Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- John - 127 (Miraculous catch of fishes; Peter confirmed in the service of the flock)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Georgian -- Hausa -- Hindi -- Igbo -- Indonesian -- Javanese -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Somali -- Spanish? -- Tamil -- Telugu -- Thai -- Turkish -- Urdu -- Uyghur? -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish -- Yoruba

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 4 - La lumiere triomphe des tenebres (Jean 18:1 – 21:25)
B - La resurrection et les apparitions de Christ (Jean 20:1 - 21:25)
5. Apparition de Jésus au bord du lac (Jean 21:1-25)

a) La pêche miraculeuse (Jean 21:1-14)


JEAN 21:7-8
7 Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: C'est le Seigneur! Et Simon Pierre, dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer. 8 Les autres disciples vinrent avec la barque, tirant le filet plein de poissons, car ils n'étaient éloignés de terre que d'environ deux cents coudées.

L’évangéliste reconnut que cette énorme prise n’était pas une coïncidence. Il était dans le bateau et réalisa que l’homme sur la berge n’était autre que Jésus lui-même. Jean ne prononça pas le nom de Jésus, mais avec respect, il dit: «C’est le Seigneur!»

Cela secoua Pierre qui comprit que Christ leur donnait une seconde fois une leçon importante au travers de cette pêche. Il mit ses vêtements, ne voulant pas s’approcher du Seigneur nu. Il se jeta à l’eau et nagea jusqu’à la rive. Il abandonna le bateau, ses amis et les poissons frais. Il oublia tout, parce que son cœur battait pour Jésus.

Jean resta dans le bateau, même si son amour était aussi sincère que celui de Pierre. Avec ses compagnons, ils ramèrent courageusement les 100 mètres qui les séparaient de la rive. Finalement, ils accostèrent.

JEAN 21:9-11
9 Lorsqu'ils furent descendus à terre, ils virent là des charbons allumés, du poisson dessus, et du pain. 10 Jésus leur dit: Apportez des poissons que vous venez de prendre. 11 Simon Pierre monta dans la barque, et tira à terre le filet plein de cent cinquante-trois grands poissons; et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne se rompit point.

Lorsque les disciples arrivèrent, ils virent du poisson qui grillait sur le feu. D’où avait-il tout cela? Il les invita à manger avec lui. Il est Seigneur et l’hôte en même temps. Il partagea gentiment la nourriture. Il nous permet de prendre part à son œuvre et à la récolte. Si les disciples n’avaient pas suivi son conseil, ils n’auraient rien attrapé. Mais ici il les invite à prendre de la nourriture. Il est surprenant que le Seigneur qui n’a nul besoin de nourriture terrestre, s’abaisse à partager avec eux cette nourriture, pour leur faire sentir son affection.

Selon une ancienne tradition, le nombre de 153 poissons désigne tous les différents poissons connus à cette époque. C’est comme si Jésus disait: «Ne pêchez pas une seule race d’êtres humains, mais présentez-moi des hommes de toutes les nations.» Tous sont priés d’entrer dans la vie de Dieu. Tout comme le filet ne se brisa pas sous la pression, de même l’Eglise ne disparaîtra pas ou ne perdra pas l’unité du Saint-Esprit, même si certains de ses membres restent égoïstes et sans amour. La véritable Eglise lui appartiendra.

JEAN 21:12-14
12 Jésus leur dit: Venez, mangez. Et aucun des disciples n'osait lui demander: Qui es-tu? sachant que c'était le Seigneur. 13 Jésus s'approcha, prit le pain, et leur en donna; il fit de même du poisson. 14 C'était déjà la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples depuis qu'il était ressuscité des morts.

Jésus rassembla ses disciples autour du feu de son amour. Aucun d’eux n’osait parler, car tous savaient que cet étranger était le Seigneur lui-même. Ils avaient fort envie de l’embrasser, mais la peur et le respect les en empêchaient. Jésus rompit le silence et les bénit tout en distribuant la nourriture. Il leur pardonna ainsi et les renouvela. Tous les disciples vivent constamment dans le pardon de leur Seigneur; sans sa fidélité à cette alliance, ils mourraient. Ils sont lents à lui faire confiance ou à espérer. Il ne les réprimande pas, mais les fortifie avec sa nourriture miraculeuse. Jésus et Dieu s’attendent cependant à ce que vous partagiez la bonne nouvelle malgré votre péché et la lenteur de votre cœur. C’est le modèle que Jésus suit en accomplissant des miracles après la résurrection.


b) Pierre confirmé dans son ministère au sein du troupeau (Jean 21:15-19)


JEAN 21:15
15 Après qu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ne m'aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux.

Par sa salutation de paix, Jésus avait pardonné à ses disciples leurs péchés ainsi que le reniement de Pierre, lors de sa première apparition. Mais le reniement de Pierre nécessitait un traitement spécial. La bonté du Seigneur se révèle dans ses paroles. Il éprouve les cœurs. Il ne mentionne pas le reniement, laissant ainsi du temps à Pierre pour s’examiner et réaliser de lui-même. Il l’appela par son nom d’origine, Simon fils de Jonas, pour rappeler son ancienne nature.

