Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 142 (Defilement Within and Without)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
D - Les Juifs incredules et leur inimitie envers Jésus (Matthieu 11:2-18:35)
3. Ministere et voyages de Jésus (Matthieu 14:1 - 17:27)

e) Souillure intérieure et extérieure (Matthieu 15:1-9)


MATTHIEU 15:1-9
1 Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent: 2 Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas. 3 Il leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition? 4 Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. 5 Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est une offrande à Dieu, 6 n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. 7 Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: 8 Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. 9 C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.
(Exode 20:12; 21:17, Proverbes 28:24, Esaïe 29:13, Marc 7:1-13, Luc 11:38, 1 Timothée 5:8)

Les chefs juifs se mettent en colère et ont peur de l’influence spirituelle de Christ. Ils cherchent donc des points faibles chez ses disciples afin de le condamner. Les maîtres de la loi de Jérusalem veulent prendre Christ au piège de leurs jugements.

Ses disciples ont violé certaines règles des anciens qu’ils avaient tirées des Ecritures. Les disciples ne se lavaient pas les mains avant de manger. Les maîtres de la loi se plaignent donc non de la pureté, mais de la transgression des traditions qui considéraient celui qui ne se lavait pas correctement comme impur, et ses prières et son témoignage nuls. Leur interprétation des Ecritures l’emportait sur les Ecritures elles-mêmes qui n’incluaient pas de tels devoirs.

Les scribes et les Pharisiens étaient les responsables spirituels de la religion juive, des hommes censés gagner pieusement leur vie. Mais c’était de grands ennemis de l’évangile de Christ. Ils cachaient leur opposition sous un prétendu zèle pour la loi de Moïse, alors qu’en fait, ils ne cherchaient qu’à renforcer leur tyrannie sur la conscience des hommes. C’était des hommes d’affaires orgueilleux.

La tradition disait que les gens devaient toujours se laver les mains avant de toucher de la viande. Ils mettaient beaucoup de religiosité dans leur interprétation, supposant que la viande touchée avec des mains impures les souillait. Les Pharisiens respectaient cette règle et l’imposaient aux autres. Ce n’était pas une peine civile, mais un cas de conscience et un péché contre Dieu s’ils ne le faisaient pas. Le Rabbin Joses a décidé «que de manger avec des mains non lavées est un péché aussi grand que l’adultère.» Pendant son séjour en prison, le Rabbin Akiba recevait de l’eau pour se laver les mains et de l’eau pour boire. Un jour, il a renversé presque toute l’eau par mégarde. Il s’est lavé les mains avec le reste et n’a rien gardé à boire. Il a dit qu’il préférait mourir plutôt que de transgresser la tradition des anciens. Non, ils n’auraient jamais mangé de la viande avec une personne qui ne s’était pas lavée. Ce zèle excessif peut nous paraître étrange, mais aujourd’hui encore, nous voyons des zèles mal placés. Les gens veulent non seulement conserver leurs traditions, mais obliger les autres à les respecter.

Christ ne répond pas aux questions et accusations des juristes, mais émet un jugement contre eux, parce qu’ils ont transgressé le commandement de Dieu avec leurs interprétations. Il cherche à leur ouvrir les yeux pour qu’ils reviennent à lui. Il leur reproche d’avoir négligé leur amour pour leurs parents en ne subvenant pas à leurs besoins. Ils ont amassé de l’argent, mais déclaré en avoir besoin pour leurs services religieux. Ainsi, ils ont oublié que le mot de passe pour les commandements de Dieu est amour.

Christ appelle les juristes et les scribes des «hypocrites». Ce mot soulève colère et mépris, mais Christ les réprimande pour leur hypocrisie. Il leur reproche, comme Esaïe 29:13, que leurs prières ne sont que des mots répétés du bout des lèvres, sans amour pour Dieu. Ils parlent sans réfléchir à ce qu’ils disent. Ils prétendent être pieux, alors qu’ils sont en fait orgueilleux et arrogants, ce qui rend leur adoration inutile et dépourvue de la puissance du salut. Ils trompent eux-mêmes et leurs disciples, enseignant de pauvres traditions sans amour. Ils imposent des règles religieuses mortes non conformes à l’enseignement des Ecritures. Christ décrit deux caractéristiques des hypocrites:

Dans l’accomplissement de l’adoration religieuse, un hypocrite fait semblant de se rapprocher de Dieu et semble l’honorer, mais son cœur est loin de lui. «Le Pharisien est allé au temple pour prier.» Il va bel et bien au temple. Il ne reste pas à distance comme le font les gens du monde. De plus, il montre l’exemple et entraîne les autres dans des pratiques religieuses traditionnelles. Les gens le suivent aveuglément pensant honorer Dieu. Cependant, il «a l’apparence de la piété, mais renie ce qui en fait la force» (2 Timothée 3:5).

Les hypocrites «enseignent des préceptes qui sont des commandements d'hommes». Les Juifs de l’époque, tout comme les catholiques romains, accordaient le même respect à la tradition orale qu’à la Parole de Dieu. Ils enseignaient les commandements des hommes et la Parole de Dieu avec la même affection pieuse et le même respect.

Ils ne connaissaient pas la vérité du salut basée sur la grâce et la miséricorde de Dieu, et n’avaient pas un cœur renouvelé. Pourtant, ils essayaient de se justifier par des actes vides d’amour. Malgré leurs nombreuses prières et offrandes, Dieu a rejeté leur adoration, car elle était dépourvue d’amour.

Si notre religion était une lourde cérémonie de récitations, de mouvements et d’offrandes inutiles, quelle grande vanité! Qu’il est triste de vivre dans une culture hypocrite où les prières, les sermons et les sacrements «battent de l’air» en vain. C’est le cas si le cœur des hommes n’est pas soumis à Dieu. Faire semblant ne vaut rien (Esaïe 1:11). Les hypocrites «sèment le vent et moissonneront la tempête» (Osée 8:7). Ils se confient en la vanité et la vanité sera leur récompense.

Réfléchissez à votre façon de prier. Votre cœur a-t-il été renouvelé, purifié par le sang de Christ et rempli d’amour? Etes-vous délivré de l’esclavage des traditions humaines et des coutumes pour entrer au service de Dieu? Faites-vous partie de ceux qui professent la piété? Aimez-vous vraiment Dieu de tout votre cœur et de toutes vos forces?

PRIERE: Père céleste, tu connais nos prières et nos pensées. Pardonne notre simulation et notre aveuglement. Purifie nos sentiments et crée en nous un nouveau cœur rempli de ton amour pour que nous puissions prier avec des pensées dignes de toi, et ne pas parler sans la voix du cœur.

QUESTION 144: Quel était le péché des Juifs hypocrites?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:53 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)