Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 138 (Feeding the Five Thousand)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
D - Les Juifs incredules et leur inimitie envers Jésus (Matthieu 11:2-18:35)
3. Ministere et voyages de Jésus (Matthieu 14:1 - 17:27)

b) Multiplication des pains (Matthieu 14:13-21)


MATTHIEU 14:13-21
13 A cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l'écart dans un lieu désert; et la foule, l'ayant su, sortit des villes et le suivit à pied. 14 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. 15 Le soir étant venu, les disciples s'approchèrent de lui, et dirent: Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée; renvoie la foule, afin qu'elle aille dans les villages, pour s'acheter des vivres. 16 Jésus leur répondit: Ils n'ont pas besoin de s'en aller; donnez -leur vous-mêmes à manger. 17 Mais ils lui dirent: Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. 18 Et il dit: Apportez-les-moi. 19 Il fit asseoir la foule sur l'herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. 20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. 21 Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants.
(2 Rois 4:44, Marc 6:31-44, Luc 9:10-17, Jean 6:1-13)

Les disciples de Christ ont peur en apprenant la mort de Jean-Baptiste. Ils étaient ses disciples autrefois. Vu la situation, Jésus s’isole avec eux pour prier. Il leur enseigne que leur mandat apostolique n’est pas toujours accompli dans le cercle des croyants, mais nécessite toujours l’annonce de la vérité, même si cela doit leur coûter la vie. Christ ne jouit pas longtemps du calme. La foule arrive pour chercher consolation, direction et puissance, surtout après le meurtre de Jean, un prophète bien connu. Maintenant, plus de cinq mille hommes et leurs familles se retrouvent au désert avec Jésus, tellement ils ont soif de la Parole de Dieu.

Le monde qui vous entoure aspire au salut plus que vous ne l’imaginez. Avez-vous pitié d’eux? La puissance de Dieu qui agit en vous vous qualifie pour le service si vous aimez les perdus. Votre témoignage sur le Sauveur peut amener les hommes à se tourner vers Christ.

Non seulement Christ a pitié d’eux, mais il les aide. Il guérit les malades par compassion. Il est venu dans ce monde pour être Celui qui guérit.

Le soir approche. Jésus poursuit son discours. De leur côté, les disciples commencent à s’impatienter. Ils ont peur que les gens, poussés par la faim, ne créent du désordre. Ils demandent à Christ de les renvoyer, mais Christ leur dit: «Donnez-leur vous-mêmes à manger.» Ils n’ont pas de nourriture! Dans cette parole, Christ s’adresse aussi à vous: «Partage ton pain avec le pauvre, prêche à chacun pour qu’il soit nourri, et partage ce que tu as avec lui.»

Vous ne risquez rien de confesser, avec les disciples, que vous n’avez pas grand chose à offrir face aux besoins de ceux qui vous entourent. Heureux êtes-vous si vous avez un peu des dons de Dieu! Mettez-les à la disposition de Christ. Il les bénira et s’en servira pour nourrir des milliers de personnes.

Mais observez ce que Jésus fait. Il place la foule, prend ensuite le peu qu’il a et remercie de tout cœur son Père céleste. C’est le mystère du miracle. Il remercie pour le peu et cela devient beaucoup. Puis il rompt le pain avec foi, et avant d’avoir fini, tous sont rassasiés. Ses disciples remplissent douze paniers avec les restes.

Christ s’occupe des morceaux qui restent et ne les laissent pas traîner par terre comme certains riches le font lorsqu’ils jettent les restes de nourriture aux poubelles.

La manière de gérer nos biens est de les amener à Christ. Tout est sanctifié par sa parole et par la prière (1 Timothée 4:5). Les choses que nous donnons au Seigneur Jésus vont probablement prospérer et nous être en bénédiction. Il s’en servira comme bon lui semble. Et nous apprécierons doublement ce que nous recevons de sa main. Ce que nous donnons par amour, apportons-le d’abord à Christ. Dans sa grâce, il l’acceptera et le bénira pour les destinataires.

La bénédiction de Dieu peut faire une grande différence. Si Dieu ne bénit pas ce que nous avons, nous pouvons manger, mais n’être jamais rassasié (Aggée 1:6).

Remerciez-vous le Seigneur pour le peu qu’il a mis dans vos mains? Mettez vos talents, votre temps et votre argent au service de Jésus. Soyez reconnaissant pour sa rédemption et vous serez alors étonné de voir à quel point il fortifie le peu que vous avez.

PRIERE: Père, nous avons honte de notre faible foi et de notre manque d’amour. Rends-nous sensibles aux besoins matériels et spirituels de ceux qui nous entourent. Nous voulons les aider avec nos dons limités. Bénis-nous et bénis tous nos sacrifices afin qu’un grand nombre découvre le salut et la vie éternelle. Fortifie notre foi et notre amour. Que ta puissance agisse dans notre faiblesse aujourd’hui.

QUESTION 140: Comment Jésus a-t-il nourri les cinq mille hommes?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:51 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)