Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 053 (Forbidding Murder)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
A - Le ermon sur la montagne: Sur la manifestation du royaume des cieux (Matthieu 5:1 - 7:27) -- Première série des paroles de Jésus
1. Nos devoirs envers les hommes (Matthieu 5:21-48)

a) L’interdiction du meurtre vise la réconciliation (Matthieu 5:21-26)


MATTHIEU 5:21-26
21 Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges. 22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. 23 Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande. 25 Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu'il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l'officier de justice, et que tu ne sois mis en prison. 26 Je te le dis en vérité, tu ne sortiras pas de là que tu n'aies payé le dernier quadrant. (Exode 20:13; 21:12; Marc 11:25; Matthieu 18:23-35; Luc 12:58-59; 1 Jean 3:15)

Christ, par son autorité, a confirmé la loi de Moïse. Il nous a introduits dans sa lumière et a révélé les intentions cachées de notre cœur. Il n’a pas insisté sur les interprétations légales de la constitution du royaume de Dieu et n’a pas décrit les principes de la profession de foi, mais il a fait de son divin amour la véritable mesure de notre vie quotidienne. Le saint amour est l’accomplissement de la loi et la piété fondamentale du royaume des cieux.

Un assassin mérite le jugement et une punition sévère dans notre monde. Il subira aussi la colère de Dieu lors du jugement dernier et vivra éternellement sans repos, à moins qu’il ne se repente et soit justifié par Christ.

Christ nous dit qu’un accès de colère équivaut à un meurtre. Il jaillit du cœur et enfreint le sixième commandement. La colère est un sentiment naturel. Elle peut parfois être justifiée et louable, mais elle risque de devenir un péché, si nous sommes fâchés sans véritable raison. Par exemple, lorsque nous sommes en colère contre nos enfants ou nos serviteurs pour une faute ou un oubli que nous aurions très bien pu commettre nous-mêmes, c’est «sans raison». Quand la colère dépasse les limites acceptables, quand nous sommes audacieux et entêtés dans notre colère, violents et agressifs, insultants et méchants, et quand nous cherchons à blesser ceux que nous n’aimons pas, c’est «sans raison». C’est une infraction au sixième commandement, car celui qui est en colère tuerait s’il savait qu’il n’en subirait aucune conséquence. Caïn a tué son frère sous la colère. C’est un meurtrier aux yeux de Dieu, qui connaît notre cœur, d’où vient le meurtre (Matthieu 15:19).

Parler de manière abusive à notre frère, c’est le tuer avec notre langue. Lorsque Dieu sonde votre cœur, qu’y trouve-t-il? De l’amour ou de la haine? Si des paroles dures sont dites avec douceur et pour une bonne cause, pour convaincre les autres de leur vanité et de leur folie, ce n’est pas un péché. Même Jacques a dit: «Ô homme vain» (Jacques 2:20), et Paul: «Insensé!» (1 Corinthiens 15:36) et Christ: «O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire» (Luc 24:25). Mais si des paroles sont lancées sous le coup de la colère et par méchanceté, elles tombent sous le caractère du meurtre.

«Raca» est un terme injurieux prononcé par l’orgueilleux. Ce dernier regarde ses frères de haut et dit: «Vous, avec vos têtes vides!» Il les méprise et les déteste. Les critiques malicieuses sont un poison sous la langue qui tue secrètement et lentement. Des paroles amères sont comme des flèches qui blessent soudainement (Psaume 64:3) ou comme une épée dans les os.

Combien de fois avez-vous déshonoré un homme en lui donnant le nom d’un animal? Dans ce cas, vous méritez le feu de l’enfer. Dieu est amour, et celui qui n’aime pas comme lui contredit sa loi. Toutes les intentions qui ne sont pas basées sur son amour échoueront, car elles sont tissées d’égoïsme. Quiconque n’aime pas est un meurtrier dans son cœur et recevra par conséquent le salaire d’un meurtrier. Ne pensez pas que ces paroles soient une philosophie et une idée fantasque; elles sont une explication de la manifestation divine du Juge. Vous êtes-vous reconnu comme un meurtrier aux yeux du Seigneur? Est-ce qu’un cœur de meurtrier bat en vous?

Nous devrions développer notre amour et veiller à maintenir la paix avec nos frères. Si, à un moment donné, une infraction se produit, nous devrions œuvrer en vue d’une réconciliation, en confessant notre faute, en nous humiliant devant nos frères, en leur demandant pardon et en rendant ce qui leur appartient ou en offrant une compensation pour le mal commis en parole et en action, selon les cas. Nous devrions nous repentir rapidement pour deux raisons:

Aussi longtemps que nous n’avons pas essayé de nous réconcilier, nous restons centrés sur notre communion avec Dieu dans ces saintes ordonnances.

Dieu ne nous acceptera pas, si nous restons dans la colère, la jalousie, la méchanceté et la rancune, et agissons sans amour. Ces péchés lui déplaisent, puisque rien de ce qui provient d’un cœur plein de haine et d’inimitié ne lui plaît. De plus, il n’écoute en général pas les prières que nous lui adressons dans la colère (Esaïe 1:15; 58:4).

Aimez-vous votre ennemi? Si vous répondez par l’affirmative, prouvez-le. Allez vous réconcilier avec lui. Ne dites pas d’une manière superficielle qu’il n’y a pas de problème entre vous. Allez frapper à sa porte et rendez-lui visite. Si vous êtes fautif, ne serait-ce que d’un pour cent dans l’affaire qui vous concerne, humiliez-vous et demandez-lui pardon. Faites le premier pas, car c’est dans cette direction que vous conduit l’amour de Dieu. Comment pouvez-vous prier Dieu si vous vivez en désaccord avec quelqu’un? Le jugement sera plus sévère pour les croyants remplis de haine que pour les pécheurs qui ne se sont jamais repentis. Dieu déteste encore plus l’hypocrisie que l’offense. Malheur à vous si vous louez Dieu tout en haïssant votre frère! Demandez à Dieu de pardonner votre orgueil et de vous amener à la réconciliation. Dieu est amour, et si vous êtes rempli d’amour, il vous rendra compatissant, tolérant et humble. Si vous n’agissez pas selon le but de Dieu, vous deviendrez la proie d’un esprit détestable, d’un meurtrier depuis le commencement. Avez-vous laissé Dieu adoucir votre cœur de pierre? Allez vous réconcilier avec votre ennemi pendant que Dieu vous donne vie.

PRIERE: Ô Seigneur, qui suis-je? Au fond de mon cœur, je suis un meurtrier plein de haine et de rejet. Pardonne ma méchanceté. Purifie mon cœur par le sang de ton Fils qui nous a aimés jusqu’à mourir pour nous, alors que nous étions ses ennemis. Nous te prions de renouveler notre cœur par la puissance de ton Saint-Esprit. Remplis-nous d’amour et donne-nous la volonté de nous réconcilier avec nos ennemis et de vivre en paix avec eux.

QUESTION 55: Qui est meurtrier selon la loi de Christ?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:54 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)