Parole du Roi, et là où est sa Parole, il y a la puissance (Ecclésiaste 8:4). Le semeur qui répand la semence est notre Seigneur Jésus-Christ, lui et son corps de ministres. Les ministres sont les fidèles compagnons d’œuvre de Dieu (1 Corinthiens 3:9). La terre dans laquelle la graine tombe est le cœur des enfants des hommes, qui ont différentes qualités et caractéristiques, et donc différents niveaux de réceptivité de la parole.

Le cœur de l’homme est comme de la terre, il est capable de s’améliorer et de porter du bon fruit. C’est triste si la terre est en jachère ou si elle ressemble au champ d’un paresseux (Proverbes 24:30). C’est dans l’âme que la Parole de Dieu demeure, agit et règne. Elle agit dans la conscience pour allumer la bougie du Seigneur. Notre cœur détermine le rôle que joue la Parole de Dieu ou le mal du monde en nous. Certaines terres reçoivent de bonnes graines sans toutefois porter du fruit. De l’autre côté, une bonne terre porte du fruit en abondance. Il en est de même avec le cœur des hommes; les différents caractères sont représentés par quatre types de terre dont trois sont mauvais et un bon.

Qu’a produit en vous la semence de l’évangile? Rien, quelque chose ou beaucoup de choses? Quelle terre êtes-vous? Etudiez cette parabole à la lumière de l’interprétation que nous en donne Jésus. Demandez à Christ de faire de vous une terre bonne et fertile. Demandez-lui aussi de changer votre esprit pour pouvoir étudier la Parole de Dieu avec joie et avec persévérance. Que votre souci principal soit de lire régulièrement la Bible. Agissez ensuite conformément et portez du fruit.

Veillez à ne pas être trop zélé ou trop superficiel et d’écouter l’évangile sans repentance. Un manque de repentance sincère engendre de la vanité, et peut être comparé à un homme qui construit sa maison sur le sable sans y poser une bonne fondation. Jésus a choisi ses apôtres parmi les disciples de Jean-Baptiste, parce qu’ils s’étaient sincèrement repentis. Mais la foule qui courait après lui pour voir ses miracles l’a abandonné dès que la persécution a commencé, puisqu’ils recherchaient non pas la repentance et le salut, mais leur intérêt personnel.

De plus, demandez au Seigneur de vous aider à ne pas vous faire de soucis, à vous libérer de l’amour de l’argent pour pouvoir chercher d’abord le royaume de Dieu et sa justice. Vous réaliserez alors que Dieu s’occupe de vous et vous bénit.

Dans la parabole, la persécution est représentée par le soleil brûlant. Le soleil qui réchauffe et nourrit ce qui est bien enraciné, dessèche et brûle ce qui a des racines superficielles. La parole de Christ, aussi bien que sa croix, sont pour certains «une odeur de mort, donnant la mort; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie» (2 Corinthiens 2:16). La même épreuve peut conduire certains à l’apostasie et les anéantir et produire chez d’autres «au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire » (2 Corinthiens 4:17). Les épreuves qui ébranlent certains en fortifient d’autres!

Regardez la vitesse à laquelle les fruits passent, dès qu’ils sont mûrs, ils pourrissent. Une profession acceptée sans réflexion est en général abandonnée sans arrière pensée.

Sa parole bénie peut porter du fruit en vous, tout comme la graine qui tombe dans une bonne terre produit un magnifique épi doré sans changer d’essence ni perdre une seule de ses caractéristiques. C’est pourquoi, ne cherchez pas à produire vos propres fruits, issus de vos pensées et intentions, mais laissez la Parole de Dieu se multiplier dans votre vie. La prospérité et la vie dépendent de lui et non de vous.

L’élément qui différenciait la bonne terre du reste était, en un mot, la «fertilité». C’est ce qui différencie également les vrais chrétiens des hypocrites, parce qu’ils sont «remplis du fruit de justice». «Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples» (Jean 15:8). Il ne dit pas que cette bonne terre n’a pas de cailloux, ni d’épines, mais rien n’empêche sa fertilité. Les saints, dans ce monde, ne sont pas totalement libres des restes du péché; mais heureusement libérés du règne du péché.

PRIERE: Ô Père, mon cœur est dur, lent, superficiel et mauvais. Brise mon orgueil, triomphe de mes intentions inutiles et ouvre mes oreilles à ta parole. Donne-moi la volonté et aide-moi à bien m’organiser pour que je puisse méditer chaque jour ta Parole qui illumine mon cœur et m’établit dans la vraie foi, l’amour agissant et l’espérance vivante.

QUESTION 132: Quelles sont les quatre sortes d’auditeurs de l’évangile?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:45 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)