Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 114 (Answer to the Baptist’s Disciples)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
D - Les Juifs incredules et leur inimitie envers Jésus (Matthieu 11:2-18:35)
1. Les anciens des Juifs rejettent Christ (Matthieu 11:2 - 12:50)

a) La réponse de Jésus aux disciples du Baptiste (Matthieu 11:2-29)


MATTHIEU 11:16-19
16 A qui comparerai-je cette génération? Elle ressemble à des enfants assis dans des places publiques, et qui, s'adressant à d'autres enfants, 17: disent: Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé; nous avons chanté des complaintes, et vous ne vous êtes pas lamentés. 18 Car Jean est venu, ne mangeant ni ne buvant, et ils disent: Il a un démon. 19 Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses œuvres. (Jean 2:2; 5:35, 1 Corinthiens 4:24-30)

La foule suivait Jésus, non par foi, mais par curiosité pour voir ses miracles. Ils avaient déjà couru au désert pour voir Jean, l’homme étrange qui appelait les gens à se repentir et à recevoir le baptême. Pourtant, la plupart d’entre eux ne se sont pas détournés de leurs mauvaises voies, mais ont poursuivi dans leur méchanceté. Ils ont critiqué Jean, parce que c’était un ascète qui appelait à l’abnégation de soi. Puis, ils se sont moqués de Christ, parce qu’il mangeait et buvait comme tout le monde, et côtoyait des pécheurs réputés et des révolutionnaires afin de les amener à la repentance et au salut. Plusieurs ont cherché la joie auprès du Baptise et le chagrin auprès Christ. Ils n’ont jamais pu reconnaître le secret de leur appel à cause de leur comportement enfantin, superficiel et stupide.

Christ appelle les hypocrites des «enfants», parce qu’ils ne reconnaissent pas les choses de la vie. Ils jouent, se plaignent, mais ne connaissent pas la raison de la mort, les chaînes du péché ou le lien de Satan qui les garde prisonniers. Ils n’aspirent pas à Christ et à son salut, car ils se considèrent pieux et justes. Cependant, ceux qui croient en Christ comprennent quelque chose du mystère de l’univers. Ils savent que Dieu est la source de vie, qu’il est leur Père, Celui qui pardonne et offre la vie éternelle en son Fils Jésus. Ils reçoivent la puissance de l’Esprit divin en lisant l’Evangile et vivront éternellement alors que ce monde disparaîtra.

La majorité des hommes sont fous, stupides et espiègles comme des enfants. S’ils faisaient un effort pour comprendre, il y aurait de l’espoir pour eux. La place du marché où ils s’assoient ou se tiennent est pour certains un lieu de désœuvrement, pour d’autres un lieu de commerce. Pour tous, c’est un lieu où règnent le bruit et la distraction. Si vous vous demandez pourquoi les gens obtiennent si peu de bien de la grâce de Dieu, vous réaliserez que c’est parce qu’ils sont trop paresseux pour s’en soucier, ou parce que leur tête, leurs mains et leur cœur sont pleins du monde, dont les soucis «étouffent la Parole» et finalement étouffent leur âme. Ainsi, ils sont au marché, assis. Leur esprit se repose dans ces choses, et ils poursuivent sur cette lancée.

Attendez-vous avec impatience Jésus, le Libérateur du monde, et vous réjouissez-vous en entendant son nom? Ou êtes-vous encore en train de suivre le diable qui tremble de peur en entendant le nom de Jésus? Votre stabilité dépend-elle des nouvelles du jour? Etes-vous collé devant l’écran de la TV? Ou aimez-vous Dieu, désirant vous attacher à lui et vous réjouissant de la seconde venue de Christ? Vous laissez-vous prendre par les soucis du monde en amassant de l’argent, en perdant un temps précieux? Ou vous soumettez-vous à la volonté du Roi des rois, sachant que vous devrez rendre compte de l’utilisation de votre argent et de votre temps? Christ vous invite dans son royaume pour que vous puissiez être rempli de son Esprit, faire sa volonté et porter du fruit.

Cette parabole met en évidence les différentes caractéristiques du ministère de Jean et de Jésus, qui étaient les deux grandes lumières de leur génération.

Jean est venu en habits très simples, il ne buvait pas, ne mangeait pas avec d’autres mais seul au désert. Il se contentait «de sauterelles et de miel sauvage» et il ne parlait pas de la pluie et du beau temps. On pourrait croire que cette attitude parlait aux cœurs des gens, car une vie si sobre était en accord avec la doctrine qu’il prêchait. Le ministre qui pratique ce qu’il prêche est en général compris, mais même de tels ministres ne sont pas toujours efficaces.

«Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant», leur dit-il. Christ parlait avec toutes sortes de personnes, sans toutefois adhérer à un standard particulier. Il était sociable et ouvert, ne craignait pas la compagnie et assistait parfois à des fêtes, aussi bien avec des Pharisiens que des publicains. Ceux qui n’avaient pas été dérangés par l’air réprobateur de Jean seraient peut-être attirés par le sourire de Christ. Il semble que l’apôtre Paul en ait tiré la leçon «se faisant tout à tous» (1 Corinthiens 9:22). Maintenant, notre Seigneur Jésus, dans sa liberté, ne condamne pas du tout Jean, pas plus que Jean ne le condamne, bien que leurs caractères soient très différents l’un de l’autre.

PRIÈRE: Père céleste, nous te remercions parce que tu nous as donné la nouvelle naissance spirituelle pour nous permettre de connaître ton amour. Tu nous as unis à ton Fils et nous servons les perdus par la puissance de ton Esprit. Pardonne-nous si nous négligeons ton appel et nous laissons envahir par les soucis quotidiens et la peur du monde. Dirige notre regard vers la venue de ton Fils afin que nous ne nous comportions pas comme des enfants, mais préparions le chemin de Celui qui vient.

QUESTION 116: Pourquoi Jésus a-t-il comparé les gens de son époque aux enfants?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:36 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)