Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 081 (Founding of the Church at Philippi)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Igbo -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 2 - Des nouvelles au sujet de l'évangélisation parmi les païens et la création d'Églises d'Antioch à Rome -- Par le ministère de l'apôtre Paul qui a pris le départ par le Saint-Esprit (Actes 13 - 28)
C - Deuxième voyage d'évangélisation (Actes 15:36 - 18:22)

4. La fondation de l’Église de Philippes (Actes 16:11-34)


ACTES 16:19-24
19 Les maîtres de la servante, voyant disparaître l’espoir de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique devant les magistrats, 20 ils les présentèrent aux préteurs, en disant: Ces hommes troublent notre ville; 21 ce sont des juifs, qui annoncent des coutumes qu’il ne nous est permis de recevoir et de suivre, à nous qui sommes Romains, 22 la foule se souleva aussi contre eux, et les préteurs, ayant fait arracher leurs vêtements ordonnèrent qu’on les batte de verges, 23 après qu’on les eut chargés de coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement, 24 le geôlier, ayant reçu cet ordre, les jeta dans la prison intérieure, et leur mit les ceps aux pieds.

La pauvre devineresse était considérée par plusieurs hommes riches comme la vache à lait, et ils ne souciaient guère de sa souffrance, ils ont amassé beaucoup d’argent grâce aux paroles mensongères et aux tromperies de Satan, propagées par son intermédiaire. Ils se mirent en colère, quand ils virent la disparition de l’espoir de leur gain, ils devinrent comme des fous, ils les saisirent, et les traînèrent violement sur la place publique, et les présentèrent aux préteurs, en les taxant de troubler la ville. Bien sur, ils ne dirent rien à propos de la servante devineresse qui fut libérée de la domination et du cauchemar de l’esprit impur. Ils taxèrent les apôtres de Jésus d’être des révolutionnaires juifs qui annoncent des coutumes qu’il ne leur est pas permis ni de recevoir ni de suivre, à eux qui sont Romains. ils soulevèrent contre eux les soldats retraités qui résidaient à Philippes, surtout après la fin de leur service, ils furent rapidement excités, car les maîtres de la servante étaient connus et respectés dans la ville de Philippes, et ainsi la foule excitée se présenta devant les premiers responsables de la ville. Ces derniers virent que l’opinion publique était contre Paul et Silas, et un des deux premiers responsables de la ville, fit un signe à un des serviteurs, la foule se souleva contre eux, et les préteurs excités ordonnèrent qu’on batte de verges les deux serviteurs de Dieu. Ils déchirèrent leurs vêtements et les battirent violement de verges, se moquèrent d’eux et les méprisèrent devant la foule excitée.

Pour avoir des informations sur les deux fauteurs de trouble, frappés de verges, ils les jetèrent dans la prison intérieure, dans une pièce étroite et sale, et les stigmates des coups de verge sur leur dos étaient visibles, physiquement exténués et souffrants, et en plus ils leur mit les ceps aux pieds. Ils utilisèrent des liens et de lourdes chaînes pour les empêcher de fuir. A quoi pensaient Paul et Silas? Ne sommes-nous pas des romains? Peut-être qu’ils regrettaient d’avoir libérer la servante devineresse du pouvoir de l’esprit impur, ou peut-être qu’ils craignaient pour la jeune église, que ses ennemis ne s’attaquent à elle. Non, et puis non! Les deux prisonniers parlèrent avec leur Seigneur, et bénirent leurs persécuteurs, et réalisent qu’ils ont porté ensemble la croix de Jésus-Christ.

ACTES 16:25-28
25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient, 26 tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. 27 le geôlier se réveilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis, 28 mais Paul cria d’une voix forte: Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici.

Après tout ce qu’ils ont enduré comme souffrance, les deux apôtres ne prirent pas un temps de repos dans un hôpital, dirigé par de gentilles sœurs religieuses. Les stigmates de leur souffrance et de leur épreuve étaient visibles sur leur dos. Ils avaient les ceps aux pieds, et assis dans un désert sur un rocher et dans l’obscurité totale. Ils ne murmurèrent pas et n’insultèrent pas leurs bourreaux, mais ils louèrent le seigneur, car la prière à voix basse était insuffisante pour eux, ils ne pouvaient pas se taire, car les louanges de Jésus le victorieux remplissaient leurs cœurs. Après l’empêchement par le Saint-Esprit d’aller en Asie mineure, la lumière de Jésus-Christ éclaira toute l’Europe. Les ténèbres doivent écouter la voix du ressuscité, et rien ne peut empêcher l’expansion du royaume de Dieu dans le monde. Les deux prisonniers souffrants pour la cause de l’Evangile, priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres prisonniers les entendirent.

Il était minuit, et Paul et Silas, priaient et chantaient les louanges de Dieu de toute leur force. Cette information que nous donne le livre des actes est un symbole distinctif dans l’histoire de l’église, de tous ceux qui ont souffert à cause du nom de Jésus. Paul et Silas louaient les louanges du Seigneur avec plus de force, sur ces entrefaites, le Seigneur intervient non par l’apparition d’un ange, ni par des paroles inspirées, mais par un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés, ils crurent au début que Satan voulait les faire souffrirent davantage. Et du toit de la prison tomba sur eux des pierres et de la terre, au même instant toutes les portes de la prison s’ouvrirent, et leurs liens furent rompus, Paul et Silas ne s’étaient pas enfuis, et ne profitèrent pas de l’occasion pour s’enfuirent avec les autres prisonniers, qui étaient profondément touchés par les cantiques spirituels, et par l’intervention miraculeuse de Dieu, ils restèrent immobiles, peut-être qu’ils craignaient le jugement de Dieu pour leurs péchés.

Le geôlier se réveilla et vit les portes de la prison ouverte, et pensant que les prisonniers s’étaient enfuis, la fuite de tous les prisonniers est une honte pour lui, il pensait aussi au jugement qui l’attendait et à ses conséquences, ce qui attendait aussi sa famille. Il craignait d’être tué, et que sa femme et ses enfants ne soient réduits à l’esclavage. Et ainsi le cœur rempli de frayeur et de ces pensées, Il tira son épée et allait se tuer, mais Paul cria d’une voix forte: Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici. L’amour et l’encouragement de Paul pour le geôlier étaient quelque chose d’inhabituelle pour lui, il s’était habitué aux injures des prisonniers, leurs cris, leur brutalité, et à leurs propos insolents. Si l’occasion était donné aux prisonniers, ils s’attaqueraient sauvagement au geôlier pour prendre la fuite après, mais maintenant, et chose bizarre, les portes de la prison sont ouvertes, mais les prisonniers ne s’attaquèrent pas au geôlier comme des bêtes sauvages, mais l’un d’eux, et c’était Paul, l’appela avec douceur, afin de ne point faire du mal à lui-même. Les paroles de l’apôtre touchèrent son cœur, il trouva que les paroles de Paul n’étaient pas des paroles ordinaires, car son ennemi l’aima et le sauva du suicide, il ouvrit grand les yeux et essaya de se réveiller comme s’il était dans un rêve profond.

PRIÈRE: Seigneur Jésus, toi qui est le vivant, donne nous à écouter tes douces paroles quand nous sommes désespérés et inquiets, apprends nous à écouter les paroles de ton amour, quand nous perdons tout espoir, et attire nous vers ta consolation, afin de vivre dans ta puissance et de ne pas mourir. Amen.

QUESTION 81: Pourquoi les deux détenus ont-ils chanté les quantiques de louange dans le crépuscule de la nuit?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 09:31 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)