Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 025 (Church Members having all Things in Common)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Igbo -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 1 - La fondation de l'Église de Jésus Christ a Jerusalem, la Judée, la Samarie et la Syrie -- Sous la direction de l'Apôtre Pierre guidé par le Saint Esprit (ACTES 1 – 12)
A - L'émergence et la croissance de l'Église primitive à Jérusalem (Actes 1 - 7)

13. La vie commune entre les membres de l'Église (Actes 4:32-37)


ACTES 4:32-37
32 La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un cœur et qu'une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. 33 Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. 34 Car il n'y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu'ils avaient vendu, 35 et le déposaient aux pieds des apôtres; et l'on faisait des distributions à chacun selon qu'il en avait besoin. 36 Joseph, surnommé par les apôtres Barnabas, ce qui signifie fils d'exhortation, Lévite, originaire de Chypre, 37 vendit un champ qu'il possédait, apporta l'argent, et le déposa aux pieds des apôtres.

Et comme Luc l’évangéliste nous avait donné, après le sermon de Pierre à la Pentecôte, une vue parfaite sur la vie commune dans l'Eglise primitive, ainsi il nous donne maintenant après la guérison de l’homme boiteux et le témoignage des deux apôtres devant les chefs de leur peuple, une perspective sur la vie interne de l'Église parce que les apôtres n'étaient pas les seuls remplis de l'amour du Christ, mais tous les croyants ensemble consistait par une unité véritable démontrée dans les dix points suivants:

1. Le secret de la puissance de l'Eglise primitive fut son vrai amour qui n’était pas des émotions passagères, mais il vient des fruits de l'Esprit Saint, leur croyance en Jésus-Christ les a uni dans un objectif commun et leur prière public les a lié de plus en plus avec le Seigneur le centre de l'église, alors, ils acquièrent par elle un seul avis et un seul sentiment. Tous ressentirent l’un de l’autre, et ont porté la détresse et le bonheur ensemble, ils étaient comme si le cœur de l’un frappe dans l’autre, et l’âme de l’un s’unit avec celle de l’autre. Chacun avait sa personnalité, mais chacun d’eux renia lui-même, de cette façon ainsi il acquiert une nouvelle âme seule, globale et commune, c’est l'église catholique.

2. La fraternité chrétienne est un grand mystère! Elle ne s'arrête pas au niveau des possessions et la dépense de l’argent, mais elle est pratiquement réalisée en toute chose, donc l’un d’eux n’attend pas l’aide de l’autre, mais chacun d'eux se précipite pour présenter l’aide à son frère qui est dans le besoin. Ils considéraient que l’amour de l’argent est une honte et toute la joie lorsqu’on donne, nul ne s’occupait de soi-même, mais il servait tous avec ses dons, ses fonds et des biens. Le Seigneur a libéré les croyants de l'avarice, l'envie, l'amour de l'argent et la dépendance sur les biens. L’évangéliste Luc nous a appris dans son Evangile plus que les autres évangélistes, comment Jésus nous a avertis du danger de l'amour de l'argent. Alors, Luc témoigna avec joie dans ce livre que l'amour de l'argent a dominé l’égoïsme des propriétaires, et leur a appris à avoir tout en commun avec leurs frères.

3. Tous attendirent l'avènement proche du Christ, et s'étaient sanctifiés pour l’accueillir, et en attendant sa venue, les apôtres témoignèrent avec puissance et une grande joie. Jésus est vivant et présent et il exécute son salut. Leur foi en Christ vivant fut leur force, ils furent ressuscités d’entre les morts avec lui dans leur foi et ils ont témoigné de la vie de Dieu qui vit en eux. Ils n’ont pas donné un enseignement inutile mais plutôt une grande force active..

4. Le Seigneur affermit leur témoignage et multiplia sa grâce quotidiennement sur ceux qui reconnaissent son nom, même sa force agit dans tous leurs dons et leurs caractères sans obstacle. Or, l’esprit du sacrifice et de l’amour a rempli ceux qui s’ouvrirent à lui. Luc a mentionné deux fois le mot «grand» pour décrire la force et la grâce qui manifestent dans tous les croyants et rarement nous lisons ce mot dans Bible, sauf lorsqu’il s’agit de la plénitude et le jaillissement des dons du Seigneur. D’ici on comprend le secret de l'efficacité du témoignage des apôtres et la vie harmonieuse de l'Eglise.

