Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 260 (The Official Blasphemy)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 5 - Souffrances et mort de Christ (Matthieu 26:1 - 27:66)

26. Le blasphème officiel (Matthieu 27:39-44)


MATTHIEU 27:39-44
39 Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête, 40 en disant: Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix! 41 Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, se moquaient aussi de lui, et disaient: 42 Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même! S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui. 43 Il s'est confié en Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s'il l'aime. Car il a dit: Je suis Fils de Dieu. 44 Les brigands, crucifiés avec lui, l'insultaient de la même manière.
(Psaume 22:9, Ecclésiaste 2:13, 16-20, Matthieu 26:61, Jean 2:18)

Alors que le Saint est pendu au bois maudit avec ses muscles déchirés sous le poids de son corps, les puissances de l’enfer se déchaînent. Celles-ci veulent détruire l’acte de rédemption. Les Juifs et les chefs du peuple répètent les paroles du diable: «Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix.» C’est comme s’ils disaient: «Descends du bois de la honte et nous croirons en ta divinité.» Mais ils mentent. Ils ne croiraient pas plus en lui, et n’accepteraient ni lui ni cette réconciliation. Que de moqueries Christ n’a-t-il pas supportées des passants qui laissaient entendre qu’ils croiraient peut-être en son autorité s’il descendait de la croix! Cette demande était sans aucun doute inspirée du diable, qui depuis le début, a essayé d’empêcher Jésus d’accomplir sa mission. Si Jésus était descendu de la croix, il se serait soumis au dessein du diable, anéantissant par là notre rédemption et notre réunion avec Dieu.

En entendant les moqueries des gens, nous réalisons que Jésus avait clairement confessé sa Filiation divine. Les passants confirment que Jésus a confessé être vrai homme né du vrai homme et vrai Dieu né du vrai Dieu, né et non pas créé, étant de même essence que son Père céleste. Celui qui ose rejeter ce témoignage frappant ne réalise pas la puissance de Christ à l’œuvre dans ses miracles. Il ne reconnaît pas non plus l’importance de la passion de Christ et sa mort pour nous réconcilier avec Dieu. De plus, il ne veut pas connaître la vérité et la réalité de sa résurrection d’entre les morts.

Les Juifs ne croient pas que Jésus est le Fils de Dieu et ne s’attendent pas à ce que Dieu libère le Crucifié de la croix. Mais ils défient Dieu de sauver le Torturé, si c’est bien son Fils. Le diable est si rusé! Il pousse les hommes à tenter Christ d’empêcher la rédemption préparée depuis toute éternité.

C’est une honte pour Christ qu’il soit crucifié avec deux brigands. Pendant sa vie, il était séparé des pécheurs. Mais dans sa mort, il est associé aux criminels, comme s’il avait pris part à leurs péchés. Il a été fait péché pour nous. Cela signifie qu’il a pris sur lui tous les péchés du monde et qu’il est devenu comme l’expression même du péché devant Dieu, qui l’a maudit au lieu de nous maudire. A sa mort, il a été compté parmi les transgresseurs, associé aux méchants afin que nous, à notre mort, soyons comptés parmi les saints et ayons notre destin parmi les élus.

L’amour de Dieu a conduit Jésus à la croix. Il n’a pas agi de manière égoïste et n’a pas pensé qu’à lui. Il a pensé aux foules misérables qui s’égaraient. Sa venue parmi les hommes, sa vie parmi les pécheurs et ses miracles sont pleins d’amour et d’abnégation. Mais le diable diffame Christ en poussant les chefs à crier: «Il a sauvé les autres; et il ne peut se sauver lui-même.» Christ aurait pu se sauver, mais par amour pour nous, il a accepté d’être crucifié. Il aimait ceux qui se moquaient de lui et a demandé au Père de leur pardonner. La multitude qui appelait Jésus à descendre de la croix s’était ouverte à une mauvaise inspiration, car il n’y a pas de salut sans le Crucifié. Et vous, que pensez-vous de la crucifixion?

PRIERE: Père céleste, nous nous réjouissons car ton Fils unique est Amour. Il a résisté à la tentation, à l’égoïsme ou à la rancune envers les moqueurs. Il nous a rachetés par amour, sur la croix. Pardonne nos péchés et remplis-nous d’amour pour que nous demeurions dans ta grâce. Fortifie-nous de l’Esprit de ton Fils et accorde-nous la grâce d’aimer les pécheurs et de sanctifier ton saint nom et Christ, notre seul Rédempteur, dans une vie de service, de patience et de reconnaissance.

QUESTION 262: Quelle est la signification des moqueries des Juifs à l’encontre de Jésus?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 11:14 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)