Waters of Life

Biblical Studies in Multiple Languages

Search in "French":
Home -- French -- Matthew - 112 (Answer to the Baptist’s Disciples)
This page in: -- Arabic -- Armenian -- Azeri -- Bulgarian -- English -- FRENCH -- Hebrew -- Hungarian? -- Indonesian -- Latin? -- Peul? -- Polish -- Russian -- Spanish? -- Uzbek -- Yiddish

Previous Lesson -- Next Lesson

MATTHIEU - Repentez-vous, car le royaume de Christ est proche!
Un cours d'études de l’Evangile de Christ selon Matthieu
PARTIE 2 - Christ enseigne et exerce un ministere en Galilee (Matthieu 5:1 - 18:35)
D - Les Juifs incredules et leur inimitie envers Jésus (Matthieu 11:2-18:35)
1. Les anciens des Juifs rejettent Christ (Matthieu 11:2 - 12:50)

a) La réponse de Jésus aux disciples du Baptiste (Matthieu 11:2-29)


MATTHIEU 11:2-6
2 Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples: 3 Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? 4 Jésus leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez: 5 les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. 6 Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute! (Malachie 3:1; Esaïe 35:5-6, 31:1; Luc 7:18-23)

Après avoir envoyé ses messagers dans les villes et les villages, Jésus s’y est rendu lui-même pour consolider leur travail, achever leurs services et aider ceux qui avaient entendu la bonne nouvelle du royaume à tenir fermes; il s’est rapidement fait connaître dans toute la région. Les gens ont commencé à se poser des questions: «Est-ce le prophète promis envoyé par Dieu? Car il accomplit de grands miracles comme ceux que le Messie à venir ferait, car personne à part lui ne peut ressusciter les morts.»

Le ministère s’est poursuivi, même si Jean était en prison. Cela ne l’a pas fait souffrir, mais lui a apporté une grande consolation. Rien n’est plus réconfortant pour les enfants de Dieu qui souffrent que d’entendre parler des «œuvres de Christ», et surtout de les expérimenter personnellement. Cette nouvelle peut transformer une prison en palais. D’une manière ou l’autre, Christ communique la vérité de son amour à ceux qui sont dans les difficultés et apporte la paix à leur conscience. Jean ne pouvait pas voir les œuvres de Christ, mais il en a entendu parler avec joie. Bénis soient ceux qui ont entendu, sans voir, et qui ont pourtant cru.

Du fond de sa prison, Jean a entendu parler de Christ. Il espérait que Christ vienne le libérer en faisant un miracle puisque Jean avait préparé son chemin en appelant les hommes à la repentance. Il était son meilleur ami, et avait souffert injustement en prison pour défendre la vérité. Il se réjouissait de la destruction des gouverneurs injustes par le triomphe du grand royaume des cieux. Mais, malgré une longue attente, Jésus n’est pas venu. Et Jean est resté enchaîné, déprimé et seul en prison.

Jean commence à douter de la puissance et de la divinité de Christ. C’est pourquoi il envoie deux de ses disciples pour demander: «Es-tu oui ou non le Messie promis?» Christ ne lui répond pas directement, mais il lui rappelle la prophétie d’Esaïe 35:5-6 et lui explique que le serviteur promis de Dieu est venu, et qu’il en sauvera beaucoup de la maladie, du péché et de la mort. Ses œuvres uniques sont la preuve irréfutable que Jésus est le Messie promis.

Certains pensent que Jean a posé cette question pour sa satisfaction personnelle. Il est vrai qu’il avait donné un témoignage remarquable de Christ. Il avait déclaré qu’il était «le Fils de Dieu» (Jean 1:34), «l’Agneau de Dieu» (Jean 1:29), «Celui qui baptise du Saint-Esprit» (Jean 1:33) et «l’Envoyé de Dieu» (Jean 3:34), ce qui était déjà impressionnant. Mais il désirait être complètement rassuré et avoir la confirmation que Jésus était bien le Messie qui avait été promis il y a si longtemps et que tant de personnes attendaient.

Jean attendait un roi religieux et politique qui, par son autorité, mettrait fin à toute injustice et libérerait les disciples de Dieu persécutés. Mais Christ est plutôt venu pour sauver les perdus, guérir les malades et redonner espoir aux cœurs des incrédules. Il n’est pas venu pour punir, mais comme le doux Agneau de Dieu pour ôter les péchés des pécheurs.

Compte tenu des circonstances dans lesquelles il vivait, Jean a probablement douté. En prison, il a pu se demander pourquoi lui, l’ami et le précurseur de Jésus, devait subir toutes ses épreuves, si Jésus était vraiment le Messie. Pourquoi est-il abandonné depuis si longtemps? Pourquoi Jésus ne lui rend-il pas visite ou n’envoie-t-il pas quelqu’un prendre de ses nouvelles? Pourquoi ne fait-il rien pour le sortir de prison? Jésus avait certainement une bonne raison pour ne pas visiter Jean. Il y avait peut-être un accord entre eux. Mais Jean peut avoir mis cela sur le compte de la négligence, et il a peut-être été ébranlé dans sa foi en Christ.

D’autres pensent que Jean a envoyé ses disciples à Christ avec cette question, non pour sa propre satisfaction, mais pour la leur. Remarquez qu’ils restent avec lui, même s’il se trouve en prison. Ils le servent et attendent ses instructions. Ils l’aiment et ne l’abandonnent pas. Depuis le début, Jean était prêt à confier ses disciples à Christ comme un enseignant qui laisse ses élèves partir pour le niveau supérieur. Il a peut-être senti que sa mort approchait et voulait par conséquent que ses disciples connaissent mieux Christ, à qui il devait confier leur garde.

Jean a dû changer l’essence de sa pensée pour comprendre que Christ est amour et qu’il allait souffrir et mourir pour racheter le monde pécheur, en tant qu’Agneau parfait de Dieu. Cette nouvelle pensée était une dure leçon pour Jean. Elle n’était pas conforme à l’esprit de l’Ancien Testament qui était compris et enseigné par les Juifs. L’amour de Dieu se manifestait en Christ, avec humilité et douceur, non dans un esprit de domination, de violence ou de dictature.

PRIÈRE: Notre saint Dieu, tu es amour miséricordieux. Nous t’adorons et te supplions de déverser ton amour dans nos cœurs afin de nous permettre de marcher avec joie, patience et humilité. Aide-nous à reconnaître la réalité de Christ dans l’homme Jésus et à le suivre jusqu’à la mort. Fortifie-nous pour que nous ne doutions pas de toi dans le désespoir mais demeurions en toi en toute circonstance.

QUESTION 114: Pourquoi Jésus n’a-t-il pas libéré Jean-Baptiste de prison?

www.Waters-of-Life.net

Page last modified on October 08, 2012, at 09:37 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)