5. Dans cette communion spirituelle et volontaire, il n’y avait pas quelqu’un dans le besoin ou un pauvre ou un démunie ou quelqu’un qui vit dans la détresse ou un méprisé ou un rejeté, mais tous expérimentèrent l’aide les uns des autres au temps opportun, accompagné par des prières et la puissance du Dieu vivant et de la souffrance. Les difficultés ont été vaincues par la force de la prière dans l’église, et tous ensembles supportèrent la peur et les conflits avec le remerciement et les louanges. Donc, par l’Esprit Saint les goûts célestes vinrent sur en tenant compte que les apôtres n'ont pas établi une fondation de bienfaisance pour des milliers de personnes qui sont dans le besoin dans leur nation, mais ils ont défini leur ministère de charité qui était limité aux membres de leur église, parce qu'ils se sentaient comme une seule famille et n’ont pas permis à la détresse d’y avoir place.

6. Et ces frères dans le Christ ont réalisé qu’ils sont des citoyens célestes, ils ne crurent pas aux possessions terrestres, mais volontairement ils les livrèrent à Dieu et n’ont pas été attachés au droit l'individu dans la capitale, ni au droit du peuple en ses biens et ses possessions, mais ils savent que Dieu le Créateur est le propriétaire de toutes choses. Alors, l’argent ne domina l’église, mais c’est l’Esprit Saint. Dans ce principe, nous trouvons chez les croyants d'origine juive une grande délivrance de l'idole de "l’argent", selon la parole de Christ: Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.

7. l’église ne gaspilla pas l’argent doué à elle, mais elle le mit dans une caisse commune sous la supervision des apôtres, parce qu'ils avaient quitté toute chose pour servir Jésus, et le suivraient constamment dans la pauvreté. Tous les membres de l'église étaient certains qu’aucun des apôtres n’utilise l’argent en sa faveur, et que l'Esprit Saint ne permettait aucun type d'injustice, mais il les a guidé tous en égalité à la gloire.

8. Les membres de l'église augmentaient en nombre, jusqu’à ce qu’il est donc devenu nécessaire, que les apôtres s’assissent sur un haut lieu pour parler aux auditeurs et les regardent. Après l’enseignement et la prédication, des contributions furent posés sur terre devant les pieds des apôtres. Merci pour le don de Dieu doué pour tous. A quelle étendue as-tu rendis grâce à Dieu?

9. Les apôtres n’avaient pas accumulé des piles d’argent pour assurer le future de l’église, mais ils distribuaient les dons directement, même nous constatons cette situation inhabituelle, que la caisse s’excédait et se vidait en même temps, comme Pierre l'a dit: Nous n'avons ni argent ni or, ainsi ils donnèrent toujours à ceux qui étaient dans le besoin, sachant que le Seigneur a mis l'argent dans leurs mains pour aider directement les autres et non pas à l’accumuler.

10. Luc nous raconte une chose particulière au sujet de Barnabas dont le nom est cité plusieurs fois dans le livre des Actes des Apôtres (9:27, 11:22-30 et 13:1-2, 14:12-28 et 15:2) ce qui signifie fils d'exhortation parce qu'il est plein de l'Esprit Saint le consolateur divin. Ayant ce don, il avait accompagné des gens à caractère difficile et prépare pour eux le chemin pour servir le Seigneur avec une grande patience. Ce fils d’exhortation est venu de l'île de Chypre, d'une famille juive religieuse rigide, lui ou son père a acheté un champ à Jérusalem à un prix élevé pour y être enterrés, en attendant la venue du Christ promis et le rencontrer au premier instant, comme avait fait quelques juifs non-chrétiens dans l’excès de leur piété. Barnabas avait connu le vrai Christ et porta l'Esprit Saint en lui-même comme les arrhes de la gloire à venir, alors, il fut libéré des traditions juives, et vendit son champ précieux. Donc, cette vente était comme un rejet des sédiments juifs, et un témoignage pour l'attente de Christ Jésus à venir bientôt. Cet étranger n’a pas gardé une partie de ses biens pour garantir sa vie dans la ville sainte pendant son immigration mais il a mis la totalité de l’argent parterre devant les pieds des apôtres, silencieux et sans se glorifier.

PRIÈRE:Seigneur, ton amour est plus large que les cieux, ta vérité change les cœurs égoïstes. Acceptes mon argent et fortifie en moi la foi en ta venue qui est proche pour aider là où je vois un besoin, afin qu’il ne reste plus de gens nécessiteux dans notre église. Amen.

QUESTION 25:Quel principe parmi ces dix fondations de l’église considères-tu le plus important de l'appliquer dans ta vie?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 08:58 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)