Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 037 (Temptation of Christ)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 1 - Partie préliminiaire au ministère de Christ (Matthieu 1:1 - 4:25)
B - Jean-Baptiste prepare le chemin de Christ (Matthieu 3:1 - 4:11)

4. La tentation de Christ et sa grande victoire (Matthieu 4:1-11)


MATTHIEU 4:8-11
8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. 10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. 11 Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient. (Deutéronome 6:13; Jean 1:51; Hébreux 1:6, 14)

Dans les deux premières tentations, le diable n’apparaît pas comme un adversaire déclaré contre Dieu. Il donne plutôt l’impression de chercher une preuve que Christ est bien le Fils de Dieu. Puis il semble désirer le voir prouver la vérité et la puissance de la Parole de Dieu. Mais dans la troisième tentation, ses motivations sont dévoilées. Il montre qu’il est un ennemi de Dieu essayant de corrompre notre Rédempteur par tous les moyens. Satan montre tous les royaumes du monde et leur gloire à Jésus en un instant (Luc 4:5). Comment s’y prend-il? Nous l’ignorons et cela reste un mystère. Satan offre de les donner à Jésus s’il l’adore. Mais Christ le repousse immédiatement en disant: «Retire-toi, Satan! » Puis il cite l’Ecriture. Il y une totale contradiction entre Dieu et le monde. Celui qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu (Jacques 4:4). L’une de nos plus grandes tentations, c’est le monde. Nous reconnaissons qu’il est facile de tomber dans ce piège. Comme le diable ne réussit pas à tromper Christ en déformant la Parole de Dieu, il augmente l’intensité de sa séduction et lui offre le monde; mais Christ n’a aucun intérêt à l’accepter de lui, puisque les nations lui ont été promises par le Père (Psaume 2:7-9) et le monde deviendra un jour son royaume (Apocalypse 11:15); car, en tant que Fils de l’homme et dernier Adam, il héritera de tout (Hébreux 2:5-9). Il le possédera en récompense pour sa totale obéissance. Il a obéi jusqu’à mourir sur la croix. Il n’espérait pas porter la couronne de gloire sans d’abord porter la couronne d’épines.

La prière du Seigneur se termine ainsi: «Car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire» (Matthieu 6:13). En rendant gloire à Dieu, nous nous soumettons à lui. Le diable est à l’opposé de cela. C’est un esprit orgueilleux qui veut être adoré de toutes les créatures. Il ment lorsqu’il montre tous les royaumes du monde à Christ et les lui offre en cadeau, parce qu’il n’a aucun droit d’offrir ce qu’il ne possède pas. Le monde, y compris ses puissances et sa gloire, appartient à Dieu et à son Christ.

Christ ne croit pas les mensonges du diable. Il demeure en son Père, s’unit à lui. Aucune puissance ni aucune gloire ne l’attirent car la réputation n’a aucune importance pour lui. Il a choisi le chemin de la pauvreté et du mépris, rejetant la richesse et la célébrité, pour pouvoir rester en communion avec son Père et accomplir ses buts.

Un jour, un millionnaire a dit: «Tout homme paie un prix pour faire ce que contredit sa conscience.» Mais Christ n’a pas vendu sa justice pour de l’argent trompeur. Il a renoncé à lui-même, a porté sa croix et continué à plaire et à obéir à son Père.

Avec cette attitude d’obéissance, le diable est vaincu et le but de Christ accompli, montrant que Satan est un menteur, un voleur et un meurtrier. Il veut être adoré par tous les hommes. Il se prend pour un dieu et tente les hommes d’aimer n’importe quoi à l’exception de Dieu. Les livres, voitures, propriétés et biens sont des tentations qui peuvent être élevées comme des idoles au-dessus du Créateur. Satan œuvre dans le but de décourager les hommes à s’engager pour Dieu et son Fils. Le mal pourra alors régner dans son monde de rébellion envers Dieu. Le diable est le premier rebelle qui invite les enfants désobéissants en enfer.

Dans la dernière tentation, Satan demande à Jésus de l’adorer. Jésus choisit plutôt de manifester sa seigneurie sur Satan et de lui ordonner de le laisser tranquille.

Malgré tout, Jésus donne une dernière chance au diable: «Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.» Il ne le tue pas d’un coup mais lui ordonne de se repentir, de tomber à genoux devant Dieu et de l’adorer pour pouvoir se détourner de son esprit corrompu, se donner au Tout-puissant et le servir continuellement dans l’humilité et l’obéissance. Le Fils de l’Homme ne cherchait pas être adoré par Satan, mais il lui ouvrait la porte afin qu’il revienne à la raison dans la repentance et l’obéissance. Les cieux et l’enfer retiennent leur respiration, parce que la bataille entre Dieu et son premier ennemi a atteint son apogée. Ainsi, que va faire le méchant?

Il quitte Jésus en silence sans adorer le Très-Haut. Le diable hait Jésus qui ne se donne pas pour du pain, le prestige et le pouvoir, mais qui préfère le contentement, le mépris et le don de soi à la croix pour racheter l’humanité. L’Esprit de Christ a vaincu l’esprit de Satan.

Le tentateur a essayé en vain de pousser Jésus à utiliser son droit et son pouvoir divins pour transformer des pierres en pain et satisfaire la faim qu’il ressentait en tant qu’homme. Il a essayé en vain de l’amener à tenter Dieu afin de déterminer si Dieu était avec lui ou pas. Comme Jésus faisait pleinement confiance à Dieu, l’épreuve n’était pas nécessaire. Satan lui a offert en vain les royaumes et la gloire du monde. Puisque Jésus, béni soit son nom, savait que tout lui serait un jour donné, il n’a pas cédé à Satan. Il s’est plutôt engagé à faire tout ce qui était prévu pour lui jusqu’à l’avènement de ce jour.

Ce dialogue nous révèle la suffisance et la puissance de la Parole de Dieu. Le Seigneur Jésus, qui est né et a été oint de l’Esprit et s’est fait chair, a lutté contre le diable en utilisant les armes les plus efficaces: la Parole de Dieu. Une déclaration de l’Ecriture suffit à fermer la bouche de son ennemi et à mettre fin à son arrogance. Nous pouvons aussi avoir recours à la puissance de la Parole de Dieu lors de combats spirituels. Nous devons citer l’Ecriture appropriée au bon moment avec un cœur pur et non par intérêt personnel. De plus, nous devons faire entièrement confiance en la puissance de Dieu à l’œuvre au travers d’elle.

Après cette victoire, les anges viennent auprès de Jésus. Ils s’occupent de lui et l’adorent. Si Jésus avait cédé à la tentation, la dernière chance de nous réconcilier avec Dieu aurait disparu et nous serions tombés sous le jugement. Mais il a tenu bon et a continué d’obéir fidèlement jusqu’à la victoire complète.

PRIERE: Fils de Dieu, tu es saint. Je t’adore parce que tu as vaincu Satan. Remporte aussi la victoire en moi. Je veux t’adorer de tout mon cœur, te consacrer mon temps, me soumettre à toi et te suivre. Aide-moi à préférer être petit et méprisé qu’à désirer la richesse ou le pouvoir qui disparaît. Je veux construire mon avenir sur la base de ta croix et le seul nom de ton saint Père.

QUESTION 39: Pourquoi Jésus a-t-il ordonné à Satan d’adorer Dieu seul?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:40 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)