Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 090 (The Calling of Matthew)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
B - Les miracles de Christ à Capernaum et dans les environs (Matthieu 8:1 - 9:35)

8. Appel de Matthieu, le collecteur d’impôts (Matthieu 9:9-13)


MATTHIEU 9:9-13
9 De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s'appelait Matthieu. Il lui dit: Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. 10 Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. 11 Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples: Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie? 12 Ce que Jésus ayant entendu, il dit: Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. 13 Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (Osée 6:6; Matthieu 10:3; Marc 2:13-17; Luc 5:27-32)

Dans son Evangile, Matthieu apporte une preuve de l’événement décisif de sa vie, basé sur le pardon. Il place le tournant de sa vie après la guérison du paralytique, pour montrer qu’il ne vaut pas mieux que ce pécheur malade. A l’époque, les collecteurs d’impôts symbolisaient la tromperie, la tricherie, l’injustice et la cupidité, étant des agents au service de l’autorité romaine. Ils étaient classés au même titre que les adultères, les voleurs et les meurtriers, et étaient damnés par la loi. En appelant ce collecteur d’impôts à le suivre, Jésus a complètement transformé sa vie et a fait de lui son apôtre sous son autorité au ciel et sur la terre. Cela démontre que Jésus a la volonté et la capacité de purifier les pires pécheurs. Son amour vous inclut aussi. Il veut vous libérer complètement de vos péchés.

La Bible ne nous dit pas si Matthieu cherchait Christ ou s’il avait envie de le suivre. Certains de ses parents étaient peut-être déjà des auditeurs de Christ. Mais Christ l’a arrosé des bénédictions de sa bonté. Christ a parlé en premier et lui a dit : «Suis-moi.» Nous ne l’avons pas choisi, mais il nous a choisis. Il lui a dit : «Suis-moi», et la même puissance divine accompagnait cette parole pour donner la vie éternelle à Matthieu. Ce dernier avait été le témoin que la simple parole «Lève-toi et marche» avait guéri l’homme paralysé.

Christ accomplit un changement salvateur dans l’âme, par sa parole. Son Evangile est «la puissance de Dieu pour le salut» (Romains 1 :16).

«Suis-moi», c’est la flèche de Christ qui touche le cœur du futur disciple. Matthieu signifie «don de l’Eternel». Il s’appelait autrefois «Lévi». La parole du Créateur est plus puissante que mille livres humains insignifiants. De cette parole unique est né l’Evangile de Matthieu, car le collecteur d’impôts avait l’habitude de rapporter les faits avec précision. Ce disciple maîtrisait plusieurs langues. Il servait Jésus avec les dons qu’il utilisait déjà dans sa profession. Il ne mentionne son nom que dans ce passage, mais il révèle le nom, les actes et les paroles puissantes de Christ.

Il était si réjoui par l’appel de Christ qu’il a organisé une grande fête dans sa maison, à laquelle il a invité tous ceux qui voulaient faire ce que Dieu demande. Parmi les invités se trouvaient des voleurs, des trompeurs, des adultères et les hommes de rang inférieur. Ils ont vu Jésus, la lumière du monde, entendu ses paroles bienfaisantes et accepté sa paix. Depuis ce jour, Matthieu est resté un serviteur et un apôtre fidèle.

Les pieux, les éduqués et ceux qui se vantaient de leur justice n’ont pas reconnu la miséricorde de Christ. Leur cœur s’est endurci. Ils se trompaient en se croyant bons dans leur foi et maîtres de l’inspiration dans l’alliance avec Dieu. En fait, ils étaient malades spirituellement. Les pécheurs seront pardonnés s’ils viennent à Christ. Mais celui qui est satisfait de lui-même est voué à l’enfer. Que pensez-vous de vous-même ? Etes-vous bon ou méchant ?

L’appel de Matthieu provoque une réaction immédiate : «Il se leva et le suivit.» Il n’a pas refusé ni remis à plus tard son obéissance. La puissance de la grâce divine agit et vient à bout de toutes les objections. Ni son travail, ni ses revenus ne l’ont empêché de répondre à cet appel. Il n’a pas réfléchi bien longtemps. Il a quitté son poste et ses espoirs de promotion. Parfois, nous retrouvons les autres disciples en train de pêcher, mais nous ne retrouvons jamais Matthieu en train de percevoir les taxes.

Après avoir accepté de suivre Christ, Matthieu a invité de nombreux publicains et pécheurs dans sa maison. Son but était de leur présenter Christ. Il savait par expérience ce que la grâce de Christ pouvait faire et gardait espoir en ce qui les concernait.

Ceux qui ont été appelés par Christ ne peuvent que désirer amener d’autres au salut. Ils vont tout faire dans ce but. La grâce les y invite.

Les Pharisiens ne supportaient pas la relation que Christ avait avec les publicains et les pécheurs. La loi interdisait de se lier d'amitié avec les gens de mauvaise vie (Psaume 119 :115). En s’adressant aux disciples, ils espéraient les tenter et les éloigner de Christ, les priver de sa faveur et ainsi les ramener à eux, qui étaient de meilleure compagnie, car ils voyageaient partout pour gagner de nouveaux adeptes.

Jésus a apporté un grand changement dans les principes religieux, car il a dit d’une part que les pieux étaient perdus, et d’autre part, que les pécheurs repentants étaient justes et bénis. Celui qui se croit droit et acceptable aux yeux de Dieu et des hommes est un pécheur, mais celui qui a honte de ses fautes et se confesse plaît à Dieu et est acceptable à ses yeux. Il entendra l’appel de Christ «Suis-moi» et y répondra.

Certains opposants disent que Matthieu 9 :9 mentionne que l’homme que Christ a appelé se nommait Matthieu. Dans Marc 2 :14, l’homme figure sous le nom de «Lévi, fils d’Alphée», et dans Luc 5 :27 uniquement sous le nom de Lévi.

Les circonstances décrites par les évangélistes indiquent qu’il s’agit bel et bien du même homme. Tous deux mentionnent sa profession particulière et disent qu’il était assis au bureau des péages lorsque Christ l’a appelé à le suivre.

A cette époque, il était coutume de donner deux noms à une personne, un nom sémitique et un nom grec. Ainsi, Pierre s’appelait aussi Céphas. De nos jours, il arrive aussi qu’un homme change de nom au moment où il change de situation (de religion p. ex.) pour signaler son rejet d’une situation antérieure.

Luc ne mentionne pas le nom de son père, le contexte lié à sa profession et à sa position particulière (assis au bureau des péages), semble suffire. Grâce au Seigneur, Matthieu a obéi à l’appel de son Seigneur et Maître.

PRIERE: Père céleste, je suis mauvais. Tu connais mes péchés. Je te remercie car ton Fils m’a appelé. Tu ne me rejettes pas. Purifie-moi de tout péché, de mon orgueil et de ma tromperie. Libère-moi de ma vieille nature. Fais de moi une personne renouvelée, liée et unie à ton Fils Jésus. Je veux servir ton amour en tout temps, en collaborant avec tous les pécheurs repentants.

QUESTION 92: Que signifie l’appel que Christ a adressé à Matthieu?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:18 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)