Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":

Home -- French -- John - 008 (The fullness of God in Christ)

This page in: -- Arabic -- Armenian -- Bengali -- Burmese -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- Hausa? -- Hindi -- Indonesian -- Kiswahili -- Kyrgyz -- Malayalam -- Peul -- Portuguese -- Russian -- Serbian -- Spanish -- Tamil -- Telugu -- Turkish -- Urdu -- Uyghur -- Uzbek -- Vietnamese -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

JEAN - La lumière luit dans les ténèbres
Etudes de l'Evangile de Christ selon Jean

PARTIE 1 - Rayonnemenmt de la lumière divine (Jean 1:1 - 4:54)
A - L'incarnation de la parole de Dieu en Jésus (Jean 1:1-18)

3. La plénitude de Dieu est apparue dans l’incarnation (Jean 1:14-18)


JEAN 1:14
14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

Qui est Jésus-Christ? Il est vrai Dieu et vrai homme. Jean nous présente ce grand secret comme la devise de son évangile. Lorsqu’il mentionne l’incarnation de la parole de Dieu, il nous montre le fondement de son message. Le verset 14 est la clé de toutes les nouvelles qui suivent. Si vous saisissez toutes les significations de cette perle spirituelle, vous parviendrez à une connaissance approfondie des chapitres suivants.

L’incarnation de Christ est fondamentalement différente de notre renouveau spirituel. Nous avons tous un corps, et avons été engendrés par un père et une mère. Après quoi, la parole de l’Evangile nous a touché et a généré la vie éternelle en nous. Christ n’est cependant pas né d’un père naturel. La parole de Dieu est venue en Marie selon ce que l’ange lui a dit: «Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu» (Luc 1:35). En acceptant ce merveilleux message par la foi, la vierge a reçu un embryon unique en son sein, dans lequel le Saint-Esprit s’est uni au sang humain. C’est ainsi que Dieu s’est fait homme.

Notre pensée est limitée devant cette réalité. La biologie ne peut pas expliquer ce mystère. L’expérience humaine est incapable de le comprendre. Certains théologiens essaient d’atténuer l’impossibilité de la naissance de Christ pour un esprit scientifique en disant qu’il est seulement apparu dans un corps sans vraiment avoir un corps matériel qui ressent la douleur et le chagrin. Nous confessons cependant que Christ était totalement homme et totalement Dieu en même temps.

L’incarnation de Christ est la meilleure interprétation de cette merveilleuse naissance. Le Fils éternel de Dieu, qui était auprès du Père depuis toute éternité, prit part à notre nature physique sans péché, car le Saint-Esprit en lui triompha de toute tendance au péché. Ainsi Jésus est le seul être humain à avoir vécu dans l’innocence et la pureté, sans tache.

Le Fils de Dieu s’est mélangé aux rebelles, aux humains impitoyables et mauvais, qui sont tous morts. Il est cependant éternel, incapable de mourir compte tenu de sa divinité. En dépit de son élévation, il nous a aimés, a quitté la gloire qu’il avait auprès du Père et a vécu parmi nous dans l’humilité. Il est devenu l’un de nous et a compris parfaitement notre situation. Dans la souffrance, il a appris l’obéissance totale. Il était plein de compassion. Il ne nous a pas rejetés, nous les mauvais. Christ s’est fait homme pour s’approcher de nous afin de nous rapprocher de Dieu.

Le corps de Christ ressemble au tabernacle de l’Ancien Testament où Dieu rencontrait son peuple. Dieu était en Christ et s’est révélé à nous sous la forme d’un homme. Toute divinité était concrètement présente en Christ. Selon le texte grec, Jean dit en fait qu’il «a tabernaclé parmi nous». Cela signifie qu’il n’a pas construit un château durable, pour demeurer éternellement avec nous sur terre, mais qu’il est resté pour une courte période, comme les Nomades qui séjournent un temps dans leurs tentes, puis la plient et partent pour un autre endroit. Christ est resté peu de temps parmi nous, puis il est retourné au ciel.

Les apôtres confirmèrent avoir été les témoins de la gloire de Christ. Leur témoignage est une acclamation et un sujet de joie. Ils furent les témoins oculaires de la présence du Fils de Dieu dans la chair. Leur foi leur permit de comprendre l’amour, la patience, l’humilité, la loyauté et la divinité de Jésus. Ils virent Dieu lui-même, dans toute sa pureté. Dans l’Ancien Testament, l’expression «sa gloire» résume tous les attributs divins. L’apôtre Jean présente courageusement tous les attributs de Jésus dans son témoignage. Il perçut sa majesté cachée aussi bien que sa beauté et sa grandeur.

Inspiré du Saint-Esprit, Jean appela Dieu Père, et Jésus Fils. Impossible d’échapper à ces termes. L’inspiration de l’Esprit déchire le voile qui cache le nom de Dieu, nous assurant que le Saint éternel, le puissant Créateur est Père et qu’il a un Fils tout aussi saint, glorieux, éternel et plein d’amour. Dieu n’est pas simplement un juge triomphant, destructeur et vengeur. Il a compassion, il est doux et patient, et son Fils est pareil. En comprenant le Père et le Fils, nous atteignons le cœur du Nouveau Testament. Celui qui voit le Fils voit le Père. Cette révélation a transformé l’image de Dieu que nous trouvons dans les autres religions et ouvert nos yeux sur l’ère d’amour.

Voulez-vous connaître Dieu? Alors, étudiez la vie de Christ! Qu’ont vu les disciples en Jésus? Quel est le résumé de leur témoignage? Ils ont vu l’amour de Dieu accompagné de grâce et de vérité. Réfléchissez à ces trois mots tout en priant et vous réaliserez la plénitude de la gloire de Dieu présente en Christ. Dans sa grâce, Jésus vient vers nous alors que nous ne le méritons pas car nous sommes corrompus. Nous sommes tous coupables; aucun de nous n’est juste. Sa venue explique bien sa grâce. N’ayant pas honte de nous appeler ses frères, il nous a purifiés, sanctifiés et renouvelés et il nous a remplis de son esprit. Ces actes salvateurs ne sont-ils pas «grâce pour grâce»? Et même plus que cela: nous avons obtenu un nouveau droit, car Christ nous a fait la grâce d’avoir le droit de devenir enfants de Dieu. Le message de la grâce n’est pas tromperie ou imagination, mais un nouveau droit. L’incarnation est une preuve de la réalité de l’œuvre de Dieu, qui nous rend parfaits dans son salut. La grâce est la base de notre foi.

PRIERE: Nous nous prosternons devant toi, le Bébé de la crèche, comme le firent les bergers et les mages à Bethléhem. Tu es Dieu fait homme, n’ayant pas honte de nous appeler frères. Ta lumière luit dans les ténèbres. Purifie mon cœur impur, afin qu’il devienne une crèche éternelle pour toi. Avec tous les croyants, je te magnifie, car ta gloire est devenue un corps humble. Nous te supplions de te révéler à ceux qui nous entourent afin qu’ils saisissent leur nouveau droit et te reçoivent.

QUESTION:

  1. Que signifie l’incarnation de Christ?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on April 03, 2012, at 09:43 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)