Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 001 (Introduction)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Chinese -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu

INTRODUCTION


L’œuvre de Christ selon l’Evangile de Matthieu

De nombreuses personnes ont été les témoins de la vie, des enseignements, de la mort et de la résurrection de Christ. Leur témoignage nous apprend que Christ n’a pas écrit de livres, bien qu’il soit capable d’écrire en hébreu. Il est la parole de Dieu faite chair. Il vivait ce qu’il disait. Sa conduite et son style de vie for-ment l’évangile qui est présenté à tous ceux qui aiment la vérité. Sa parole est plus qu’un enseignement. C’est la puissance de Dieu à l’œuvre. Le mot «évangile» signifie «bonne nouvelle», car il offre les richesses de la bonté et de la grâce de Dieu en Jé-sus-Christ.

Les quatre évangiles

Le terme «évangile» vient du mot grec «evangelion» qui signifie «bonne nouvelle». L’Evangile est la proclamation de la bonne nouvelle du salut. Ce mot désigne parfois le récit de la vie de no-tre Seigneur Jésus-Christ (Marc 1:1) et l’acceptation de tous ses enseignements (Actes 20:24).

Mais aujourd’hui, le mot «évangile» décrit premièrement le mes-sage que prêche le christianisme. C’est effectivement une «Bonne nouvelle». L’évangile est un don de Dieu. C’est la pro-clamation de la rémission de nos péchés et de la réconciliation avec Dieu qui a été restaurée grâce à Christ.

L’Esprit du Seigneur a mis à notre disposition quatre livres ra-contant la vie de Christ telle qu’elle a été révélée à ses auteurs, les évangélistes, Matthieu, Marc, Luc et Jean. Deux de ces au-teurs étaient des disciples de Christ. Les deux autres étaient des compagnons de ses apôtres. Ces derniers se sont renseignés avec précision auprès des apôtres. Lorsque nous étudions les Evangiles, nous découvrons que les trois premiers ont beaucoup en commun. Une expression semblable ou apparentée y revient parfois. Chacun d’eux mentionne des événements précis de la vie de Christ que les autres ne mentionnent pas. Ainsi, chaque Evangile a sa particularité distincte.

Qui est Matthieu?

Matthieu est l’un des douze apôtres de Jésus-Christ (Matthieu 10:1-4). Il était de Galilée (Actes 2:7). Son nom original était «Lévi, fils d’Alphée» (Marc 2:14; Luc 5:29). «Matthieu» signifie «don de l’Eternel». Matthieu a offert un grand banquet à Jésus dans sa maison. De nombreux collecteurs d’impôts et des pécheurs y ont assisté. C’était sa manière de répondre à l’appel du Seigneur. Mais il n’en parle pas, car c’était un homme humble.

Au début, Matthieu prélevait les impôts pour le gouvernement romain. De telles personnes étaient haïes et méprisées des Juifs qui les considéraient comme indignes de la nationalité juive. Les collecteurs d’impôts étaient souvent mis au rang des pécheurs et des bannis (Matthieu 9:10-11, 18:17). Les Pharisiens ont souvent critiqué Jésus qui parlait avec eux et entrait même dans leurs maisons (Luc 5:30, 15:1-2, 19:7). Mais la grâce de Dieu est des-tinée à chacun sans exception et elle peut sauver tous les pé-cheurs. Elle a appelé Matthieu à devenir un apôtre du Seigneur Jésus. Après avoir été une plaie pour les Juifs en prélevant leurs taxes, Matthieu est devenu pour eux un «don de Dieu». C’est pourquoi il n’a pas honte de s’appeler «Matthieu, le publicain» (Matthieu 10:3).

Les caractéristiques de l’Evangile selon Matthieu

L’Evangile selon Matthieu met en évidence: l’appel que Christ adresse à ceux qui travaillent dur et souffrent (chapitre 11); cer-taines paraboles sur le développement du royaume de Dieu (chapitre 13); la parabole du méchant serviteur et des ouvriers engagés pour travailler dans la vigne (chapitre 20); la parabole des dix vierges sages et folles et la description du jugement der-nier (chapitre 25).

L’Evangile araméen original

Les trois premiers Evangiles donnent une vue d’ensemble de la vie et des paroles de Christ. Il est évident que ces trois apôtres – avant d’écrire leur Evangile en grec – ont d’abord récolté des in-formations sur Christ et les ont racontées en araméen. C’était la langue courante des Juifs et la base sur laquelle tous les évan-gélistes ont écrit leur Evangile (Luc 1:1-4, Jean 20:30).

Qui a écrit l’Evangile de Matthieu?

Matthieu, l’auteur du premier et du plus long Evangile, était un important collecteur d’impôts. Il était méprisé par ses concitoyens, parce qu’il était un fonctionnaire zélé au service de l’Empire qui occupait leur nation. Son nom original était «Lévi» (Marc 2:14, Luc 5:27). Mais Christ lui a donné un nouveau nom «Matthieu», signifiant «don de l’Eternel».

