Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Acts - 120 (The shipwreck on Malta)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- FRENCH -- Indonesian -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Tamil -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

ACTES - Dans la procession triomphale de Christ
Etudes des Actes des Apôtres selon Luc
PARTIE 2 - Des nouvelles au sujet de l'évangélisation parmi les païens et la création d'Églises d'Antioch à Rome -- Par le ministère de l'apôtre Paul qui a pris le départ par le Saint-Esprit (Actes 13 - 28)
F - La navigation du Césarée à Rome (Actes 27:1 - 28:31)

2. La tempête et le fracassement du navire à l'île de Malte (Actes 27:14-44)


ACTES 27:14-26
14 Mais bientôt un vent impétueux, qu'on appelle Euraquilon, se déchaîna sur l'île. 15 Le navire fut entraîné, sans pouvoir lutter contre le vent, et nous nous laissâmes aller à la dérive. 16 Nous passâmes au-dessous d'une petite île nommée Clauda, et nous eûmes de la peine à nous rendre maîtres de la chaloupe; 17 après l 'avoir hissée, on se servit des moyens de secours pour ceindre le navire, et, dans la crainte de tomber sur la Syrte, on abaissa les voiles. C'est ainsi qu'on se laissa emporter par le vent. 18 Comme nous étions violemment battus par la tempête, le lendemain on jeta la cargaison à la mer, 19 et le troisième jour nous y lançâmes de nos propres mains les agrès du navire. 20 Le soleil et les étoiles ne parurent pas pendant plusieurs jours, et la tempête était si forte que nous perdîmes enfin toute espérance de nous sauver. 21 On n'avait pas mangé depuis longtemps. Alors Paul, se tenant au milieu d'eux, leur dit: O hommes, il fallait m'écouter et ne pas partir de Crète, afin d'éviter ce péril et ce dommage. 22 Maintenant je vous exhorte à prendre courage; car aucun de vous ne périra, et il n'y aura de perte que celle du navire. 23 Un ange du Dieu à qui j'appartiens et que je sers m'est apparu cette nuit, 24 et m'a dit: Paul, ne crains point; il faut que tu comparaisses devant César, et voici, Dieu t'a donné tous ceux qui naviguent avec toi. 25 C'est pourquoi, ô hommes, rassurez-vous, car j'ai cette confiance en Dieu qu'il en sera comme il m'a été dit. 26 Mais nous devons échouer sur une île.

La tempête retentit sur l'île de Crète, et elle a irrité la mer de la mer et conduisit le navire du port d’à proximité. Les marins essayèrent de toute leur force l'accès à ce port mais ils n'ont pas réussi, parce que l'autorité de la tempête poussa l’énorme navire avec ses deux cent soixante-seize passagers au milieu de la mer agitée. Le canoë derrière le navire fut remonté en haut sur la surface, afin de ne pas être remplis d'eau et pour éviter son naufrage. Il virent dans le glissement et la déclination de leur navire une petite île (Clauda) mais dans la rapidité du courant des eaux ils n’ont pas accosté dans sa baie à cause du flux des vagues sur eux. Ils ont ensuite attaché le navire au milieu du vent rugissant par des grosses cordes. Ainsi le navire, entouré par ces cordes, devint comme un gros filet, afin que ses planches ne se brisent pas par les frappes des vagues énormes. A cette époque, les constructeurs utilisaient le bois pour construire leurs navires sans des outils modernes, comme le fer et les boulons solides pour entretenir les morceaux des bois les uns avec les autres. Après, les marins tentèrent de faire descendre une planche de bois chargé de pierres pour la mettre en face des vagues devant le navire afin de réduire les frappes.

Le deuxième jour après la peur de la mort du naufrage, ils jetèrent une partie du blé dans la mer, afin de diminuer la charge du navire, ainsi il s’échappe des mâchoires des vagues. Mais comme le vent impétueux n'a pas été atténué le troisième jour, ils jetèrent le meuble du navire à la mer et coupèrent aussi le poteau du bois et ils le jetèrent avec ses voiles à la mer avec tous les outils lourds. Mais la tempête retentit en riant, la mer gronda agitée. La majorité des passagers avaient vomi et eurent le vertige. Ils n’ont vu ni soleil ni lune. Alors, beaucoup ont prié avec persistance et ont jeûné pour que Dieu exauce leur prière. De longues journées et des nuits ont passé, et les minutes devint comme des heurs, le désespoir augmenta, le pessimisme se propagea et le cuisinier ne servit rien de nourriture. Ainsi les marins, les prisonniers et les soldats devinrent faibles et fatigués.

Alors, Paul les exhorta à prendre courage malgré le vent violent qui se déchaîna sur l’île. Il ne pouvait empêcher l’altercation, comme ils ne pouvaient empêcher qu’ils soient blâmés. Il leur expliqua que la raison du naufrage était leur refus d’écouter ses conseils, et aussi leur méfiance envers son expérience. Partout l’incrédulité produit des dommages et des drames. Paul priait quand les autres criaient et ses compagnons se joignirent à lui pour prier avec lui. La communion de l’amour fraternel demeura inébranlable dans le déchaînement de l’enfer. Le Seigneur Jésus exauça leur prière, et envoya un ange pour donner l’assurance à Paul qu’il ne mourra pas avant de comparaître devant César, et avant que l’empereur de Rome n’ait entendu l’Evangile. Certes ils doivent échouer sur une ile à cause de l’obstination du patron du navire et de son équipage, mais aucun de ceux que Dieu donna à Paul et à ses compagnons ne périra. Cet événement n’est-il pas un exemple pour notre présent? Peut-être que la colère divine a livré le monde au pouvoir de Satan et à son armée destructrice, à cause de nos péchés, mais la puissance de ceux qui prient garde les humains vivants, Dieu fait don à tous, le don de les garder vivants, à cause de la prière des croyants et de l’espérance de l’église servante de Dieu.

Paul ne prêcha pas l’Evangile et ne donna pas une leçon théologique aux matelots et à tous ceux qui étaient dans le navire, car le navire fut entraîné sans pouvoir lutter contre le vent, nous étions ballottés, et tous furent effrayés, alors, Paul témoigna par sa foi inébranlable et il demeura debout comme un rocher au milieu des vagues furieuses. Il avait l’assurance que Dieu va accomplir ce qu’il a dit par l’intermédiaire de l’ange, il attendait que le navire échoue sur une île et qu’il toucha inévitablement un banc de sable. La perte du navire était inéluctable, mais au milieu du malheur, il y avait assurément le salut. Est-ce que cela n’est pas la réponse de Dieu quant à l’avenir de nos pays ? Priez afin d’être sauvés ainsi que tous vos frères, car nous sommes tous dans le navire, et Satan voudrait faire périr ceux qui portent l’Evangile dans leurs cœurs. Veillez et priez afin de ne pas tomber au pouvoir de la tentation.

PRIÈRE: Nous te remercions Seigneur Jésus, car tu as envoyé ton ange à Paul pour le consoler au milieu du désespoir, envoie à tous ceux qui sont éprouvés et emprisonnés à cause de ton nom le consolateur de l’amour, sauve nous ainsi que tous nos concitoyens de la tempête spirituelle qui frappera notre civilisation. Amen.

QUESTION 120: Pourquoi Dieu était disposé à sauver tous ceux qui étaient dans le navire, malgré leur incrédulité ?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on September 27, 2012, at 09:53 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)