Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 086 (Principles of Following Jesus)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Chinese -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
B - Les miracles de Christ à Capernaum et dans les environs (Matthieu 8:1 - 9:35)

4. Principes pour suivre Jésus (Matthieu 8:18-22)


MATTHIEU 8:21-22
21 Un autre, d'entre les disciples, lui dit: Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. 22 Mais Jésus lui répondit: Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts. (Matthieu 10:37)

La foule est venue à Christ, attirée par sa parole rassurante et sa puissance de guérison. Plusieurs l’ont accompagné pour entendre tout ce qu’il disait et le regarder faire. Ils ont ressenti son grand amour et son autorité ainsi que sa gloire divine. Sa parole les a profondément touchés, car il les a appelés à la repentance, à la confiance et à l’engagement, et a exigé d’eux une foi totale.

L’un des auditeurs de Jésus n’était pas prêt à rompre ses relations avec son père âgé. Il voulait rester avec lui jusqu’à sa mort, et ensuite suivre le Seigneur. Mais Christ savait que ce jeune homme changerait d’avis s’il retournait dans sa famille et son clan, et qu’il perdrait contact avec lui. Il a donc ordonné au jeune homme hésitant de le suivre et de quitter ainsi son père. Il l’a appelé à laisser ses responsabilités familiales et à entrer au service du royaume des cieux.

Certains commentateurs disent que le jeune homme a soudainement appris la mort de son père et considéré son absence des funérailles comme une insulte. Cependant, Christ lui a expliqué que ses disciples ne doivent pas se préoccuper des hommes qui se meurent, car celui qui le suit passe de la mort à la vie et de la tristesse à la joie. Sous la loi, le grand prêtre et ceux qui étaient consacrés au service de l’Eternel n’avaient pas le droit de s’approcher des cadavres, ni de se souiller à la mort de leur propre père, parce qu’ils étaient sanctifiés pour le Seigneur (Lévitique 21 :11 ; Nombre 6 :6). Celui qui croit en Jésus ne devrait pas rester indéfiniment dans le deuil et le chagrin suite au décès d’un bien-aimé. Il devrait témoigner de la vie de Dieu résidant en lui et continuer à servir Jésus à plein temps afin que le parfum de la vie divine puisse émaner de lui. La requête du disciple semblait raisonnable, et pourtant elle n’était pas spirituelle. Il n’était pas suffisamment zélé pour l’œuvre de Jésus et a donc demandé à pouvoir servir d’abord sa famille, ce qui lui semblait tout à fait plausible.

Un cœur réticent trouve des excuses. Nous supposons que cette requête a été motivée par une véritable affection filiale et le respect pour son père, pourtant là encore, la préférence aurait dû être accordée à Christ.

Le scribe a dit à Jésus : «Je te suivrai» (Matthieu 8 :19). Christ a dit à l’un de ses disciples : «Suis-moi» (v. 22). En les comparant, cela laisse entendre que nous sommes amenés à Christ par son appel, et non par les promesses que nous lui faisons : «Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde» (Romains 9 :16). Il appelle qui il veut. Mais n’oublions pas qu’il veut sauver tous les hommes !

Christ considère les hommes naturels comme des morts vivants, vides de vie divine. Toutes leurs activités les mènent finalement à la mort, car l’esprit de mort travaille leurs pensées et leurs actes. Tout l’enseignement concernant la culture, l’économie et la politique ne conduit pas les hommes à la vie éternelle, mais les précipite en enfer. Il n’y a aucun espoir dans notre monde, mais bien dans le Christ vivant qui nous offre la vie éternelle. Celui qui le suit découvrira un nouveau Père et plusieurs frères et sœurs spirituels. La joie dans la famille de Dieu est plus grande que le chagrin dans la famille des hommes. Faites confiance au Seigneur de tout votre cœur et ne vous attachez pas à votre famille estimée et honorée au point qu’elle vous empêche d’accomplir la volonté de Dieu.

Laissez les gens du monde s’occuper des affaires du monde. Ne vous en encombrez pas. Enterrer les morts, et surtout un père, est une bonne chose, mais parfois ce n’est pas votre responsabilité. Cela peut être fait par d’autres qui ne sont pas appelés et qualifiés, comme vous l’êtes, pour servir Christ. Vous avez quelque chose d’autre à faire, et vous ne devez pas le remettre à plus tard.

PRIERE: Père saint, nous t’adorons car tu nous as accordé la vie éternelle en ton Fils. Nous voulons nous attacher à lui et ne plus le quitter. Aide-nous à ne pas considérer notre famille plus importante que toi. Aide-nous à ne pas nous encombrer des affaires de ce monde. Libère-nous de la peur de la mort et aide-nous à tenir fermes dans la joie de ta vie avec tous ceux qui cherchent l’éternité.

QUESTION 88: Pourquoi Jésus a-t-il empêché le jeune homme de participer aux funérailles de son père?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:15 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)