Le plus ancien témoignage concernant l’Evangile de Matthieu nous vient des écrits de Papias, un ancien de l’Eglise. Il nous apprend que Matthieu a rassemblé les paroles du Seigneur, d’abord en araméen. Ce qui est d’ailleurs confirmé par les termes écrits dans leur prononciation araméenne dans l’Evangile, tels que «raca» (inutile) et «Mammon» (richesse, argent). Il est fort probable que les apôtres ont confié à Matthieu, le plus doué d’entre eux pour les langues, de rassembler et de traduire les enseignements de Jésus en grec, sous leur responsabilité.

Les preuves intrinsèques confirment également que l’auteur est Matthieu, le collecteur d’impôts, car cet Evangile mentionne plu-sieurs monnaies différentes que nous ne trouvons pas dans les autres Evangiles. L’Evangile désigne trois unités monétaires qui ne sont mentionnées nulle part dans le Nouveau Testament: les «deux drachmes» (Matthieu 17:24), le «statère» (Matthieu 17:27) et le «talent» (Matthieu 18:24). Cela nous révèle que l’auteur était habitué aux différentes monnaies et qu’il tenait à les définir et à préciser leurs valeurs pour les disciples. Il faut ajouter que dans son Evangile, Matthieu se désigne comme le «publicain» parmi les disciples de Christ. C’est un signe de son humilité, tandis que Marc et Luc le désignent simplement par son nom. Son humilité ressort aussi du fait qu’il ne mentionne aucun détails particuliers dont il pourrait se glorifier. Il ne dit pas qu’il a organisé un banquet pour Jésus. Il parle de Jésus à table dans «la maison» (Matthieu 9:10) sans préciser de quelle maison il s’agit, alors que Luc pré-cise (Luc 5:29) que Matthieu a donné un grand festin pour Jésus dans sa maison. Matthieu ne raconte pas l’histoire de Zachée, ni la parabole du Pharisien et du collecteur d’impôts (Luc 19:1-10; 18:9-14), peut-être parce qu’elles rendent hommage à la foi du collecteur d’impôts.

Les six discours de Jésus

Les enseignements de Jésus dans l’Evangile de Matthieu peu-vent être partagés en six sections complètes et bien distinctes. Matthieu a suivi pas à pas l’enseignement de son Maître. Pre-mièrement, il a mis en évidence la composition du royaume des cieux (chapitre 10), puis les secrets de sa croissance (chapitre 13), son organisation intérieure (chapitre 18), les malheurs visant les ennemis du royaume (chapitre 23) et enfin le retour de Jésus dans le royaume à venir (chapitres 24 et 25). Le récit de ses en-seignements est le trésor le plus valable de l’Evangile de Mat-thieu. Il mérite toute notre attention.

Le but de l’Evangile de Matthieu

Le but particulier de Matthieu est de présenter les détails de la tradition de Christ en prouvant au peuple juif que Jésus de Na-zareth est le Messie annoncé, le fils de David et le fils d’Abraham. Matthieu cite plus fréquemment l’Ancien Testament que les au-tres évangélistes pour prouver que Jésus est le Messie promis, celui qui a accompli et réalisé les prophéties messianiques des prophètes de l’Ancien Testament. En conséquence, son Evangile est considéré comme le meilleur livre pour fortifier les croyants et les aider à grandir dans l’enseignement de Christ. De plus, il est prêché aux fils d’Abraham afin de les amener à leur Sauveur qui a subi le jugement de Dieu à leur place.

Ces deux buts «prêcher et enseigner» sont tellement liés dans l’Evangile de Matthieu que c’est le premier livre du Nouveau Testament glorifiant Jésus, le Christ de Dieu.

Date de la rédaction de l’Evangile selon Matthieu

L’Evangile a été écrit vers 58 apr. J.-C., environ 25 ans après la crucifixion. Les théologiens s’accordent pour dire qu’il a été écrit avant la destruction de Jérusalem, en 70 apr. J.-C., car il ne ra-conte pas la chute de Jérusalem ni du temple, mais décrit au contraire ces événements comme encore à venir (cf. 23:37-38; 24:1-2). De plus, Matthieu donne plusieurs avertissements contre les Sadducéens qui ont perdu leur pouvoir et leur autorité après la destruction de la ville.

Nous trouvons dans cet Evangile de véritables déclarations sur les paroles et les actions de notre Maître Jésus-Christ qui nous appelle à le suivre tout comme il a appelé Matthieu.

QUESTIONS:

1. Qui est Matthieu et comment se présente-t-il?
2. Quelles sont les caractéristiques de l’Evangile selon Matthieu?
3. Quel est le but de l’Evangile selon Matthieu?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:24 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)