Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 029 (Call to Repentance)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 1 - Partie préliminiaire au ministère de Christ (Matthieu 1:1 - 4:25)
B - Jean-Baptiste prepare le chemin de Christ (Matthieu 3:1 - 4:11)

1. L’appel à la repentance (Matthieu 3:1-12)


MATTHIEU 3:7-9
7 Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? 8 Produisez donc du fruit digne de la repentance, 9 et ne prétendez pas dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham.
(Jean 8:33-39; Romains 2:28-29; Romains 4:12)

A l’époque de Jean-Baptiste, la secte des Pharisiens regroupait environ 6000 membres. Ils se considéraient séparés du peuple et dévoués à Dieu, car ils estimaient n’être pas souillés comme le reste de leurs compatriotes. Ils respectaient strictement et fidèlement tous les commandements de l’Ancien Testament et adhéraient rigoureusement aux traditions des ancêtres. Ils voulaient gérer les situations de la vie par des règles strictes et tenaient à ne transgresser aucune des 248 règles et 365 interdictions qu’ils s’étaient imposées, dans le but d’accélérer la venue du royaume de Christ. Ils croyaient que l’homme peut obtenir le salut en respectant la loi. Ils ne comprenaient pas que la loi ne donne pas la puissance d’aimer à l’homme. Elle condamne son égoïsme et dévoile ses péchés tel un miroir.

Les Sadducéens se considéraient comme justes et pieux. Ce parti regroupait des prêtres importants et des aristocrates ouverts à la vie moderne et aux pensées grecques et romaines. Ils essayaient d’établir un lien entre leurs pensées et les Ecritures. Les Sadducéens niaient l’existence des anges. Ils refusaient de croire en l’immortalité de l’âme et en la résurrection des morts, et ignoraient le jugement dernier. Ils ne croyaient pas que Dieu s’intéresse à l’histoire des hommes. La devise de certains était: «Mangeons et buvons car demain nous mourrons.» Cependant, le temple et ses sacrifices représentaient pour eux l’essence de la réconciliation avec Dieu. Tous les prêtres et les Lévites se soumettaient à eux dans leurs fonctions. Ils négociaient autant que possible avec les Romains afin de maintenir leur émirat juif dans les environs du temple.

Avec courage, Jean-Baptiste traite les religieux de «race de vipères». Tous les Juifs savaient que l’Ecriture appelle Satan «le serpent». Jean les appelle «race de vipères» à cause de leur méchanceté, de leurs enseignements empoisonnés et de leur recours à la tricherie pour fuir la colère à venir en acceptant son baptême sans repentance. Il leur demande qui leur a dit de fuir la colère à venir. Ils savaient à partir des Ecritures que cette colère tomberait sur les méchants au moment où Christ serait révélé. Avec courage, Jean condamne leur pharisaïsme représenté par leur respect littéral de la loi. Il conteste la vie de liberté obtenue par le respect de la loi. Il considère plutôt que la loi révèle le péché. Il reconnaît aussi la colère de Dieu face à l’hypocrisie et l’aveuglement de ceux qui respectent les rituels. Il témoigne du jugement contre tous ceux qui vivent sans Dieu, car il n’y a aucun juste devant Dieu. «Tous sont égarés, tous sont pervertis; il n'en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul» (Romains 3:12).

Aux autres, il se contente de dire: «Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.» Mais en voyant les Pharisiens et Sadducéens orgueilleux s’approcher de lui, il pense qu’il est nécessaire de les reprendre et d’expliquer plus en détail les buts de Dieu. Jean s’adresse durement à eux, sans utiliser le titre auquel ils étaient habitués «Rabbi». Il les appelle «race de vipères». Christ leur donne le même titre (Matthieu 12:34; 23:33). Même s’ils semblent justes et droits, ils étaient des vipères venimeuses et dangereuses, pleines de ruse et d’inimitié envers tout ce qui était bon.

Quels sont donc les fruits de la repentance? L’homme est corrompu jusque dans ses intentions, et il ne peut pas faire le bien. Par conséquent, les fruits attendus sont:

Premièrement: La vraie connaissance de notre misère.

Deuxièmement: Le brisement de notre orgueil en confessant nos péchés devant Dieu.

Troisièmement: La prière constante afin que la puissance de Dieu demeure en nous et nous aide à mener une vie sainte.

Quatrièmement: La détermination et la persévérance à vivre tout le temps avec Dieu

Ceux qui regrettent leurs péchés mais continuent à les commettre ne sont pas dignes des privilèges qui viennent de la repentance. Ceux qui se repentent et se font baptiser doivent être vraiment pleins de remords et agir dans un esprit de repentance. Ils luttent ensuite pour ne pas retomber dans le péché. Un cœur contrit amènera une personne à être humble, reconnaissante, patiente dans les épreuves, vigilante pour éviter tout péché; elle fera de bonnes œuvres et ne jugera pas les autres.

Les Juifs croyaient que puisque Abraham était leur père, cela leur garantissait les promesses et les alliances de Dieu, et que Dieu ne revient pas sur ses promesses. Jean s’oppose à cette croyance et appelle les enfants d’Abraham les enfants de Satan. Il désigne les nombreuses pierres qui l’entourent et leur dit que si leurs cœurs endurcis n’étaient pas brisés et s’ils ne demandaient pas à Dieu un nouveau cœur spirituel et miséricordieux, «Dieu pourrait susciter des enfants à Abraham de ces pierres.»

Cette déclaration «Dieu peut susciter des enfants à Abraham de ces pierres» nous concerne aussi aujourd’hui. Le cœur de tant de personnes est dur. Elles n’entendent pas la voix de Dieu en eux à cause des siècles de doctrines anti-Christ. Mais nous croyons avec Jean-Baptiste que Dieu peut susciter des enfants à Abraham de ces cœurs endurcis.

C’est une vaine présomption de penser que le fait d’avoir de bonnes relations avec les gens qui nous entourent nous sauvera. Même si nous avons des ancêtres pieux, une famille qui craint Dieu, de bons amis qui nous conseillent et prient pour nous, si nous avons profité d’une éducation religieuse, à quoi tout cela nous servira-t-il si nous ne nous repentons pas et ne vivons pas une vie de repentance? Et qu’en est-il de vous, cher frère? Croyez-vous avec nous et confessez-vous la puissance salvatrice du Seigneur?

PRIERE: Ô Dieu saint, tu es en colère contre toute oppression et toute souillure; tu rejettes toute forme d’hypocrisie et d’aveuglement. Aide-moi à n’être ni un Pharisien, ni un Sadducéen, mais laisse-moi m’humilier devant toi et confesser mes péchés. Sois miséricordieux envers moi. Que ta puissance crée en moi le fruit de ton esprit. Tu es mon Juge et mon Sauveur, ne m’abandonne pas, je te prie.

QUESTION 31: Qui sont les Pharisiens et les Sadducéens?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:37 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)