Aujourd’hui, Jésus vous demande: «M’aimes-tu? As-tu gardé mes paroles et fait confiance à mes promesses? As-tu compris mon essence et t’es-tu rapproché de moi? As-tu rejoint mes rangs et abandonné tes biens, ton temps, tes forces pour moi? Tes pensées sont-elles toujours centrées sur moi et es-tu devenu un avec moi? Est-ce que ta vie m’honore?»

Jésus demanda à Pierre: «M’aimes-tu plus que ceux-ci?» Pierre ne répondit pas: «Non, Seigneur, je ne suis pas meilleur qu’eux; je t’ai renié.» Pierre avait confiance en lui-même et répondit oui, mais limita son amour en utilisant l’expression grecque pour affection, non l’amour divin jaillissant du Saint-Esprit et d’une foi solide.

Pierre ne fut pas rejeté pour son amour faible, mais fut prié par le Seigneur de confirmer son amour en prenant soin de ses disciples. Jésus recommanda à ce disciple hésitant de prendre soin des jeunes dans la foi. L’Agneau de Dieu a acheté des agneaux au prix de sa vie. Etes-vous prêt à servir un tel troupeau, à tout supporter avec eux, à les conduire avec patience et à attendre leur maturité? Ou attendez-vous d’eux plus que ce qu’ils peuvent donner et supporter? Ou les avez-vous abandonnés, et depuis, ils se sont éloignés du troupeau et ont été déchirés? Jésus demanda à Pierre de s’occuper en premier lieu des jeunes dans la foi.

JEAN 21:16
16 Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.

Jésus ne s’arrêta pas là et demanda une confirmation: «Est-ce que tu ne m’as pas répondu trop vite en disant ‘Je t’aime’? Ton amour n’est-il pas humain et imparfait? Ton amour n’est-il pas émotionnel? Est-il basé sur une volonté sincère?»

La question toucha le cœur de Pierre qui répondit humblement: «Seigneur, tu connais tout, tu connais mes limites et mes capacités. Mon amour ne t’est pas caché. Je t’aime vraiment et je suis prêt à donner ma vie pour toi. J’ai échoué et j’échouerai encore. Mais ton amour a enflammé un amour infini en moi.»

Jésus ne nia pas la déclaration de Pierre, mais dit: «Comme tu m’aimes, aime aussi les membres mûrs de mon Eglise. Il n’est pas facile de prendre soin d’eux. Plusieurs d’entre eux sont obstinés, ils rechutent, chacun va son propre chemin. Désires-tu porter mes brebis sur tes épaules jusqu’à en être fatigué? Tu es responsable d’elles.»

JEAN 21:17
17 Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit pour la troisième fois: M'aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.

Pierre avait renié son Seigneur trois fois, ainsi Jésus frappa trois fois à la porte de son cœur et éprouva la sincérité de son amour. Il souligna le besoin d’amour divin venant du Saint-Esprit, que Pierre allait découvrir en lui-même: il ne le reçut pas jusqu’à ce que le Saint-Esprit descende sur lui à la Pentecôte. Il poursuivit: «Es-tu vraiment lié à moi plus qu’à tout autre, au point d’être prêt à offrir ta vie pour le salut du monde?» La troisième fois, Pierre répondit avec tristesse et ajouta que le Seigneur connaissait son cœur.

Pierre confessa que Jésus avait raison en prédisant son triple reniement, et que Christ connaissait toutes choses. Ainsi, Pierre l’appela le vrai Dieu, celui qui sait ce qui se trouve au fond du cœur de l’homme. C’est la vocation pastorale, confiée à Pierre – prendre soin des brebis.

Etes-vous un pasteur veillant sur le troupeau de Dieu? Voyez-vous les loups et les mauvais esprits qui approchent? Rappelez-vous que nous sommes tous des pécheurs; nous ne méritons pas l’honneur d’avoir la garde du troupeau de Dieu, sauf en vertu de la croix. Les bergers ont sans doute besoin de plus de pardon que les brebis; ils négligent souvent leur principale responsabilité.

PRIERE: Seigneur Jésus-Christ, tu es le Bon Berger. Tu m’as appelé à être un berger, ce que je ne mérite pas. Je te suis et je tremble. Tu m’as confié tes brebis. Je me soumets à toi, te priant de les garder, de leur accorder la vie éternelle, de les protéger; afin que personne ne les saisisse. Sanctifie-les et accorde-moi la patience, l’humilité, la confiance, la foi et l’espérance de rester ferme dans ton amour. Tu ne m’abandonnes pas, mais tu m’aimes de tout ton cœur.

QUESTION:

  1. Qu’est-ce qui vous a impressionné dans la conversation entre Pierre et Jésus?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 11:25 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)