Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 061 (Almsgiving)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- Chinese -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
A - Le ermon sur la montagne: Sur la manifestation du royaume des cieux (Matthieu 5:1 - 7:27) -- Première série des paroles de Jésus
2. Nos devoirs envers dieu (Matthieu 6:1-18)

a) Les aumônes en secret (Matthieu 6:1-4)


MATTHIEU 6:1-4
1 Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus; autrement, vous n'aurez point de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. 2 Lors donc que tu fais l'aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d'être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. 3 Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, 4 afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (1 Corinthiens 13:3; Matthieu 25:37-40; Romains 12:8)

Matthieu était un collecteur d’impôts au service des Romains à Capernaüm. Il était très doué pour découvrir les tricheries des marchands et des voyageurs. Il avait remarqué à quel point les gens aimaient l’argent et s’y accrochaient. Il a donc bien compris le sermon de Christ sur l’adoration, à savoir que tout homme juste devrait faire des offrandes à Dieu. Matthieu était convaincu que la sincérité des adorateurs se voyait par leur manière de donner et la quantité d’argent qu’ils offraient.

Jésus n’a pas dit grand chose sur la valeur de l’offrande d’un croyant, mais il a insisté sur l’attitude du donneur et la motivation qui le poussait à donner.

Christ n’a pas demandé à ses disciples de payer la dîme. Il s’est limité au sacrifice provenant d’un cœur compatissant et motivé par l’amour, tout comme il s’est sacrifié entièrement pour les pécheurs. En tant que tel, il s’attendait à ce que ses disciples assument la responsabilité de l’Eglise, conformément à leur amour et à leurs capacités. L’intention est aussi importante que l’acte, et celui qui aime beaucoup fait de nombreux sacrifices, selon ce qu’il possède. Cependant, celui qui n’aime pas reste avare. La veuve dans le besoin a donné tout son salaire de la journée. La somme était petite, mais énorme aux yeux du Seigneur. Elle a donné plus que tous les riches qui ne donnaient que leur dîme, correspondant au 10% de ce qu’ils possédaient. Le Seigneur regarde au cœur. Il voit que l’argent est devenu une idole pour certains, et il veut les libérer. Votre amour pour Dieu peut-il vous libérer de votre attachement aux biens et vous amener à faire un sacrifice sur le plan financier? Vous pourriez participer à la propagation de l’Evangile ou venir en aide aux nécessiteux. L’Esprit du Seigneur vous encourage à donner, ouvertement ou secrètement. Donner n’est pas un devoir dans le christianisme, mais un privilège qui exprime la croissance spirituelle du croyant.

Christ a traité du sujet de l’offrande qui n’est pas rendue publique, où l’on n’indique ni le montant ni le nom du donateur sur le registre. Celui qui se met en avant et attend des remerciements des hommes pour ses dons perdra la bénédiction divine. Jésus a encouragé ceux qui faisaient des offrandes à ne pas le dire aux membres de la famille et aux amis, afin de ne pas s’enorgueillir par la suite.

«Que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite» quand tu fais une offrande. Jésus se réfère peut-être à l’argent mis à part pour Dieu dans le trésor du temple (cette offrande porte aussi le nom de corban). Il est possible que les gens aient glissé de l’argent dans le trésor sacré en entrant ou en sortant du temple. Faire une offrande de la main droite peut aussi indiquer une volonté de donner avec joie plutôt qu’avec réticence. La main droite peut être utilisée pour aider les pauvres, les élever, panser leurs plaies et faire de bonnes actions, autres que des contributions financières. Mais, quel que soit le bien que votre main droite fasse en faveur des pauvres, votre main gauche ne devrait pas le savoir. Ne le criez pas sur les toits; gardez-le pour vous. Cherchez à faire une bonne œuvre, mais pas à vous faire une bonne réputation.

Nous ne devons pas nous vanter du bien que nous faisons. La vanité et la vantardise sont des branches de l’orgueil. Nous réalisons que ceux dont les œuvres ont été rappelées en leur honneur, ne s’en souviennent pas eux-mêmes. Lorsque nous prenons le moins en compte nos bonnes œuvres, Dieu en tient grandement compte.

Est-ce que nous donnons afin d’obtenir une bénédiction supplémentaire ou une récompense concrète au paradis? Notre Dieu n’est pas un banquier; il ne nous verse pas d’intérêts pour nos offrandes. Avant que nous donnions notre offrande, il avait déjà sacrifié son Fils unique pour nous. Le Seigneur est notre récompense! Nous ne faisons pas de sacrifices pour obtenir le salut, mais nous contribuons parce que nous avons déjà obtenu le salut. Ainsi nous donnons de notre argent, de notre temps et de notre énergie pour le Père et le Fils sous l’inspiration du Saint-Esprit. Dans le christianisme, nous donnons pour exprimer notre reconnaissance et notre louange pour notre salut reçu gratuitement.

La déclaration du nom de Dieu le Père rend l’offrande insignifiante. Des enfants peuvent-ils faire une offrande à leur Père? Non, mais ils lui présentent des signes de leur reconnaissance et lui donnent une part de la récolte qu’ils ont reçue de lui. Notre Dieu n’a nul besoin de nos dons, car il est riche. C’est lui le donneur, mais il laisse ses enfants lui offrir une partie de leurs biens. Ils participent ainsi avec lui à l’annonce de l’Evangile et apportent leur aide aux pauvres. Le Seigneur nous a confié la responsabilité de toujours subvenir aux besoins de l’Eglise. Est-ce que vous agissez et donnez avec joie et régularité?

Certains Juifs riches avaient l’habitude de verser leurs contributions en public. Une procession les accompagnait parfois avec des trompettes et des tambours. Mais aujourd’hui, nous sacrifions notre vie pour Dieu en secret, sans paroles ni vantardises. Sacrifiez votre cœur et votre argent pour Dieu et ne parlez à personne de vos services, car vous êtes au Seigneur et le Seigneur est à vous.

PRIERE: Père céleste, merci de nous avoir supportés avec autant de patience. Pardonne notre hypocrisie et nos petits sacrifices. Aide-nous à te donner notre vie en signe de reconnaissance. Donne-nous la sagesse pour venir en aide aux pauvres, malades et nécessiteux. Bénis tous ceux qui te cherchent et qui ne te connaissent pas. Enseigne-nous à garder le silence quand nous donnons et apprends-nous la soumission et l’abnégation. Aide les membres de notre église à subvenir aux charges financières qui leur sont demandées.

QUESTION 63: Comment devrions-nous faire une offrande à Dieu le Père?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 08:57 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.140)