Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 178 (Equal Wages)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 3 - Ministere de Jésus dans la vallee du Jourdain pendant son voyage à Jerusalem (Matthieu 19:1 - 20:34)

8. Salaire égal pour tous les ouvriers (Matthieu 20:1-16)


MATTHIEU 20:1-16
1 Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. 2 Il convint avec eux d'un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. 3 Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d'autres qui étaient sur la place sans rien faire. 4 Il leur dit: Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Et ils y allèrent. 5 Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. 6 Etant sorti vers la onzième heure, il en trouva d'autres qui étaient sur la place, et il leur dit: Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire? 7 Ils lui répondirent: C'est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. 8 Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant: Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. 9 Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. 10 Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier. 11 En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, 12 et dirent: Ces derniers n'ont travaillé qu'une heure, et tu les traites à l'égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. 13 Il répondit à l'un d'eux: Mon ami, je ne te fais pas tort; n'es-tu pas convenu avec moi d'un denier? 14 Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi. 15 Ne m'est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Ou vois-tu de mauvais oeil que je sois bon? - 16 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.
(Romains 9:16, 21)

Cette parabole veut nous montrer le secret des récompenses et du salaire de la venue du royaume des cieux. Jésus a dit à la fin du chapitre précédent que «Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.» Cette vérité avait besoin d’explication.

Il n’y a pas de plus grand mystère que le rejet des Juifs et l’appel des païens. Les apôtres confessent que les païens devraient être des co-héritiers. Rien ne pouvait plus provoquer les Juifs que cet avis. Maintenant cela semble être le principal objet de cette parabole, montrer que les Juifs seront appelés en premier dans la vigne, et que plusieurs répondront à l’appel. Puis, l’évangile sera prêché aux païens qui le recevront. Ils bénéficieront des mêmes privilèges et avantages que les Juifs. L’idée que les païens partageront les mêmes privilèges est pour ainsi dire inacceptable pour la majorité des Juifs.

Christ déclare ses souffrances et sa mort aux disciples. De plus, il leur confirme qu’il est le Seigneur qui ressuscitera des morts et règnera après sa seconde venue. Tout le monde le verra et lui rendra gloire. Il établira le royaume de sa paix sur terre et renouvellera tout par la puissance de son amour. Ce royaume divin sera géré par les principes suprêmes en ce qui concerne les récompenses et droits qui seront différents de ce qui se trouve dans notre monde. Dans notre monde, nous recevons notre salaire selon notre travail, nos capacités et notre temps. Mais au ciel, tous ceux qui ont répondu à l’appel de Dieu d’entrer à son service recevront le même salaire. L’appel de Dieu dépasse notre raisonnement, parce que notre privilège, c’est la grâce et la permission de servir Dieu dans ses buts saints. Le servir est notre joie et notre récompense. Notre présence avec lui nous suffit comme récompense.

Dieu est le plus grand propriétaire auquel nous appartenons et que nous adorons. En tant que propriétaire, il a une œuvre à accomplir et ce sont ses serviteurs qui la font. Dieu emploie des ouvriers non parce qu’il en a besoin, mais par compassion. Il les sauve de l’inaction et de la pauvreté.

Mais l’esprit humain trouve injuste les arrangements du Seigneur. Nous pensons que ceux qui croient, servent, souffrent pour Christ, prient et jeûnent plus que les autres, doivent recevoir un meilleur salaire et un rang plus élevé que les autres. Ceux qui ont sacrifié leur argent, donné sans compter, soulagé les malades et témoigné du nom de Jésus au milieu des dangers, pensent parfois que leur nom devrait être inscrit au sommet du ciel. Jésus modifie cependant ces calculs humains. L’idée de préférence ne prévaut pas au ciel, car nous sommes tous pécheurs et indignes d’entrer en communion avec Dieu. L’appel du Seigneur à son service est une grâce et un privilège qui nous sont accordés sur la base de la rédemption. Aucun homme n’est destiné à servir Dieu. Cependant, Jésus justifie les criminels pour que le Très-Saint puisse être glorifié par leur repentance et leur bonne conduite. Nous recevons donc sa grâce comme salut et communion avec Dieu, notre Père, sans accusation. Il est notre récompense.

Comme d’habitude, les ouvriers reçoivent leur salaire en fin de soirée. C’est l’heure des calculs. Le compte-rendu nous sera donné en fin de vie, car après la mort vient le jugement.

Les Juifs pensaient avoir la préférence sur les païens impurs, car les Ecritures leur avaient été annoncées 1350 ans avant Christ. Ils avaient souffert à cause de leur alliance avec l’Eternel et s’attendaient à une bénédiction particulière, à la prospérité et à l’honneur parmi les nations. A la place, ils ont connu la colonisation et le mépris. C’est pourquoi ils haïssent Jésus lorsqu’il annule leur soi-disant préférence et les menace d’être les derniers s’ils persistent dans leur orgueil sans se repentir. C’est vrai qu’il y a certains élus parmi les païens qui sont entrés au service du Seigneur et ont consacré leur vie au Roi des rois, alors que la majorité des fils d’Abraham sont encore désobéissants et refusent d’adorer le Rédempteur du monde.

Pourtant, nous les croyants ne devons mépriser personne de la famille d’Abraham, car notre foi n’est pas la nôtre, mais nous l’obtenons chaque jour comme une grâce dans notre lutte spirituelle. Que celui qui se croit quelqu’un veille à ne pas tomber. Nous ne pouvons pas fonder nos espoirs sur nos bonnes œuvres, mais sur la grâce de la croix uniquement. Nous sommes tous au mieux des esclaves inutiles qui n’ont pas encore fini ce que nous devons finir.

PRIERE: Père céleste, nous nous prosternons devant toi et te consacrons notre vie, car ton Fils nous a appelés à servir dans ta vigne. Nous ne sommes pas dignes de t’adorer. Merci de ne pas nous avoir détruits pour nos péchés. Nous t’aimons et te supplions de nous diriger dans un service fidèle. Aide-nous à encourager nos amis à te servir pour la gloire de ton saint nom.

QUESTION 180: Quel est le secret de la récompense de Christ?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 10:15 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)