Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 014 (Testimonies of the Baptist to Christ)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Hausa? -- Hindi -- Indonesian -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Spanish -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 1 - Rayonnemenmt de la lumière divine (Jean 1:1 - 4:54)
B - Christ conduit ses disciples de la repentance à la joie du mariage (Jean 1:19 - 2:12)

2. Témoignages plus émouvants du Baptiste sur Christ (Jean 1:29-34)


JEAN 1:29-30
29 Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. 30 C'est celui dont j'ai dit: Après moi vient un homme qui m'a précédé, car il était avant moi.

Jusqu’alors, le Baptiste avait cru que Christ serait un réformateur venu purifier son peuple, vanner son blé; un Christ en colère, la hache à la main, venu couper tout arbre malade. Pour lui, l’arrivée de Christ annonçait le Jour de la Colère. Lorsqu’il dit: «Le Messie est parmi nous», ses disciples prirent peur en se souvenant de tous leurs péchés. Ils s’attendaient à un jugement subit qui tomberait sans avertissement.

Christ, âgé de 30 ans, s’approcha du Baptiste et demanda le baptême. Le Baptiste s’y opposa en disant: «C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi. » (Matthieu 3:13-17). Jean voulait que Jésus lui pardonne ses péchés. Mais Jésus insista cependant pour recevoir le baptême et accomplir tout ce qui était juste.

Jean réalisa que le Saint était venu non pour détruire les hommes, mais pour porter leurs péchés. Il avait accepté le baptême en tant que représentant de l’humanité. La venue du Seigneur ne devait pas s’effectuer dans la colère, mais dans la réconciliation et le pardon. Alors qu’il se tenait au bord de l’Ancienne Alliance, le Baptiste perçut les profondeurs de la Nouvelle dans l’amour de Dieu. Ce changement radical révolutionna ses conceptions.

Le lendemain, lorsque Jésus revint, Jean le désigna en disant: «Voyez et comprenez, ouvrez vos yeux, c’est lui!» Il n’y eut pas de coup d’éclat ni de légions d’anges, la Parole de Dieu fut plutôt répandue afin que tous l’expérimentent. Ce jeune homme est le Saint tant attendu, le Seigneur lui-même, l’Espérance du monde.

Jean ne voulait plus que les gens restent attachés à un ancien concept du Messie, basé sur les victoires politiques et la stratégie militaire.

C’était l’Agneau de Dieu, humble et doux, et non pas le Lion de Juda, puissant et victorieux.

Rempli de l’Esprit, Jean annonça: «Ce Jésus porte les péchés du monde. Il a choisi d’être l’Agneau de Dieu, symbole des rites antiques de sacrifice. Il est digne d’être le Substitut de tous les hommes. Son amour est puissant et efficace. Il est le Saint et le reste tout en portant les péchés de chacun.» Celui qui était sans péché s’est fait péché pour nous, pour devenir justice de Dieu en Christ.

Le témoignage du Baptiste est un point essentiel de l’évangile, le cœur de la Bible. Il a pris conscience que la gloire de Christ se manifestait dans sa souffrance pour nous. Le salut de Christ est mondial, il est offert à toutes les races et à toutes les nations. Riches et pauvres, jeunes et vieux, lettrés et illettrés, tous sont concernés. Il est valable pour le passé, le présent et l’avenir. Sa mort expie tout péché. Son expiation de substitution est parfaite.

Depuis le premier jour de sa venue comme Agneau, il a subi les influences du mal, mais n’a pas rejeté l’infâme ni méprisé l’orgueilleux, il les a au contraire aimés. Il savait qu’ils étaient encore esclaves du péché et était prêt à mourir pour eux.

A ses auditeurs, le Baptiste proclama que l’Agneau de Dieu les avait délivrés de la colère de Dieu. Il était la victime, l’agneau qui devait mourir à leur place. Ceux qui étaient présents se demandèrent peut-être comment un homme pouvait porter la faute des autres. Les paroles de Jean leur ouvrirent les yeux, mais en aucun cas, ils ne purent imaginer la croix. Un événement étrange allait accomplir le plan de Dieu en Christ.

A nouveau, le Baptiste répéta que Jésus devait accomplir ce salut, car il était le Seigneur éternel: «Il est plus grand que moi et il m’a précédé.»

La gloire de Christ était grande, mais son amour sur la croix a révélé le centre de cette gloire. L’évangéliste confessa: «Nous avons vu sa gloire; il était suspendu à la croix dans la souffrance et a ainsi révélé la mesure de l’amour qui nous libère.»

PRIERE: O Saint Agneau de Dieu qui porte le péché du monde, aie pitié de nous. O Fils de Dieu éternel, incarné, pardonne nos péchés. O humble Nazaréen qui n’a pas eu honte de nos péchés, nous t’adorons car tu nous as aimés et tu as fait de nous des êtres complets en toi sur la croix. Nous t’aimons et nous te remercions, parce que tu n’es pas venu comme un juge, mais un Agneau. Nous croyons en toi, car tu as enlevé les péchés de tous les hommes. Accorde-nous la sagesse pour annoncer aux autres que tu les as rachetés.

QUESTIONS:

  1. Que signifie l’expression «Agneau de Dieu»?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 09:47 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)